Parole d’enfant ► La Décoration


Voilà, c’est fait, mes petites filles sont un nouveau logement depuis fin avril. Elles ne viennent plus se faire garder chez moi (mon salon n’est plus une salle de jeu) C’est moi qui me déplace.. L’heure est à la décoration des chambres. C’est Mlle qui a eu la première surprise.
Nuage

 

La Décoration

 

 

 

Maintenant, la famille est dans un nouveau logement, Pascal fait la décoration de la chambre à Mlle

Maman demande à Jézabelle

– Comment on va décorer la chambre de Sydney ?
– Ben, avec un pinceau

Ana-Jézabelle, 4 ans/ 6 mai 2016

23 hommes qui ignorent les règles de sécurité.


 

Il y a des gens (des hommes dans ces cas-ci) sont vraiment inconscients. Pourquoi prendre autant de risque. Si les hommes vivent moins longtemps que les femmes, disons que leur témérité
Nuage

 

23 hommes qui ignorent les règles de sécurité.

 

# 1. Heureusement il avait deux planches. S’il avait eu qu’un seul, on aurait été inquiets.

kvinnor-lever-langre-an-man-18

ESUNBUENDATO

# 2. Aucun risque ici, l’échelle est posée sur des blocs de béton stables.

kvinnor-lever-langre-an-man-9

BLOGSPOT

# 3. On n’a pas besoin d’aller à l’atelier quand on peut le faire soi-même.

kvinnor-lever-langre-an-man-5

SNIMKA

# 4. « Tranquille, Krister. Je le tiens. »

kvinnor-lever-langre-an-man-1

HUMOR

# 5. Les échelles sont faites pour monter, tout le monde le sait.

kvinnor-lever-langre-an-man-2

FUNTIME

# 6. Mais si vous n’avez pas d’échelle, voici une autre solution.

kvinnor-lever-langre-an-man-3

ZVRATENYHUMOR

# 7. Le premier étage ou 35e, c’est la même chose…

kvinnor-lever-langre-an-man-24

CRNOBELO

# 8. Apparemment, il est entraîneur personnel ET chiropraticien.

kvinnor-lever-langre-an-man-6

CRNOBELO

# 9. On espère qu’il a un bon sens de l’équilibre.

kvinnor-lever-langre-an-man-7

YOURMOOD

# 10. « Ne vous inquiétez pas. »

kvinnor-lever-langre-an-man-8

JOYREACTOR

# 11. Assez résistant.

kvinnor-lever-langre-an-man-11

FUNTIME

# 12. « Attendez un instant, Rune. J’ai une notification Facebook. »

kvinnor-lever-langre-an-man-12

ESPACEBUZZ

# 13. On espère qu’ils ne doivent pas aller aux toilettes.

kvinnor-lever-langre-an-man-13

SNIMKA

# 14. C’est important d’avoir tout le matériel prêt.

kvinnor-lever-langre-an-man-14

IMGUR

# 15. « Maintenant c’est sûr. »

kvinnor-lever-langre-an-man-15

SOOCURIOUS

# 16. Que faites-vous quand il n’y a plus de chariots à bagages?

kvinnor-lever-langre-an-man-17

TITI

# 17. Il leur fait entièrement confiance.

kvinnor-lever-langre-an-man-19

IMGUR

# 18. Si vous avez des tongs, tout va bien.

kvinnor-lever-langre-an-man-20

LIFO

# 19. Le mécanicien le plus courageux au monde?

kvinnor-lever-langre-an-man-21

OK.RU

# 20. Il y a tellement de choses qui peuvent mal se passer qu’on ne sait même pas par où commencer.

kvinnor-lever-langre-an-man-22

TISTORY

# 21. D’où vient cette dépendance aux échelles?

kvinnor-lever-langre-an-man-23

YOURMOOD

# 22. Qui a le temps de vider une piscine juste pour changer une ampoule?

kvinnor-lever-langre-an-man-4

KUVALDA

# 23. Quand vous travaillez en plein soleil, c’est toujours agréable d’avoir un peu d’ombre à midi.

kvinnor-lever-langre-an-man-25

FUNTIME

http://incroyable.co/

Le Saviez-Vous ► 11 secrets sur les peintres et leurs chefs-d’oeuvre


Un aperçu de quelques points inédits des peintres ou de leurs tableaux.
Nuage

 

11 secrets sur les peintres et leurs chefs-d’oeuvre

 

Les mystères de La Création d’Adam

Plusieurs hypothèses existent autour de La Création d’Adam, cette fresque qui représente la création de l’homme par Dieu sur le plafond de la chapelle Sixtine. Ainsi, certains chercheurs estiment que Michel Ange a voulu représenter la coupe anatomique d’un cerveau humain, ou encore montrer un utérus et un cordon ombilical, ce qui renforcerait encore un peu plus l’idée de naissance proposée par la fresque.

