Compensation


Je pense qu’aider une personne sans attendre quoique ce soit en retour, donne quand même une satisfaction d’accomplir quelque chose d’important en autant d’être outillée pour l’aide en question.
Nuage

 

Compensation

 

Personne ne peut sincèrement aider autrui sans s’aider soi-même : c’est l’une des plus belles compensations de la vie.

Ralph Waldo Emerson

Les inconnus ont fait un test d’ADN pour déterminer leur origine ethnique


Une vidéo qui date d’un certain temps, mais qui gagne à être revue alors qu’une montée d’agressivité et truffés de préjugés envers d’autre nationalité étrangère. Nous sommes fiers de notre nationalité, mais nous sommes tous des immigrants d’après notre génétique, et nos descendants seront eux aussi des immigrants, ne l’oublions pas
Nuage

 

Les inconnus ont fait un test d’ADN pour déterminer leur origine ethnique

 

Truc Express ►Si vous quittez la maison plusieurs jours, placez un sou sur de la glace.


Un petit truc tout simple pour éviter des mauvaises surprises  avec la nourriture dans le congélo.
Nuage

Si vous quittez la maison plusieurs jours, placez un sou sur de la glace.

 

Que ce soit en raison d’un voyage à l’extérieur ou d’une catastrophe naturelle, on quitte parfois notre domicile pour une longue période de temps. Il arrive que durant notre absence, l’alimentation électrique soit coupée. C’est particulièrement vrai lors de désastre naturel.

Alors, comment savoir si la nourriture du congélateur est propre à la consommation ou si elle a déjà décongelé ? Voici comment…

Et tout ce dont vous aurez besoin et une pièce de 25 sous, une tasse remplie d’eau et un congélateur !

Remplissez la tasse d’eau et faites-la congeler pour l’eau devienne glace. Une fois que cela est fait, placez votre pièce de 25 sous sur la glace et remettez la tasse au congélateur.

Ainsi, quand vous rentrerez chez vous, allez voir la tasse et la pièce de monnaie. Si cette dernière est toujours sur la glace, c’est que rien n’a bougé. Mais si elle se trouve au fond de la tasse, même si la glace s’est reformée par-dessus, cela signifie que votre congélateur a cessé de fonctionner assez longtemps et que la nourriture qui s’y trouve ne doit pas être consommée.

http://www.tropcute.com/

Le casoar, l’oiseau le plus dangereux au monde


Un oiseau en danger de disparition et son caractère ne doivent pas l’aider. Pourtant, c’est peut-être la faute de l’être humain si ce genre d’oiseau n’a plus peur de l’homme et donc il devient une menace pour l’entourage dans le milieu qu’il habite
Nuage

 

Le casoar, l’oiseau le plus dangereux au monde

 

Si la nature est absolument merveilleuse, elle peut également être impitoyable et risquée. Cette règle est valable pour tous, y compris les humains. On ne le dira jamais assez : lors d’une excursion en pleine nature, restez sur les sentiers battus. Une sortie implique un risque élevé même pour les aventuriers les plus avertis.

Nombreux sont ceux à y avoir risqué leur vie. Selon le magazine Outside, il existe de nombreuses façons de mourir dans la nature mais parmi toutes celles-ci, l’une se démarque par son atrocité. Bien plus radicale et douloureuse que la noyade ou l’ingestion d’une substance vénéneuse, il s’agit de… l’attaque du casoar à casque.

L’OISEAU LE PLUS DANGEREUX DU MONDE

Si ce nom ne vous dit rien, sachez qu’il s’agit d’un spécimen d’oiseau et que celui-ci est considéré comme le plus dangereux au monde. On le retrouve principalement en Indonésie, en Nouvelle-Guinée et dans le nord-est de l’Australie.

A l’instar de l’autruche, le casoar, Casuarius casuarius, est incapable de voler et pour cause, il pèse en moyenne 70 kg pour une taille variant entre 1,50 et 1,80 mètre. Bien que l’animal soit particulièrement craintif, il peut se transformer en véritable meurtrier s’il se sent en danger.

