Pardon


Difficile le pardon, surtout que l’autre ne l’apprécierait peut-être pas à sa juste valeur. Mais ce qui compte, ce que nous déchargeons de nos épaules ce sentiment de vengeance qui ruine notre vie
Nuage

Pardon

 

 

Le pardon n’est pas un service qu’on rend à l’autre. Il permet de ne pas vivre dans la vengeance, mais en paix avec soi-même

Emile Shoufani

Une terrifiante passerelle de verre d’1 kilomètres 400m en Chine


Un autre pont en verre pour la Chine. Je ne suis pas certaine que j’irais dans une passerelle en verre comme celle-ci.
Nuage

 

Une terrifiante passerelle de verre d’1 kilomètres 400m en Chine

 

Une terrifiante passerelle de verre 01Une terrifiante passerelle de verre 02

Si vous avez peur de l’altitude, alors détournez tout de suite les yeux, car cette passerelle chinoise risque bien d’être votre pire cauchemar. Le fait qu’elle soit attachée à plus de 1400 mètres d’altitude, à flanc de montagne est déjà, en soit, assez effrayant, mais en plus, c’est une passerelle en verre, ce qui est tout simplement terrifiant.

Installée sur le flanc de la montagne Tianmen, dans le Parc National Forestier Zhangjiajie, dans la Province du Hunan, la passerelle mesure 100 mètres de long, et 1.6 mètre de large. On la surnomme la passerelle de la Falaise du Dragon Sinueux, et comme vous pouvez le voir, elle est à déconseiller aux âmes sensibles ; cela dit, quiconque trouve le courage d’arpenter cette passerelle découvrira une vue imprenable et spectaculaire, que peu de personnes auront vues.

Le parc accueille en fait trois passerelles de verre suspendues, dont un pont de verre de 430 mètres de long, suspendu 180 mètres au-dessus du sol ; aussi si vous recherchez une aventure, ou si vous voulez juste prendre un selfie assez extrème, alors vous savez où allez !

Une terrifiante passerelle de verre 03

Une terrifiante passerelle de verre 04Une terrifiante passerelle de verre 05Une terrifiante passerelle de verre 06Une terrifiante passerelle de verre 07

http://bridoz.com/

Le Saviez-Vous ► Pourquoi les chats miaulent quand ils entrent ou sortent d’une pièce ?


J’ai eu un chat qui miaulait souvent. Il faut dire qu’il aimait montrer que tout lui appartenait même moi ! Fripouille par contre, a cessé de miauler devant ma porte fermée de ma chambre le jour
Nuage

Pourquoi les chats miaulent quand ils entrent ou sortent d’une pièce ?

Pourquoi est-ce que nos chats nous cassent-ils les oreilles à longueur de journée en passant d’une pièce à l’autre ? C’est bien la question existentielle que se posent tous les propriétaires de chats !

Que votre porte soit fermée ou ouverte, votre félin trouve toujours quelque chose à dire ? C’est normal ! Effectivement, ce dernier ne fait pas que vous susurrer des mots doux… Même si la science a prouvé récemment que votre animal essayait réellement de communiquer avec son humain, cette fois-ci, votre compagnon se joue bien de vous. En effet, il y a une raison scientifique aux agissements de votre bien-aimé félin : son côté primitif est encore présent. Si le chien a réussi à être domestiqué par l’homme, le chat lui garde encore les instincts de ses ancêtres et est par conséquent particulièrement proche de ses habitudes et de son territoire. Ainsi, la porte forme une sorte de barrage ou d’obstacle à son confort personnel.

Le chat, un animal territorial

Après ça, on se demande alors pourquoi notre chère boule de poils passe son temps à changer de pièce tout en miaulant… eh bien, tout ceci est une nouvelle fois dû à son côté territorial ! En effet, lorsque ce dernier miaule, il marque son territoire, au même titre que lorsqu’il se frotte en déposant ses phéromones signalant alors que l’endroit lui appartient. C’est vrai, on ne sait jamais, au cas où d’autres chats entreraient dans sa maison, on n’est jamais trop prudent !