Quelle fierté !

La Pietà est la seule oeuvre signée par Michel Ange. Il en était tellement fier qu’il a apposé sa signature sur un bandereau situé sur la poitrine de la Vierge. Chose amusante à signaler dans cette oeuvre sculptée dans un seul bloc de marbre : si les personnages se mettaient debout, Marie serait plus grande que son fils. Jeu de perspective ou véritable volonté artistique, le mystère reste entier.

Léonard pas si prolixe

Léonard de Vinci n’a peint que très peu de peintures tout au long de sa carrière. Aujourd’hui, on n’en connaît qu’une petite vingtaine.

Quand le radeau sombre

Le célèbre tableau Le Radeau de la Méduse, peint par Géricault, est en train de disparaître. En effet, sous l’effet de l’oxydation du plomb utilisé dans la peinture, la toile noircit de plus en plus…

À l’envers, à l’endroit

Le tableau La Bateau d’Henri Matisse a été exposé dans le mauvais sens pendant plus de quarante-cinq jours lors d’une exposition en 1961. Aussi incroyable que cela puisse paraître, personne ne s’en est rendu compte.

Picasso a été accusé du vol de La Joconde en 1911.

Juste une petite touche

Pierre Bonnard, peintre de la fin du XIXe siècle et du début du XXe, avait une drôle d’habitude. En effet, une fois que ses toiles étaient achetées par des particuliers ou exposées dans des musées, il n’hésitait pas à venir les retoucher pinceau à la main. Le peintre a même donné naissance à une expression, « bonnardiser », qui signifie retoucher une oeuvre après l’avoir terminée.

Épilation définitive

Au départ, la Joconde avait bien des cils et des sourcils. Ils ont en fait disparu au fil du temps, sous l’effet du vieillissement de la peinture à huile.

Le tout premier

En 1961, Georges Braque fut le tout premier artiste à avoir été exposé au musée du Louvre de son vivant.

« La faute à Voltaire »

Contrairement à ce que vous pourriez penser, le tableau La liberté guidant le peuple de Delacroix ne représente pas une scène de la Révolution française de 1789, mais de la révolution de Juillet, en 1830, connue sous le nom des « Trois Glorieuses ».

Le Prénom

Le célèbre peintre néerlandais Rembrandt s’appelle en fait Rembrandt van Rijn. Rambrandt n’est donc pas son nom, mais son prénom.

http://www.lepoint.fr/

Vous avez un secret, et il se devine dans vos e-mails


Il semblerait que nos courriels révèleraient plus qu’on ne voudrait dire. Nos secrets, même si personne ne le sait serait détectable par des mots-clés que nous écrivons. Bref, c’est comme lire entre les lignes
Nuage

 

Vous avez un secret, et il se devine dans vos e-mails

 

Secret | Sbrac via Flickr CC License by

Secret | Sbrac via Flickr CC License by

Repéré par Thomas Messias

En analysant le contenu de milliers de messages électroniques, des chercheurs ont établi les principaux tics de langage qui trahissent que l’on cache quelque chose.

On a entendu maintes et maintes fois les défenseurs de la loi sur le renseignement affirmer qu’ils n’ont aucun problème à être surveillés puisqu’ils n’ont rien à cacher. C’était peut-être avant que des chercheurs de l’université du Maryland ne débarquent pour prouver que l’analyse de vos e-mails peut permettre de débusquer vos secrets, y compris ceux dont vous n’avez parlé à presque personne. Et puisque Google a reconnu que nos courriels étaient délibérément scannés, il y a réellement de quoi s’inquiéter, à moins de mener une vie aussi ascétique que transparente.

