Pokémon Go : « cessez de jouer sur la tombe de ma soeur »


Il n’y a pas si longtemps des agents de sécurité d’hôpital avait décidé d’afficher un panneau pour interdire les Pokémon Go, mais la direction et la population avait trouvé cela exagéré. Même une femme dans la rue, avait dit qu’on est capable de se servir de notre tête, mais juste à quel point, ce n’est pas la première fois qu’on parle des joueurs des cimetières …
Nuage

 

Pokémon Go : « cessez de jouer sur la tombe de ma soeur »

 

Des chasseurs de Pokémon qui marchent autour du monument pour les femmes autochtones disparues et assassinées

Des chasseurs de Pokémon qui marchent autour du monument pour les femmes autochtones disparues et assassinées   PHOTO : RADIO-CANADA/JILLIAN COUBROUGH

Le frère d’Amber Guiboche, une femme autochtone disparue depuis 2010, demande aux adeptes du jeu Pokémon Go de cesser de jouer autour d’un monument dressé à Winnipeg à la mémoire de centaines de femmes autochtones disparues ou assassinées.

Kyle Kematch, qui visite régulièrement le lieu de recueillement situé sur le lieu historique national de La Fourche, à Winnipeg, se désole de voir des joueurs de Pokémon Go qui s’assoient ou s’étendent sur le monument.

« Ma soeur est disparue depuis six ans. Nous n’avons jamais pu l’enterrer », raconte Kyle Kematch.

Le monument est en quelque sorte sa pierre tombale, et j’ai l’impression que les gens piétinent sa tombe. Kyle Kematch, frère d’Amber Guiboche

Une dizaine de personnes rencontrées sur les lieux du monument dédié aux femmes autochtones disparues ou assassinées mardi après-midi chassaient effectivement des petites créatures virtuelles et ignoraient l’existence du lieu de recueillement.

Un des joueurs a expliqué qu’il y avait trois leurres – des modules qui permettent d’attirer des Pokémon – près du monument. La proximité du monument par rapport à la rivière Rouge permettrait aussi d’attirer davantage de Pokémon de type « eau ».

Kyle Kematch dit qu’il a déjà approché des joueurs, qui se sont rapidement excusés pour poursuivre leur quête de bestioles virtuelles ailleurs.

M. Kematch demande que les adeptes de Pokémon Go fassent preuve de respect et cessent de jouer sur le monument qui sert de pierre tombale pour des centaines de femmes autochtones qui sont disparues et n’ont jamais été retrouvées.

« Les familles de ces femmes éprouvent déjà énormément de douleur. S’il vous plaît, respectez ces familles. »

http://ici.radio-canada.ca/

2 réponses à “Pokémon Go : « cessez de jouer sur la tombe de ma soeur »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s