La surprenante araignée-miroir


Un photographe nous montre un de ses sujets qui est vraiment étonnant. Une araignée miroir. On dirait vraiment qu’elle a des petits morceaux de miroir comme un vitrail
Nuage

 

La surprenante araignée-miroir

 

La mosaïque de plaques argentées qu’arbore Thwaitesia argentiopunctata s’étend lorsque l’araignée se met au repos. Progressivement, elles couvrent tout son abdomen. © Nicky Bay, tous droits réservés

La mosaïque de plaques argentées qu’arbore Thwaitesia argentiopunctata s’étend lorsque l’araignée se met au repos. Progressivement, elles couvrent tout son abdomen. © Nicky Bay, tous droits réservés

La petite araignée Thwaitesia argentiopunctata — du genre Thwaitesia, du nom du botaniste britannique George Henry Kendrick Thwaites (1811-1882) — vit sous les tropiques. Son comportement se caractérise par de surprenants changements de son abdomen, qui se couvre de plaques argentées et n’a de cesse d’émerveiller les observateurs humains.

Parmi les plus fascinés et séduits par cette minuscule créature (environ 3 mm pour les mâles et 4 mm pour les femelles), il faut compter le photographe Nicky Bay. Depuis des années, il épie des spécimens rencontrés à Singapour et ses alentours, constituant ainsi une large collection de photos macroscopiques (dont voici quelques exemples) de cette magnifique araignée aranéomorphe de la famille des Theridiidae.

En l’espace d’une heure, l’araignée a l’abdomen presque totalement recouvert de plaques d’argent, peut-être constituées de guanine. © Nicky Bay, tous droits réservés

En l’espace d’une heure, l’araignée a l’abdomen presque totalement recouvert de plaques d’argent, peut-être constituées de guanine. © Nicky Bay, tous droits réservés

Les plaques d’argent de l’araignée-miroir s’élargissent au repos

T. argentiopunctata est le plus souvent installée sur des feuilles vertes, des branches et le sol sombre. Nicky Bay écrit à leur sujet sur sonblog Macro Photography in Singapore :

« Les plaques argentées sur l’abdomen semblent se rétrécir lorsque l’araignée est agitée (ou peut-être menacée), dévoilant cet abdomen. Au repos, les plaques d’argents’élargissent et les espaces entre les plaques se rapprochent pour devenir une surface réfléchissante presque uniforme. C’est pour ça que je les appelle araignée-miroir ».

Un de ses autres surnoms est « araignée-pailletée ». On serait tenté aussi de la qualifier d’araignée-vitrail…

L’araignée-miroir, toujours au repos, vue à présent de dos. © Nicky Bay, tous droits réservés

L’araignée-miroir, toujours au repos, vue à présent de dos. © Nicky Bay, tous droits réservés

http://www.futura-sciences.com/

Une réponse à “La surprenante araignée-miroir

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s