Adultère, homosexualité dissimulée, activité professionnelle difficile à assumer (téléphone rose)… La chercheuse Yla Tausczik raconte que les sujets de l’étude ont été triés sur le volet. Des 1.133 volontaires, son équipe a rencontré 179 sujets intéressants. Seules 61 personnes possédant un secret à la fois singulier et clairement identifiable ont finalement été retenues.

Les chercheurs ont alors étudié plus de 59.000 e-mails envoyés par celles-ci avant et après l’irruption de leur fameux secret. Les conclusions sont assez troublantes: la tonalité et l’emploi de certains mots-clés peuvent suffire à vous trahir.

L’inconscient qui parle

Première constatation: les sujets ont tendance à intensifier leurs relations épistolaires avec leurs contacts liés de près ou de loin à leur secret, et à procéder par mimétisme en adoptant de plus en plus fidèlement le vocabulaire de leurs interlocuteurs. Il s’agirait de maintenir ces personnes sous contrôle sois proche de tes amis, et encore plus de tes ennemis», dit le proverbe) et de les amadouer en permanence, même de façon inconsciente, afin de s’assurer qu’elles ne songent pas à la traîtrise.

Les mots indiquant des sentiments négatifs («blessé», «méchant», «laid») sont également plus employés par les porteurs de secrets, tout comme les mots liés à la perspicacité (le verbe «réaliser», les prépositions «si» et «car»). David Markowitz, chercheur ayant contribué à cette enquête minutieuse, rêve même d’un algorithme permettant de scanner les e-mails d’un utilisateur afin de déterminer l’existence d’un secret, mais aussi l’identité des personnes avec qui ce secret est partagé. À l’avenir, détecter la duperie ne passerait donc plus seulement par l’analyse des visages

http://www.slate.fr/

Un enfant de 3 ans chute dans l’enclos d’un gorille, la bête abattue


Je comprends l’urgence d’agir pour sauver l’enfant, mais si un enfant de 3 ans a réussi a tomber dans l’enclos d’un gorille, ils devront revoir la sécurité. Puis, de toute manière, ces animaux devraient vivre en liberté dans leur environnement
Nuage

Un enfant de 3 ans chute dans l’enclos d’un gorille, la bête abattue

 

Harambe, un gorille mâle âgé de 17 ans... (Photo Reuters)

Harambe, un gorille mâle âgé de 17 ans et pesant plus de 180 kilogrammes, que l’on voit sur la photo, a été abattu.

PHOTO REUTERS

Agence France-Presse
WASHINGTON

 

Les employés du zoo de Cincinnati, dans l’est des États-Unis, ont dû tuer un de leurs gorilles samedi après la chute d’un garçon âgé de trois ans dans l’enclos du singe, a annoncé la direction.

L’enfant a franchi en rampant une barrière qui délimitait l’enceinte du primate et est tombé dans un fossé, a précisé à la presse le directeur du parc zoologique, Thane Maynard.

Harambe, un gorille mâle âgé de 17 ans et pesant plus de 180 kilogrammes, «est descendu et l’a attrapé», selon le directeur du zoo, qui compte onze représentants de cette espèce.

Le grand singe a ensuite traîné autour de son habitat le garçon qui hurlait, selon des témoins interrogés par les médias locaux, avant que l’équipe d’intervention sur les animaux dangereux du zoo ne fasse feu sur lui, le tuant environ 10 minutes après l’entrée du garçon dans l’enclos.

Le garçonnet a été hospitalisé pour des blessures mais ses jours ne sont pas en danger, selon des médias citant la police.

L’équipe d’intervention a pris la décision d’abattre le singe par balle plutôt que de lui administrer un tranquillisant avec une carabine à injection parce que ce dernier n’aurait pas fait effet immédiatement, a justifié M. Maynard, pour qui le zoo «n’avait jamais vécu une telle situation».

«Notre équipe d’intervention sur les animaux dangereux a jugé que c’était une situation de vie ou de mort», a-t-il ajouté. «Ils ont sauvé la vie de ce petit garçon.»

Cet incident en rappelle un autre, survenu une semaine auparavant dans un zoo de Santiago du Chili et qui a suscité la colère des défenseurs des animaux: un homme de 20 ans a pénétré volontairement dans la cage de deux lions, qui ont également été abattus par les employés du parc.

L’homme, qui affirmait dans une lettre retrouvée dans sa poche s’inspirer de la Bible, a été grièvement blessé par les deux fauves mais son pronostic vital n’est plus engagé.

