Quand un moineau femelle trompe son partenaire, celui-ci punit les enfants


La jalousie ne serait pas juste un sentiment humain, il semble que les moineaux mâles qui soupçonnent une infidélité de leur partenaire deviennent des très mauvais pères
Nuage

 

Quand un moineau femelle trompe son partenaire, celui-ci punit les enfants

 

Les moineaux forment habituellement des couples monogames | Tony Alter via Flickr CC License by

Les moineaux forment habituellement des couples monogames | Tony Alter via Flickr CC License by

Repéré par Claire Levenson

Les moineaux mâles qui soupçonnent leurs partenaires d’infidélité se vengent en étant de mauvais pères.

Les moineaux mâles donnent moins de nourriture à leurs enfants s’ils savent que leur partenaire est infidèle, selon une étude publiée dans la revue American Naturalist. Pendant douze ans, des biologistes de l’Imperial College London ont étudié la population de moineaux de l’île de Lundy en Angleterre. Et ils ont trouvé que les mâles changeaient de comportement s’ils soupçonnaient les femelles d’avoir eu des petits avec d’autres moineaux, rapporte le Washington Post.

Selon Julia Schroeder, l’auteure principale de l’article, les mâles observent probablement le comportement des femelles pendant leur période de fertilité et, si elles passent beaucoup de temps hors du nid, ils en déduisent qu’elles sont infidèles.

Impression d’infidélité

Les moineaux forment habituellement des couples monogames et les chercheurs ont pu observer la création de 300 couples parmi les 400 oiseaux étudiés. Et il s’avère que certains mâles trompent les femelles aussi, pour des raisons différentes: 

«Les biologistes pensent que les oiseaux mâles sont infidèles pour assurer qu’ils engendrent autant de petits que possible, alors que les femelles trompent les mâles avec des partenaires de meilleure “qualité génétique” –ceux qui sont en meilleure santé et peuvent engendrer des petits plus robustes.»

Pour savoir à quel point les femelles et les mâles étaient infidèles, les chercheurs ont étudié les génotypes de chaque moineau et ont retracé leurs arbres généalogiques.

L’étude a aussi permis de montrer que les mâles ne savent pas reconnaître si des petits sont les leurs ou pas. C’est l’impression que sa partenaire femelle est fidèle (ou pas) qui détermine le comportement du mâle.

«Si les petits étaient échangés dans un nid où la femelle était fidèle, alors le père du nid continuait à travailler dur pour nourir les petits, ce qui suggère qu’ils n’ont aucun moyen de déterminer quels petits sont les leurs» explique Schroeder.

http://www.slate.fr/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s