Infaillible, son secret d’attaque réside dans ses pattes puissantes chacune dotée d’une griffe longue de 12 centimètres, aussi effilée qu’un poignard. Celle-ci est capable de blesser mortellement l’adversaire en un coup seulement et l’oiseau sait particulièrement bien la manier. Pour ce faire, il saute en l’air et abat son arme sur sa cible.

Pour ne rien arranger, le casoar peut courir jusqu’à 50 km par heure et sauter jusqu’à  1,5 mètre. Les humains ne sont ainsi pas à l’abri de ces agressions. Plusieurs cas d’attaques ont d’ailleurs été documentés au cours des dernières années.

DES OISEAU PLUS MENAÇANTS

Selon les experts en charge de la conservation de la faune, le comportement de ces oiseaux, menacés d’extinction, aurait évolué pour devenir plus intrépide et hostile. En cause : les mauvaises habitudes inculquées par les touristes de passage ou même les riverains.

A force d’être approchés et nourris par les humains, les casoars ont fini par ne plus les craindre. Certains vont même jusqu’à charger des voitures ou s’introduire dans les habitations, menaçant les résidents jusqu’à ce que leur faim soit comblée. Un véritable cauchemar. Et les spécimens peuvent être encore plus agressifs lorsqu’il est question de protéger leurs petits.

Son titre d’oiseau le plus dangereux au monde a ainsi même été reconnu par le Guinness World Record. Pour contenir ces situations à risque, les autorités recommandent d’éviter tout contact avec ces animaux. En cas d’un face à face avec un casoar, passez votre chemin dès que possible. 

http://fr.canoe.ca/

Les images impressionnantes d’une trombe marine à Rome


J’ai déjà vu des dégâts causés par des vents très violents, mais jamais de tornade ou trombe marine, et je n’y tiens pas vraiment à voir cela de très proche
Nuage

 

Les images impressionnantes d’une trombe marine à Rome

 

Le HuffPost  |  Par Hortense de Montalivet

 

Une trombe marine meurtrière a déferlé sur la banlieue de Rome dimanche 6 novembre sous la forme d’une tornade comme vous pouvez voir dans notre vidéo ci-dessus.

Des dizaines de personnes ont été blessées et au moins deux sont mortes. L’une dans la chute d’une corniche à Ladispoli et l’autre à Cesano, après le déracinement d’un arbre, d’après le journal italien Corriere della Sera.

Plusieurs maisons ont été éventrées et des dizaines d’arbres sont tombés. Tout le trafic de la région a été interrompu, ce qui a considérablement ralenti le travail des secours. Les écoles étaient fermées lundi et la stabilité de certains immeubles étaient toujours en cours d’évaluation.

Le jeudi précédent, une trombe marine avait déjà touché la côte napolitaine à Positano.

http://quebec.huffingtonpost.ca/

Pourquoi certains aliments vous donnent mal à la tête


Certains aliments peuvent donner des migraines, des maux de tête. Le point commun, les nitrates. Certaines personnes n’arrivent pas à transformer ces nitrates. On soupçonne que les des bactéries présentes dans la bouche en seraient responsables
Nuage

 

Pourquoi certains aliments vous donnent mal à la tête

 

Pourquoi certains aliments vous donnent mal à la tête

Le chocolat et le vin blanc ont la réputation d’être la source de maux de tête.Capture d’écran Gentside

Fromage, chocolat, vin blanc, pain, tous ces aliments ont beau être appétissants, ils ont la fâcheuse réputation de favoriser les maux de tête chez les personnes qui y sont sensibles. Mais pourquoi? De précédentes recherches ont mis en évidence que tous avaient un point commun: ils contiennent une quantité non négligeable de nitrates.

Or, une fois dans l’organisme, ces nitrates sont transformés en oxyde nitrique et ce composé joue un rôle clé dans la survenue de la migraine et des maux de tête. Néanmoins, certaines personnes semblent bien plus sensibles que d’autres à ce phénomène. Selon une nouvelle étude parue dans la revue mSystems, ceci pourrait être dû aux bactéries présentes dans leur bouche.