«Quand la vie d’une personne est en danger, il faut sacrifier les animaux», a déclaré la directrice du zoo tout en se disant «consternée» par l’incident.

http://www.lapresse.ca/

La prison pour les météorologues qui ratent leurs prévisions


Il y a quelques jours un météorologue a été poursuivi par un promoteur de course automobile. Pour ma part, je trouve cela aberrant, sauf s’il est prouvé qu’il est formellement prouvé de négligence, et même encore. En plus les météorologues subissent des insultes, des menaces, alors que la météorologie est basée sur des pronostiques et des tas de facteurs qui peuvent changer en peu de temps., sans parler des changements climatiques qui s’ajoutent aux pronostiques
Nuage

 

La prison pour les météorologues qui ratent leurs prévisions

 

Gilles Brien

Biométéorologue et auteur du livre «Les Baromètres

Vos invités sont là. La cour déborde. Le barbecue est allumé. C’est la fête. Mais voilà que la pluie s’invite et que le party tombe à l’eau. Pourtant, la météo n’annonçait rien de tel. Vous êtes en colère et vous cherchez un coupable? Cessez de vous en prendre au ciel et poursuivez le gars de la météo. Qui sait? Avec un peu de chance, il fera peut-être de la prison!

Les cas de météorologues jetés en prison pour avoir manqué leurs prévisions sont rares. Même si cela serait le souhait de plusieurs. Ce qui est en progression par contre, ce sont les menaces et les poursuites contre les présentateurs météo ou les agences gouvernementales chargées des prévisions publiques. Les météorologues ne sont pas les seuls scientifiques à risquer la prison pour leurs pronostics qui passent «à coté». Parlez-en aux 7 sismologues italiens condamnés à 6 ans de prison en 2012 pour ne pas avoir prévu un tremblement de terre.

L’affaire avait divisé la communauté scientifique. Il est impossible de prévoir un tremblement de terre. En fait, ce n’était pas pour leur incapacité à prévoir le phénomène qu’ils ont été accusés, mais pour leur imprudence. Malgré une hausse d’activités sismiques dans la région, un signe laissant craindre le pire, les scientifiques en charge avaient balayé de la main tous risques possibles, en conseillant aux habitants du coin de «boire un verre de vin pour se détendre».

Quand la secousse de 7,2 sur l’échelle de Richter s’est produite au petit matin du 6 avril 2009, aucune bouteille de vin n’a pu se tenir debout et résister. Le séisme avait fait 308 victimes en détruisant la ville de L’Aquila, dans la région des Abruzzes.

L’histoire d’un Monsieur Météo de la rive-sud de Montréal poursuivi en justice pour ses prévisions qui n’ont pas plu à un promoteur de course automobile a fait la machette récemment. L’affaire peut faire sourire, mais elle traduit une réalité qui prend de l’ampleur.

Au Canada, les poursuites judiciaires au sujet de la météo portent surtout sur des cas de clients d’agences de voyages qui réclament des compensations pour des vacances gâchées par la pluie. Lorsque des poursuites sont intentées contre le Service météorologique du Canada ou le National Weather Service aux États-Unis, une doctrine légale entre en jeu. On l’appelle «l’immunité souveraine». En d’autres mots, «la souveraine ne peut pas mal faire» the queen can do no wrong»).

Ce principe signifie que le gouvernement ne peut pas être poursuivi sans son consentement. On peut actionner en cour le gouvernement dans plusieurs domaines. On le voit tous les jours. Mais en ce qui concerne les prévisions et bulletins météorologiques émis par la Reine, bonne chance. Autant aux États-Unis qu’au Canada, les cours de justice ont toujours refusé d’imposer aux gouvernements la pleine imputabilité pour les prévisions ratées de leurs agences météorologiques. Pourquoi? Parce que cette imputabilité, compte tenu de la science, imposerait un fardeau illimité et intolérable aux finances publiques. La seule possibilité de gagner est de démontrer qu’il y a eu négligence grave.

Cette doctrine légale d’immunité ne s’applique qu’aux poursuites contre le gouvernement. Or, de plus en plus de firmes privées en météo offrent à leurs clients des prévisions taillées sur mesure pour leurs besoins. Avec la progression de ce secteur d’activités commerciales, les cours de justice risquent fort de se prononcer dans le futur sur des enjeux légaux importants qui auront de sérieuses implications sur l’imputabilité des prévisions météo vendues par des individus ou des compagnies.

