Les parasites


Quelle allure peut bien avoir les parasites qui peuvent donner des cauchemars quand ils viennent un peu trop près de nous. Ils sont minuscules mais très repoussants
Nuage

 

Les parasites

Gros plan sur les insectes et parasites qui ont élu domicile sur notre corps ou tout près.

Un pou

Zoom pou
Crédit : Gilles San Martin

Un scarcopte, le parasite responsable de la gale, une maladie infectieuse de la peau

Zoom parasite scarcopte

Une  punaise de lit

Zoom punaise de lit

Le demodex folliculorum, une espèce d’acarien qui vit dans les follicules pileux

Zoom parasite demodex folliculum

Source: Eye of Science / Science Source

La tête d’une puce de l’homme

Zoom puce de l'homme

http://www.canald.com/

Le Saviez-Vous ► Petit lexique de la neige


Je trouve intéressant les termes ou expressions de nos journées d’hiver. Certain sont connu, d’autre pas du tout, alors nous employons des anglicismes. Alors pourquoi pas, cet hiver prendre ces mots pour décrire le temps qu’il fait
Nuage

 

Petit lexique de la neige

 

Poudrerie sur la rue Amirault, à Dieppe (archives) Photo : Radio-Canada / Rosaire L’Italien

Un texte de Charles Alexandre Tisseyre

Avec l’hiver à nos portes, pourquoi ne pas ramener à l’esprit quelques expressions colorées qui désignent la neige dans toute sa diversité? L’idée a été lancée au chroniqueur et premier conseiller linguistique de Radio-Canada, Guy Bertrand, qui s’est prêté au jeu.

Poudrerie

La poudrerie, qui signifie une fabrique de poudre, n’est pas une forme de précipitation en soi.

Au Québec, le mot désigne plutôt le vent qui souffle la neige au sol.

Ça crée des problèmes de visibilité pour les gens sur les routes. C’est un phénomène dangereux, mais c’est beau aussi. Guy Bertrand, chroniqueur et premier conseiller linguistique de Radio-Canada


Des patineurs sur le canal Rideau à Ottawa

Des patineurs sur le canal Rideau à Ottawa. Photo : Radio-Canada / ICI Radio-Canada/Michel Aspirot

Floconnade

Voici un mot beaucoup moins connu au Québec qu’en Europe.

Bien que la floconnade n’ait pas de définition officielle, elle caractérise une légère chute de neige, paisible et sans vent.

Ce sont de petits flocons qui nous tombent dessus lentement. C’est très beau. Guy Bertrand, chroniqueur et premier conseiller linguistique de Radio-Canada


Un lièvre à raquettes

Un lièvre à raquettes. Photo : Radio-Canada / La semaine verte

Peaux et poils de lièvre

Dans certaines régions du Québec, comme au Saguenay-Lac-Saint-Jean, on appelle peaux de lièvres une neige lourde qui tombe en très gros flocons.

Inversement, il tombe des poils de lièvre lorsque la neige est légère.

Et vous, quelles sont vos expressions préférées pour désigner les différents types de neige?


La rue d'Aiguillon enneigée.

La rue d’Aiguillon enneigée, à Québec. Photo : Radio-Canada / Jean-Simon Fabien

Névasse

La névasse est une neige fondante souillée qu’on trouve sur les voies de communication et dans les espaces publics.

Chaque année, je parle de la névasse, qui est le mot qu’on devrait utiliser, mais que personne n’aime! Guy Bertrand, chroniqueur et premier conseiller linguistique de Radio-Canada

Le mot est pratiquement inusité dans la langue courante, selon Guy Bertrand. L’anglicisme slush est plus connu, mais il est à éviter.

On peut aussi parler de gadoue, un terme qui désigne une terre détrempée. L’expression a fini par faire sa place et est passée dans l’usage, ajoute le conseiller linguistique.


canon à neige sur une piste

Un canon à neige. Photo : Aucune / ICI Radio-Canada/Mike Rudyk

Neige artificielle… ou fabriquée

La neige artificielle est celle produite à l’aide d’atomiseurs et de ventilateurs pour les pistes de ski, par exemple. D’une texture granuleuse, elle possède les mêmes propriétés que la neige naturelle.