«Il y a cette idée que certains aliments déclenchent des migraines, comme le chocolat, le vin et en particulier les aliments contenant des nitrates. Nous avons donc pensé qu’il y avait peut-être une connexion entre le microbiote des personnes et ce qu’elles mangent», explique dans un communiqué, Antonio Gonzalez, principal auteur de l’étude. 

PLUS DE 2000 ÉCHANTILLONS ANALYSÉS

Pour en savoir plus, ce scientifique et ses collègues de l’University Of California de San Diego ont utilisé des données provenant de l’American Gut Project, l’une des plus vastes bases de données scientifiques créées aux États-Unis. Ils ont ainsi pu analyser 172 échantillons oraux et près de 2000 échantillons fécaux issus de personnes saines ayant participé au projet.

Chacun de ces participants avait été interrogé quant à sa tendance ou non à souffrir de migraines et de maux de tête. En analysant les bactéries présentes dans les échantillons, les scientifiques n’ont, dans un premier temps, pas constaté de réelles différences entre les migraineux et les non-migraineux quelle que soit la nature des échantillons.

En revanche, quand ils se sont penchés sur la capacité des bactéries à transformer le nitrate, de nettes différences sont apparues. Les migraineux ont semblé présenter bien plus de bactéries réductrices de nitrates dans leur bouche que les non-migraineux. Une augmentation, bien que moins importante, est également apparue dans les échantillons fécaux.

DES BACTÉRIES QUI FAVORISENT LA MIGRAINE?

«Les bactéries présentes dans la cavité orale pourraient contribuer à créer des niveaux d’oxyde nitrique déclencheurs de migraine», écrivent ainsi les scientifiques dans leur étude.

Néanmoins, ces derniers n’ont mis en évidence qu’une simple association entre certaines bactéries et les migraines. Difficile donc pour le moment de prouver que les bactéries sont directement responsables des maux de tête.

Les scientifiques espèrent que leurs résultats incitent à réaliser des recherches supplémentaires sur la façon dont les bactéries orales pourraient être connectées aux migraines.

En attendant, «si vous suspectez que les nitrates vous causent des migraines, vous devriez essayer de les éviter dans votre alimentation», a conseillé Antonio Gonzalez.

http://fr.canoe.ca/s

Mensonges, trumperies et politique


Je crois que je n’ai jamais mis autant d’article sur la politique que cette année. Un exemple est donné sur l’article présent en janvier 2016 que je me souviens d’avoir sursauté avec de tel propos à cette époque. Ce que je ne comprends pas comment des Américains peut soutenir un tel candidat qui profère autant de mensonge. Je comprends par contre, que le choix n’est pas vraiment extraordinaire, mais entre deux maux, on choisit le moins pire
Nuage

 

Mensonges, trumperies et politique

 

Donald Trump lors d'un discours à Sandown, au New Hampshire.

Donald Trump lors d’un discours à Sandown, au New Hampshire.    PHOTO : MIKE SEGAR / REUTERS

Il y a quelques années, les médias percevaient Donald Trump comme un personnage excentrique et divertissant. Mais les derniers mois nous ont fait découvrir toute autre chose.

Un texte de Alain Crevier

Trump peut intimider. Il peut aussi se montrer insultant et parfois grossier. Mais ce qui pique la curiosité, c’est l’idée que les faits et la vérité ne semblent plus avoir d’importance pour le clan Trump.

« Si la vérité fonctionnait, les politiciens utiliseraient la vérité. Le problème, c’est que le mensonge, ça marche », raconte le sénateur André Pratte.

En 1997, alors qu’il était journaliste au quotidien La Presse, il a publié Le syndrome de Pinocchio, un petit essai qui a eu l’effet d’une bombe au Québec. Il y est question de mensonges et de politique.

Vingt ans plus tard, on y trouve un écho extraordinaire à notre époque.

Dans le cas de Trump, il dit tellement des énormités, c’est évident. Quand il dit que le taux de chômage est de 40 %, alors que c’est 5 %, on se dit que les gens vont réagir. Mais son public à lui ne réagit pas. Il n’y a rien qui puisse convaincre ces gens-là que Trump ne dit pas la vérité.

