La conquête de l’espace au risque d’endommager le cerveau humain


Je doute qu’un jour, nous puissions coloniser d’autres planètes, sauf peut-être si la technologie pouvait faire une barrière contre les radiations. Nous ne sommes pas faits pour vivre ailleurs que sur Terre. C’est comme si on disait aux poissons hippocampes de vivre sur la terre ferme
Nuage

 

La conquête de l’espace au risque d’endommager le cerveau humain

 

La planète Mars

PHOTO : ISTOCKPHOTO

Le rêve d’hommes d’affaires et de politiciens d’envoyer l’être humain sur la planète Mars est assombri par une nouvelle étude qui met en garde contre les dommages permanents au cerveau dont pourraient souffrir les astronautes après une trop longue exposition aux radiations dans l’espace.

RADIO-CANADA AVEC CBC

Au-delà des obstacles technologiques et financiers de telles ambitions, cette nouvelle étude, publiée dans la revue Scientific Reports, met en lumière les conséquences sur la vie des premiers humains à marcher sur Mars à leur retour sur Terre.

Plus l’être humain s’éloigne de la planète Terre, plus il s’expose aux rayons cosmiques d’origine galactique qui, étant composés de particules ionisées, peuvent pénétrer autant les satellites que les corps.

« Ces rayons voyagent dans toutes les directions », prévient le professeur d’oncoradiologie à l’école de médecine de l’Université de Californie, le docteur Charles Limoli.

Ils s’attaquent aux neurones du cortex préfrontal du cerveau, qui contrôle le comportement cognitif, comme la prise de décisions.

« Une exposition prolongée à ces rayons pourrait nuire à la capacité des astronautes à accomplir plus d’une tâche à la fois ou à prendre des décisions rapidement », explique le Dr Limoli.

Un astronaute

Un astronaute   PHOTO : ISTOCK

Ses analyses passées menées sur des rats, exposés à de telles radiations pendant plus de six semaines, ont effectivement démontré un impact sur les fonctions cognitives, en plus d’un niveau d’anxiété plus élevé.

Sa plus récente étude, où des rongeurs ont cette fois été exposés à des particules ionisées d’oxygène et de titane dans un laboratoire de la NASA, corrobore ses précédents résultats. Six mois après y avoir été exposés, les souris et les rats souffrent de dommages neuronaux.

http://ici.radio-canada.ca/

3 réponses à “La conquête de l’espace au risque d’endommager le cerveau humain

  1. De toute façon , l’argent dépensé pour ces  » expéditions/explorations  » de l’espace serait bien plus utile sur notre  » vieille terre  » ( les coûts de lancement en orbite. On estimait en 2008, alors que le programme de la navette était en voie d’achèvement, que chaque vol de la navette spatiale américaine revenait à 1,5 milliard de dollars en intégrant les coûts de développement ).
    Combien de personnes souffrant de malnutrition pourraient manger avec cette somme ?
    Ces dépenses seraient plus utiles à la recherche médicale aussi…..etc…..

    L’espace peut attendre à mon avis ….

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s