Peu de solutions s’offrent donc à vous… essayez d’arrêter de fermer vos portes, peut-être que cela lui évitera de se sentir piégé. Vous pouvez aussi tenter le Catnip, cette plante aux effets euphorisants ayant des vertus d’antidépresseur pour votre félin, qui le fera jouer et se changer les idées. Ainsi, il oubliera peut-être momentanément ses préoccupations territoriales.

http://wamiz.com/

Ce chien rempile pour un troisième mandat de maire


Je me demande si ce chien se présentait pour les élections présidentielles s’il avait des chances d’être élu par la majorité pour devenir le Président des États-Unis, en tout cas, il pourrait surement battre Donald Trump
Nuage

 

Ce chien rempile pour un troisième mandat de maire

 

Duke, un chien de berger des Pyrénées, a obtenu pour la troisième fois les faveurs des habitants de Comorant, un village du Minnesota.

« Je ne sais pas quel autre candidat pourrait avoir une chance contre lui. Il a tant fait pour la communauté », commente une habitante de Comorant.

Duke a été plébiscité pour la première fois en 2014 après avoir triomphé face à un commerçant du village.

 » C’était un vote postal. Il suffisait de payer un dollar pour voter », explique David Rick, le propriétaire du chien, à la chaîne de télévision locale WDay.

Une blague qui perdure et qui vient de se solder par un troisième mandat pour Duke.

http://www.7sur7.be/

Instagram, dépisteur de dépression ?


Peut-être que les réseaux sociaux comme Instagram qui est un réseau social de photos pourraient devenir un endroit pour permettre de détecter les personnes dépressives. En tout cas, selon leur algorithme, je crois que je vais très bien
Nuage

 

Instagram, dépisteur de dépression ?

 

BenjaminWalewski l

Un algorithme créé par des chercheurs américains permet de dépister les signes de dépression via des photos Instagram.

(CCM) — Instagram, comme tous les réseaux sociaux, sert principalement à parler de soi et de ses expériences. Mais est-ce que les photos que l’on poste et les filtres que l’on choisit révèlent bien plus que ce que l’on pense ? C’est l’avis de chercheurs de l’Université d’Harvard et de l’Université du Vermont, qui pensent que les clichés publiés sur Instagram peuvent être utilisés pour identifier des symptômes la dépression.

Dans le cadre d’une étude publiée récemment (lien en anglais), ces chercheurs ont développé un algorithme capable de détecter les marqueurs de la dépression juste en analysant les images postées sur Instagram. Le programme prend en compte la luminosité et la saturation des couleurs, les métadonnées et la présence de visages dans l’image.

Après avoir passé au crible plus de 40 000 photos venant de 166 comptes différents, les chercheurs ont établi que les personnes déprimées postaient des photos dans des tons gris ou bleutés, de préférence sans filtre ou avec des filtres sombres comme Inkwell. Contre toute attente, l’étude indique aussi que ce sont les gens déprimés qui postent le plus de selfies. Les gens heureux postent des photos plus colorées et privilégie les photos où ils sont accompagnés.

« En utilisant uniquement des détails photographiques, notre modèle statistique a été capable de prédire quels participants de l’étude souffraient de dépression et montre un taux de précision plus élevé que celui atteint lors de diagnostics de patients réalisés par des médecins généralistes sans aucune assistance »expliquent les chercheurs dans leur publication. Le taux de détection réussie est de 70%.

Si les résultats ne sont pas parfaits, ils sont néanmoins très prometteurs. Les chercheurs pensent même que leur technologie pourrait être utilisée pour aider à la détection précoce des troubles de la dépression

.

