Un mille-pattes à quatre pénis découvert en Californie


Un mille-pattes qui a une anatomie assez particulière pour un mille-pattes a été découvert aux États-Unis. En plus de ses 4 pénis, il est toxique et il semble générer de la soie
Nuage

 

Un mille-pattes à quatre pénis découvert en Californie

 

La nature présente bien des surprises, parmi elles voici Illacme tobini. Découvert en Californie (États-Unis) dans une caverne du parc national de Sequoia (Sierra Nevada), cet animal de la famille des myriapodes (les mille-pattes) a la particularité de posséder 4 pénis en plus de ses 414 pattes ! Baptisés « gonopodes », ces organes surnuméraires sont en réalité quatre pattes transformées en autant d’appareils génitaux. Ces attributs en font donc un animal performant en capacité de reproduction.

En plus de cette aptitude, mieux vaut ne pas s’y frotter, puisque la surface de l’animal est également tapissée de 200 glandes sécrétant un liquide toxique. Enfin, en poussant leur analyse microscopique, les scientifiques ont aussi constaté que le mille-pattes est recouvert de poils pouvant générer de la soie.

Chez ce mille-pattes, observé ici au microscope électronique à balayage, les neuvième et dixième paires de pattes sont devenues quatre pénis, bien visibles sur cette image. © Paul Marek, Virginia Tech., ZooKeys

Chez ce mille-pattes, observé ici au microscope électronique à balayage, les neuvième et dixième paires de pattes sont devenues quatre pénis, bien visibles sur cette image. © Paul Marek, Virginia Tech., ZooKeys

Ce mille-patte rare n’a qu’un seul cousin connu

Illacme tobini mesure 20 millimètres et se nourrit des champignons des roches. Il fait partie des invertébrés rares dénichés entre 2006 et 2009 dans la caverne de Lange Cave. Selon Bill Shear et Paul Marek, les deux entomologistes du laboratoire de l’université de Virginia Tech qui l’ont trouvé, ce myriapode serait la seule autre espèce connue du genre Illacme, avec I. pleniples, décrit en 1928 et découvert tout près. Ce cousin a, lui, tout misé sur le nombre de pattes, plutôt que sur celui des pénis, puisqu’il en possède 750.

Dans leur publication, les deux chercheurs font part de leur étonnement d’avoir découvert ces deux espèces du même genre à une distance de seulement 240 km.

http://www.futura-sciences.com/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s