Le Saviez-Vous ► 5 aliments du Québec méconnus


Au Québec, nous avons fraises, framboises, bleuets et autres sans oublier nos légumes et d’autres que la majorité des Québécois ne connaissent pas et qui seraient intéressants d’y goûter
Nuage

 

5 aliments du Québec méconnus

 

Salicorne

Petite plante verte cornue, la salicorne se retrouve dans les marais salants le long des côtes du fleuve Saint-Laurent. Particulièrement appréciée pour son goût salé, elle se consomme crue en salade, cuite à la vapeur ou bouillie quelques minutes. La salicorne accompagne à merveille les fruits de mer, poissons et volailles.

La baie d’argousier

Les baies d’argousier sont le produit de l’argousier, un arbuste épineux. Elles sont considérées comme un super fruit grâce à leur richesse en omégas et en antioxydants et leur concentration en vitamine C, jusqu’à 30 fois plus supérieure à ce que l’on retrouve dans les oranges. La baie d’argousier ne se mange pas nature. Trop acide et astringente, elle est au mieux sous forme de sorbet, en sirop, en jus ou intégré à des desserts comme des muffins. En sauce et en chutney, c’est un mariage parfait avec les viandes et le canard. La baie d’argousier est aussi utilisée pour traiter brûlures, plaies cutanées et maux d’estomac en plus de contribuer à diminuer le mauvais cholestérol. Les fruits entiers sont surtout vendus congelés.

Camerise

C’est tout récemment, en 2007, que la culture de la camerise a commencé au Québec, principalement au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Ce petit fruit bleu de forme allongée, rappelant le bleuet, est particulièrement riche en antioxydants. Son goût aigre-doux, légèrement sucré et acidulé, fait de plus en plus d’adeptes. La camerise se savoure nature ou intégrée à des yogourts, transformée en jus, en boissons alcoolisées, en confitures ou encore en tarte.

Gadelle

La gadelle, petite baie blanche ou rouge, est une variété de groseille qui pousse en grappes. Riche en fibres et en antioxydants, la gadelle est également une bonne source de potassium et vitamine de C.. Appréciée pour son goût un peu acidulé et sucré, elle se mange nature ou en salade, et se conserve quelques jours au réfrigérateur. On la retrouve aussi dans des desserts comme les gâteaux, les tartes, ou servie en gelée. En sauce, elle se marie bien avec les viandes rouges et le gibier.

Sureau

Petite baie noire qui pousse en grappe à l’état sauvage, le sureau est connu pour ses propriétés médicinales. Contenant beaucoup d’antioxydants et de vitamine C, le sureau renforce le système immunitaire et est utilisé contre la grippe et les maux de gorge. En magasin, on le retrouve le plus souvent congelé ou séché. Avec des saveurs se rapprochant de la mûre, le sureau est très apprécié en cuisine. Il est surtout apprêté sous forme de sirop, de confiture ou de gelée, en tarte et en boissons alcoolisées. Les feuilles, quant à elles, sont consommées sous forme de tisane. Bon à savoir, le sureau ne se mange pas cru puisqu’il contient des toxines qui sont détruites lorsqu’on le cuit.

Le Huffington Post Québec  |  Par Marie-Noël Ouimet

http://quebec.huffingtonpost.ca/

Une réponse à “Le Saviez-Vous ► 5 aliments du Québec méconnus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s