Photo : © tanuha2001 – Shutterstock.com

http://www.commentcamarche.net/

Un octogénaire vit 6 jours avec son dentier dans la gorge


Franchement, je me demande comment on peut avaler un dentier, mais il semble que c’est possible. Le problème ici, c’est la rapidité que les services ont réagi et qui malheureusement malgré l’opération d’urgence (après 6 jours ?) cette personne âgée est toujours dans un étant grave
Nuage

 

Un octogénaire vit 6 jours avec son dentier dans la gorge

 

Un patient de l’hôpital de Dunkerque, dans le Nord, a vécu six jours avec son dentier coincé dans la gorge. Une enquête interne a été lancée car cet homme de 85 ans est aujourd’hui dans un état grave.

Il y a encore dix jours, Roland Marissael, 85 ans, était un octogénaire en pleine santé. Mais au cours d’un repas en famille, il avale un radis de travers… et son dentier par la même occasion. Immédiatement conduit à l’hôpital par sa famille, le médecin conclut à une fausse route et le renvoie chez lui. Le vieil homme n’arrive plus à parler ?

« C’est un début d’Alzheimer » affirme l’interne.

Mais l’état de l’octogénaire se dégrade rapidement. Il ne peut plus parler, arrive à peine à respirer. Il est à nouveau emmené à l’hôpital de Dunkerque, cette fois par le Samu. Dès son arrivée, la famille signale que le dentier est vraisemblablement coincé dans la gorge et réclame une radio. Sans succès.

Pendant six jours, Roland va dépérir lentement.

« Il touchait toujours sa gorge, il souffrait à un tel point que dès que nous essayions de toucher sa gorge, il nous repoussait », raconte sa belle-fille à La Voix du Nord .

Jusqu’à ce que le médecin responsable du service rentre de vacances et ordonne enfin la radio de la gorge qui montre que le dentier est effectivement coincé dans les cordes vocales.

Opéré en urgence, Roland Marissael est aujourd’hui placé en réanimation, dans un état grave.

Une enquête interne doit être effectuée auprès des différents services du centre hospitalier de Dunkerque afin de savoir ce qui s’est réellement passé et déterminer les responsabilités de chacun.

http://www.topsante.com/

Un joueur de cornemuse tué par son instrument


C’est rare, mais il est quand même nécessaire de nettoyer soigneusement les instruments à vent pour éviter des contaminations qui attaqueraient les poumons
Nuage

 

Un joueur de cornemuse tué par son instrument

 

Une cornemuse...

Une cornemuse

Agence France-Presse
Londres

 

Musiciens, n’oubliez pas de nettoyer vos instruments à vent: un homme de 61 ans est mort au Royaume-Uni après avoir inhalé, probablement pendant des années, des champignons qui avaient poussé dans sa cornemuse.

Le défunt jouait quotidiennement de son instrument et souffrait de toux sèche et d’essoufflement, explique une étude publiée lundi dans le journal médical Thorax.

Son état s’était toutefois inopinément amélioré lors d’un séjour de trois mois en Australie, où il était parti sans son instrument, donnant à ses médecins l’idée d’examiner de plus près la cornemuse.

Des analyses avaient alors montré la présence de plusieurs types de champignons dans différentes parties de l’instrument. Malgré un traitement, le musicien est mort en octobre 2014, et son examen post-mortem avait révélé d’importantes lésions pulmonaires.

Il s’agirait du tout premier cas répertorié de pneumopathie d’hypersensibilité vraisemblablement déclenchée par des champignons inhalés par un joueur de cornemuse, selon l’étude.

«Les joueurs d’instruments à vent doivent comprendre l’importance de les nettoyer régulièrement», souligne l’étude en mettant en garde contre la présence de moisissures et autres levures.

L’idéal, «c’est de passer un bon coup de coton après chaque utilisation», afin d’éviter que l’humidité ne s’installe, a conseillé Andrew Bova, un responsable du Centre national de la Cornemuse de Glasgow, sur la BBC.

http://www.lapresse.ca/