Pardonner est bon pour la santé


Je crois aussi que le pardon a des répercussions sur la santé mentale. Même si les scientifiques n’ont pas réussi a comprendre vraiment le mécanisme, pardonner permet d’abaisser le stress et une meilleure capacité d’adaptation
Nuage

 

Pardonner est bon pour la santé

 

Pardonner est bon pour la santé

Des chercheurs américains ont découvert un lien entre une bonne santé mentale et la tendance à pardonner. Et n’importe qui peut y arriver.

Apprendre à se pardonner soi-même et à pardonner les autres peut nous protéger du stress associé aux maladies mentales, d’après une étude publiée par la revue Journal of Health Psychology. Les chercheurs du Luther College, aux Etats-Unis, ont essayé de comprendre l’impact du stress sur la santé mentale des personnes qui ont tendance à pardonner plus ou moins facilement. Ils ont donc demandé à 148 jeunes adultes de répondre à un questionnaire à ce sujet.

Pas de grande surprise : les personnes les plus exposées au stress au cours de leur vie sont plus à risque de troubles physiques et psychiques. Mais savoir pardonner semble réduire ce risque à zéro.

« Si vous ne disposez pas de ce réflexe, vous sentirez les effets du stress d’une façon plus brutale, sans l’atténuer », explique Loren Toussaint, auteure principale de ces travaux.

Une tendance qui se travaille

La raison pour laquelle le pardon protège une personne des maladies liées au stress reste difficile à déterminer. Les scientifiques suggèrent que le fait de savoir pardonner pourrait être associé à une meilleure capacité d’adaptation et à une meilleure gestion du stress. Le nombre de participants à ce test étant plutôt limité, d’autres recherches seront nécessaires pour mieux comprendre les enjeux du pardon.

Les chercheurs tiennent toutefois à rappeler que cette capacité est un trait de la personnalité qui s’apprend et se travaille. De nombreux psychologues y font d’ailleurs référence pendant leurs séances, et des techniques comme la méditation pendant apporter une aide importante.

http://www.santemagazine.fr/

8 réponses à “Pardonner est bon pour la santé

  1. J’ai déjà quelque peu appris à me pardonner à moi-même. Pour l’instant je lis un bouquin d’Eckart Tolle « Le pouvoir du moment présent » que m’a si gentiment conseillé ma belle-fille.
    Je suis tout à fait d’accord avec cet article. Entretenir des rancœurs, de l’agressivité mentale par les mots en pensées, les non-dits, ne font pas avancer.
    A soixante-six ans, j’ai pris un peu plus de bouteille, et je suis parvenue à mieux comprendre maman. Aujourd’hui elle n’aurait pas pu faire autrement pour me protéger de mon père. Je la comprends mieux. Elle a fait ce qu’elle a pu. Ceci sans avoir lu de livres. Évolution de la pensée personnelle.
    Bonne journée à toi. 🙂

          • Oui, je le sais, mon mari vit ainsi vis à vis de sa mère. Ce n’est pas de la rage, mais je ne saurais qu’attribuer comme mot ? En tout cas que des pensées négatives qui ne sont pas bonnes et reviennent comme un leitmotiv depuis douze ans. Et encore avant cela avec son ex-femme. C’est dommage pour lui. Je suis contente d’avancer. Vis à vis de la peine que m’envoie ma fille par les mots, je réussis à passer outre …un peu…à me protéger beaucoup mieux… Je dois hélas constater qu’après un échange via msn, je ne dors pas la nuit qui suit. Et là je m’interroge ? Pour moi cela veut dire que ce n’est pas encore résolu et que pour moi-même il y aurait des « choses » inconscientes qui traînent encore.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s