Même si l’expression neige artificielle est acceptée, Guy Bertrand préfère plutôt parler de neige fabriquée.

« La neige artificielle, cela laisse entendre que c’est la neige elle-même qui est artificielle », explique-t-il.

http://ici.radio-canada.ca/

L’oxyurose peut provoquer une appendicite


Des petits détailles qui peuvent donner des gros problèmes de santés aux enfants
Nuage

 

L’oxyurose peut provoquer une appendicite

 

L’oxyurose est une parasitose intestinale qui touche beaucoup d’enfants. Elle doit être traitée sans attendre pour ne pas se compliquer.

Les oxyures sont de petits vers intestinaux, mesurant maximum 1,2 cm.  L’oxyurose s’attrape en mangeant de la viande insuffisamment cuite, en portant ses mains à sa bouche après avoir joué dans un bac à sable, ou par l’intermédiaire d’un animal domestique, chien ou chat, non traité régulièrement par un traitement antiparasitaire.

Oxyruose : quels sont les signes d’alerte ?

Une femelle pond, en moyenne, 10 000 oeufs avant de mourir. Ces oeufs éclosent dans l’intestin et deviennent adultes en trois semaines. Durant leur vie, ils progressent de l’intestin à la zone anale, d’où les démangeaisons au niveau de l’anus, les diarrhées, les douleurs abdominales, les inflammations de la vulve chez la petite fille…

Autres signes d’alerte : l’irritabilité, surtout le soir, les difficultés d’endormissement en raison des sensations de grattage au niveau de l’anus, les cauchemars nocturnes.

Un traitement rapide et efficace

En cas de doute, il ne faut pas hésiter à emmener son enfant chez le médecin. Le traitement est rapide et efficace : il repose sur la prise unique d’un antiparasitaire à renouveler trois semaines plus tard. En prévention, toute la famille doit suivre le traitement.

Non soignée, l’oxyruose peut se compliquer. Les nombreux vers intestinaux peuvent se coincer dans les conduits digestifs et provoquer une occlusion intestinale ou une appendicite.

Comment prévenir l’oxyurose ?

L’oxyurose peut se prévenir en suivant de simples règles d’hygiène :

  • Lavage fréquent des mains des enfants, notamment de retour du parc ou avant de passer à table.
  • Ongles coupés courts.
  • Sous-vêtements changés chaque jour.
  • Jouets, tétines, biberons lavés régulièrement.
  • Viande servie suffisamment cuite.
  • Appartement aéré quotidiennement et ouvert à la lumière (les oxyures n’aimant pas cette dernière).
  • Draps changés chaque semaine.

http://www.santemagazine.fr/

Un temple aztèque retrouvé sous un supermarché au Mexique


On trouve de tout dans un supermarché au Mexique, même des ruines datant de la civilisation aztèque
Nuage

Un temple aztèque retrouvé sous un supermarché au Mexique

 

Un

Les ruines du temple.Photo Gentside

 

L’Institut national mexicain d’anthropologie et d’histoire a récemment annoncé officiellement la découverte d’un petit temple aztèque retrouvé dans le centre de Mexico, la capitale du Mexique. Les ruines de l’édifice ont été identifiées en mars sur un site accueillant depuis les années 1950 un supermarché.

Il y a deux ans, la structure a été démolie, laissant ainsi entrevoir les ruines et vestiges du passé cachées sous ses fondements. Des travaux de fouilles ont alors été envisagés afin de les excaver. C’est ainsi que des fragments de poterie et des restes humains ont été retrouvés.

UN TEMPLE DÉDIÉ AU DIEU DU VENT

Plus tard, en creusant davantage, l’équipe d’archéologues a mis en évidence les restes d’un temple circulaire, d’un diamètre de onze mètres et d’une hauteur de 1,2 mètre. Selon les experts, l’édifice aurait été construit il y a plus de 650 ans en honneur d’Ehécatl, le dieu du vent aztèque.

Sa mise au jour permet d’en savoir un peu plus sur la manière dont les civilisations de l’époque vénéraient leurs divinités. Parmi les offrandes retrouvées dans le temple, les chercheurs ont en effet identifié la sépulture d’un nourrisson ne semblant présenter aucun signe de traumatisme.