André Pratte, sénateur

L’exemple le plus éloquent de cette partisanerie extrême, c’est un discours de Trump dans lequel il dit qu’il pourrait abattre quelqu’un dans la foule et ne perdrait pas un seul vote (23 janvier 2016).

Mais comment peut-on expliquer une telle partisanerie?

« Pour moi, c’est comme une espèce de processus de radicalisation », dit la commentatrice politique Marie Grégoire.

Elle a en tête ces grands rassemblements où Trump a fait expulser des manifestants, où des coups ont été portés. Et Donald Trump ajoutait : « Je lui casserais la figure », sous les applaudissements de ses partisans (22 février 2016).

« Les fans de Donald Trump sont devenus ses protecteurs. C’est l’armée de Donald Trump, ajoute Marie Grégoire. Ils sont là, dans la rue. Les femmes disent :  » Pas de problème.  »  » Tu sais, il est comme il est. « ,  » Je l’aime comme ça.  » »

On dit que le mensonge et les demi-vérités ont toujours été présents en politique. Mais à ce point? Assez troublant, dit Monique Jérôme-Forget qui a siégé à l’Assemblée nationale pendant 11 ans.

C’est troublant de voir que 40 % de la population américaine appuie cet homme-là. C’est quand même notre voisin immédiat, et de voir un tel niveau d’ignorance, de supporter, pardonnez-moi mon langage, un bouffon – moi, j’appelle ça un bouffon -, c’est troublant.Monique Jérôme-Forget

Voici qui en dit long sur notre époque, sur notre rapport parfois tordu avec la vérité.

Le sénateur André Pratte croit qu’au fond la vérité ne fait pas notre affaire.

« Parce que la vérité, c’est complexe, dit-il. Et si on avait, devant nous, des gens qui nous disaient toute la complexité des problèmes, on serait obligé d’admettre que ces problèmes ne sont pas faciles à régler. Et je ne suis pas sûr qu’on veuille entendre ça. »

Que la vérité soit complexe, c’est une chose. Mais faire fi des faits, c’en est une autre. Par exemple, que doit-on penser lorsque Donald Trump dit que les fondateurs du groupe armé État islamique, ce sont Barack Obama et Hillary Clinton? Est-ce un mensonge?

« On est à l’époque de la bullshit », croit le journaliste et politologue Antoine Robitaille. « Le menteur, il sait qu’il y a une réalité, qu’il y a une vérité, et il sait qu’il dit un mensonge. Le baratineur, il se fout de la vérité parce qu’il dit que ça n’existe pas, précise M. Robitaille. Tout étant relatif. Ce qui est important, c’est la manière dont les gens ressentent les choses. »

Autrement dit, ce ne sont pas les faits, la vérité ou la réalité qui guident les gens, mais leurs sentiments. Par exemple, le sentiment de se sentir menacé est plus important que toutes les statistiques qui démontrent qu’il n’y a pas de danger. C’est ainsi qu’on s’approche des partisans de Trump.

La vérité, les faits, les découvertes de la science ou de certains experts, ça importe peu pour ce type de politicien là. Je pense que c’est contre ça qu’il faut lutter aujourd’hui. Antoine Robitaille, politologue, Le Devoir

D’ailleurs, avec cette interminable campagne électorale américaine, jamais n’avait-on vu autant de médias s’adonner à des vérifications de faits.

« Malgré la quantité inouïe d’informations qui est à la portée maintenant des gens qui peuvent vérifier à la minute près ce qui est dit, le mensonge est plus sophistiqué aujourd’hui et plus énorme aujourd’hui qu’il ne l’a jamais été », rappelle Antoine Robitaille.

Et M. Robitaille d’ajouter : « Bien là, il faut relire Machiavel. Quand on lit Machiavel, on comprend qu’il y a très longtemps qu’on discute des manières de gagner. Peut-être, parfois, la fin justifie-t-elle les moyens pour plusieurs acteurs politiques. »

http://ici.radio-canada.ca/