D’ailleurs, la jurisprudence est déjà en train de tracer la voie. On l’a vue avec la décision rendue dans le cas Brown contre The Weather Channel, aux États-Unis.

En 1977, un résident de Floride parti en balade sur son embarcation croise une tempête soudaine et se noie. Il avait écouté, la veille, The Weather Channel. Aucun avertissement ou signe de mauvais temps pour le lendemain n’avait été mentionné, selon la succession de la victime. Poursuivi pour 10 millions de dollars, The Weather Channel avait gagné sa cause : la cour avait rejeté la poursuite. Le juge avait statué que les médias de communication n’ont pas d’obligations légales ou d’ententes contractuelles envers les membres du public qui écoutent leur programmation.

Références : «Legal liabilities for private forecasters», Roberta Klein, Center for Science and Technology Policy Research, Université du Colorado à Boulder/Weatherwise. 2003.

http://quebec.huffingtonpost.ca/

Ce qu’il faut savoir sur la crème solaire


Il fait chaud, le soleil est fort, il faut donc se protéger ainsi que les enfants. Il faut éviter les crèmes fait aux États-Unis, car ils sont moins fiables que ceux fait au Canada et en Europe. De plus, comme ont le dit si bien … “Mets-en c’est pas de l’onguent,” il faut en mettre une bonne couche
Nuage

 

Ce qu’il faut savoir sur la crème solaire

 

Une étude américaine révèle que les produits solaires ne protègent pas tous autant que prévu.

Une étude américaine révèle que les produits solaires ne protègent pas tous autant que prévu.   PHOTO : ISTOCK

Si les crèmes solaires ne remplissent pas toutes leurs promesses, leur utilisation aussi n’est pas toujours optimale. Le dermatologue Joël Claveau affirme que l’on devrait appliquer quatre fois plus de crème solaire et s’assurer d’un FPS élevé, toujours au-delà d’une protection 30.

Questionné sur les résultats d’une étude américaine qui révèle que plusieurs écrans solaires ne protègent pas la peau adéquatement, le Dr Joël Claveau n’est pas surpris.

« Pour ce qui est des écrans solaires au Canada, on a vraiment toute une gamme d’ingrédients qui sont meilleurs qu’aux États-Unis. C’est bien connu que les écrans solaires canadiens et européens sont meilleurs que les produits américains », avance-t-il.

Le Dr Claveau raconte que certains de ses collègues américains recommandent à leurs patients de se procurer des écrans solaires au Canada.

Sur une soixantaine de produits testés par le Consumers Reports aux États-Unis, près de la moitié ne respectait pas le facteur de protection contre les rayons ultraviolets inscrit sur la bouteille.

Certains produits allaient même jusqu’à protéger deux fois moins que ce qui était promis. Des lotions, comme Banana Boat sport, sont vendues au Canada.

Une bonne crème solaire

Comment bien choisir sa crème solaire? Le Dr Claveau recommande d’utiliser un FPS élevé pour s’assurer d’être protégé adéquatement.

« Une protection 50, 60 ou 100, est-ce que ça vaut vraiment la peine? Il faut savoir que les gens mettent quatre fois moins d’écrans solaires qu’ils devraient. Donc, déjà là, ils n’en ont pas assez pour rejoindre la recommandation, et ensuite on constate que certains écrans n’ont pas le FPS qui est écrit sur la bouteille. »

Une raison supplémentaire pour utiliser des produits au FPS élevé, « au moins de la 30, sinon 45, 50 ou 60 », suggère le dermatologue.

 Il conseille aussi d’appliquer de la crème au moins deux fois par jour et en bonne quantité. Après la baignade, il faut aussi se protéger de nouveau, aucune ne résiste véritablement à l’eau.

« On oublie souvent la nuque, les oreilles, le front. C’est démontré qu’on doit utiliser une bouteille de crème solaire par semaine et non pas une pour tout l’été », précise le spécialiste.

Les écrans solaires vendus en magasin sont très « sécuritaires », affirme Joël Claveau. Le logo de l’Association canadienne de dermatologie est aussi un gage de qualité.

ci.radio-canada.ca