Des os d’oiseaux, des fragments d’obsidienne (une roche volcanique), mais aussi des épines d’Agave américaine ou encore des figurines en terre ont été retrouvés dans les décombres du temple aztèque.

UNE PETITE PARTIE D’UN IMMENSE COMPLEXE CÉRÉMONIAL

L’édifice se situe dans le périmètre de ce qui était autrefois un grand complexe cérémonial du quartier de Tlatelolco de Mexico. Aujourd’hui, une grande partie de ce site a disparu, recouvert par les bâtiments de la ville.

L’Institut national mexicain d’anthropologie et d’histoire a assuré que les ruines du temple circulaire seraient préservées. D’ici peu, elles pourront être admirées par tout un chacun à travers une paroi transparente protégeant le site de fouilles.

http://fr.canoe.ca/

Ne vous couchez pas fâché: les émotions négatives s’enracinent


Vous savez ce fameuse consigne qu’il ne faut pas se coucher fâché ? Il semble que c’est un très judicieux conseil. Toutes émotions négatives seraient plus difficiles à effacer après une nuit de sommeil
Nuage

 

Ne vous couchez pas fâché: les émotions négatives s’enracinent

 

Les souvenirs liés à des émotions négatives sont plus difficiles à oublier... (PHOTO ARCHIVES PHOTOS.COM)

PHOTO ARCHIVES PHOTOS.COM

Agence France-Presse
Paris

 

Les souvenirs liés à des émotions négatives sont plus difficiles à oublier après une nuit de sommeil, montre une étude en neurosciences publiée mardi.

«Avec la consolidation (des souvenirs) qui a lieu pendant la nuit, de rapides changements se produisent dans l’organisation de la mémoire émotionnelle», qui font qu’une nuit suffit pour diminuer la capacité à supprimer des souvenirs non souhaités, explique cet article, publié dans la revue scientifique Nature communications.

L’équipe de sept chercheurs, basés en Chine, aux États-Unis et au Royaume-Uni, a demandé à un groupe de 73 étudiants de sexe masculin de mémoriser des associations entre des paires d’images: des photos montrant un visage neutre d’une part et des images provoquant la répulsion d’autre part.

Ils leur ont ensuite montré de nouveau les photos de visages, en leur demandant d’éliminer volontairement le souvenir négatif qu’ils y avaient associé.

La même activité a ensuite été répétée le lendemain, avec d’autres images.

«Les résultats ont montré que les participants avaient plus de mal à supprimer les souvenirs négatifs ap«les circuits neuronaux impliqués dans l’élimination des souvenirs,rès une nuit de sommeil», expliquent les auteurs.

Pendant l’expérience, ils ont mesuré l’activité du cerveau des participants. Cela leur a permis d’observer que  initialement centrés sur l’hippocampe, sont ensuite devenus plus dispersés dans le cerveau, un changement qui semble être ce qui rend les souvenirs négatifs plus difficiles à supprimer».

Des études précédentes sur le contrôle cognitif avaient montré que les gens pouvaient éliminer des souvenirs de façon volontaire, mais on ne connaissait pas l’influence du sommeil sur cette capacité, a expliqué à l’AFP Yunzhe Liu, de l’Institut pour la recherche sur le cerveau de Pékin et en cours de thèse au Centre pour la neuroimagerie de la fondation Wellcome Trust, à Londres.

L’étude n’a porté que sur des volontaires masculins car «des différences entre les sexes ont été rapportées en matière de régulation des émotions et de contrôle cognitif», a précisé le chercheur.

«Cette étude suggère que le bon vieux conseil: « Ne vous couchez jamais fâché » a un certain fondement. Il vaut mieux résoudre une dispute avant d’aller au lit», a ajouté Yunzhe Liu.

