Quand l’odorat permet d’identifier un criminel


Je me demande si en Justice cela serait acceptable d’identifier un criminel par son odeur corporelle. Surtout que le témoin ne pourrait pas identifier avec assez précision, plus de 3 odeurs
Nuage

 

Quand l’odorat permet d’identifier un criminel

 

Lors d’une enquête, la police fait souvent appel aux témoins oculaires pour démêler les faits et arrêter le coupable.   D’après les chercheurs, l’odorat permettrait également d’identifier les coupables.

Photo : MEHDI FEDOUACH / AFP

AVOIR DU FLAIRD’après une récente étude, une personne serait capable d’identifier un malfaiteur sans le voir… juste à l’odeur.

Lors d’une enquête, la police fait souvent appel aux témoins oculaires pour démêler les faits et arrêter le coupable. Et si la vue n’était pas le seul sens capable de démasquer les criminels. C’est en tout cas ce que suggère une étude suédoise. D’après les chercheurs, l’odorat permettrait également d’identifier les coupables. Les résultats de cette recherche ont été publiés dans le journal médical Frontiers in Psychology et relayée par Science Daily.

► Méthodologie : 73 volontaires et différentes expériences

Pour cette étude, des expériences ont été menées avec la participation de 73 volontaires âgés de 18 à 30 ans. Ils ont regardé des vidéos truquées représentant différentes scènes de crime. Pour chaque clip visionné, les participants ont senti une odeur corporelle présentée comme appartenant au coupable. La sueur de ces derniers avait été prélevée en amont grâce à des serviettes placées sous les aisselles. Les volontaires ont ensuite aussi des films neutres. Ils ont ensuite été soumis à des tests olfactifs.

Comme le décrit Top Santé, les participants devaient « reconnaître un criminel de la première vidéo par son odeur corporelle parmi cinq odeurs différentes ».

Il a également été donné aux volontaires le choix entre trois ou huit échantillons. Grâce à d’autres expériences, les chercheurs ont voulu évaluer si la force de l’odorat persistait dans le temps pour un délai allant de 15 minutes à une semaine.

► Ce que l’étude a démontré : de 96 % à 46 % de réussite

Quand le choix était réduit à trois échantillons, le taux de bonnes réponses concernant l’identification du criminel grimpait à 96 %, il atteignait 56 % pour une gamme de cinq. Quan 46 % pour les huit échantillons. Pour ceux qui ont attendu le plus de temps, la capacité d’identification des participants diminue.

 « Notre travail montre que nous pouvons distinguer avec certitude l’odeur corporelle d’un coupable », souligne le Pr Mats Olsson. « Cela pourrait être utile dans les affaires pénales où la victime était en contact étroit avec son agresseur mais sans l’avoir vu. »

http://www.metronews.fr/

2 réponses à “Quand l’odorat permet d’identifier un criminel

Répondre à jack35 Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s