Ces résultats impliquent aussi «qu’il y a peut-être des raisons neurobiologiques qui expliquent la difficulté à éliminer des souvenirs et des émotions négatifs dans des cas de troubles affectifs» tels que le syndrome de stress post-traumatique, ajoute l’article.

http://www.lapresse.ca/

À cause du braconnage, des éléphants naissent sans défenses


Le braconnage aurait réussi avec d’autres facteurs comme l’environnement, à changer la génétique des éléphants pour que plus d’éléphants naissent sans défenses. C’est une bonne chose pour ne pas être en face d’un idiot avec un fusil, mais leurs défenses sont pourtant utiles aux éléphants
Nuage

 

À cause du braconnage, des éléphants naissent sans défenses

 

À cause du braconnage, des éléphants naissent sans défenses

Un éléphant sans défenses.Photo Gentside Découverte

Il va sans dire que le braconnage a de lourdes conséquences sur les populations d’éléphants d’Afrique. Chaque année, de nombreux spécimens sont abattus illégalement par les chasseurs. Ces derniers convoitent leurs précieuses défenses en ivoire qui se vendent à prix d’or sur le marché noir.

Cette activité frauduleuse menée depuis des décennies et actuellement en hausse représente une pression énorme pour l’espèce dont la diminution rapide des effectifs laisse envisager le pire. Mais ce n’est pas tout, il semblerait en effet que le braconnage en influence également les mécanismes évolutifs.

C’est du moins ce que rapporte Joyce Poole, experte animalière et présidente de l’association Elephant Voices. La spécialiste a en effet mis en évidence une augmentation des pachydermes dénués de défenses parmi les nouvelles générations.

LES ÉLÉPHANTS À DÉFENSES DANS LE VISEUR DES BRACONNIERS 

Selon elle, ce phénomène serait directement lié à l’intensité du braconnage: il s’expliquerait par la tendance des chasseurs à ne cibler que les animaux avec le plus d’ivoire. En conséquence, les spécimens aux défenses les plus imposantes sont tués avant d’avoir eu le temps de se reproduire.

Cette sélection aurait ainsi des répercussions importantes sur le patrimoine génétique de l’espèce, particulièrement parmi les femelles. Contrairement aux mâles, celles-ci peuvent en effet être dépourvues de défense. Dans le passé, ce caractère était plutôt rare avec un taux variant entre 2 à  6 % selon les régions.

Mais aujourd’hui, cette proportion a considérablement augmenté, avoisinant par exemple 33 % dans le Parc national de Gorongosa au Mozambique et 98 % dans celui des éléphants d’Addo en Afrique du Sud. Deux parcs où de nombreux éléphants ont été tués par le passé. Entre 1977 et 1992, au Mozambique en pleine guerre civile, 90 % des pachydermes du Gorongosa ont disparu.

Dans le parc d’Addo, ce sont les chasseurs qui ont tué tous les éléphants excepté 11 spécimens. Quatre des survivants étaient des femelles sans défense. Si le braconnage et la chasse sont maintenant sous contrôle dans les deux endroits, les femelles auraient transmis le gène incriminé à leur descendance, d’après Joyce Poole.

L’ABSENCE DE DÉFENSES, UN AVANTAGE MITIGÉ

«Les populations se retrouvent avec une proportion plus élevée d’animaux sans défense qui se reproduisent et tendent à engendrer une progéniture sans défenses», explique au Nautilus Joyce Pool. «De nos jours, avec la pression du braconnage, les éléphants sans défense présentent un véritable avantage parce qu’ils ne sont pas ciblés pour leur ivoire».

Si l’absence de défenses est un avantage contre le braconnage, ça n’en est pas un pour les éléphants eux-mêmes. Ces longues dents incurvées n’ont en effet pas toujours été un inconvénient, elles sont même normalement un précieux atout car elle leur permettent de déchirer l’écorce des arbres, creuser la terre à la recherche d’eau ou de nourriture et de se défendre.

Malheureusement, ces facilités semblent désormais futiles dans un monde où avoir des défenses représente un risque énorme de se faire abattre. Selon les dernières estimations de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), près de 100 000 individus auraient été tués depuis 2006. Selon les chercheurs, le braconnage serait une nouvelle forme de sélection artificielle.

Sa pression est devenue tellement énorme qu’elle peut aller jusqu’à engendrer des changements complexes au sein même des populations. Néanmoins, le braconnage ne serait pas le seul facteur favorisant l’apparition des éléphants sans défense. L’isolement de certaines populations dû à la fragmentation de leur habitat jouerait également un rôle.  

http://fr.canoe.ca/