AUSTRALIE. Une ville en "état d’urgence" suite à une invasion de chauve-souris


L’Australie a encore des problèmes avec ses animaux, cette fois-ci, ce sont des chauves-souris qui ont élu domicile près des habitations. Même, s’ils ne sont pas dangereux pour l’homme (mais peut transmettre des virus), ils doivent chercher des solutions sans pour autant nuire a cette espèce qui est protégée
Nuage

 

AUSTRALIE. Une ville en « état d’urgence » suite à une invasion de chauve-souris

 

Un essaim de milliers de Renards volants, Pteropus poliocephalus, en 2014 à Townsville, dans le nord-est de l'Australie. © Scott Radford-Chisholm//REX/SIPA

Un essaim de milliers de Renards volants, Pteropus poliocephalus, en 2014 à Townsville, dans le nord-est de l’Australie. © Scott Radford-Chisholm//REX/SIPA

Par Félix Gouty

Fin avril 2016, 100.000 chauves-souris – des « Renards volants » – se sont soudainement installés sur les arbres et hauteurs de Bateman’s Bay. Une invasion presque cauchemardesque, difficile à gérer.

INVASION. Imaginez Les Oiseaux d’Alfred Hitchcock, mais avec des chauve-souris Australiennes d’un mètre d’envergure : ça fait peur, n’est-ce pas ? C’est une réalité à laquelle fait face aujourd’hui une ville de la côte est de l’Australie, Bateman’s Bay (du nom de Nathaniel Bateman, l’un des fondateurs de la ville, et non de Batman, l’homme chauve-souris des comic books!). Depuis quelques jours, près de 100.000 de ces animaux ailés y ont pris résidence. Identifiés comme appartenant à l’espèce Pteropus poliocephalus, ils sont caractérisés par un long museau et un pelage noir et orangé – d’où leur nom, communément utilisé, de « Renards volants« . Plutôt inoffensives pour l’homme, ces chauves-souris produisent néanmoins un brouhaha monstre, et des déjections très malodorantes d’après les habitants, obligés de rester cloîtrés chez eux, les fenêtres fermées. Paralysée par cette invasion, Bateman’s Bay a été placée en « état d’urgence » par le gouvernement régional de la Nouvelle-Galles du Sud, qui compte débloquer 1,8 millions de dollars Australiens (soit 2,2 millions d’euros) pour régler la situation. Il est cependant difficile d’écarter aussi facilement Petropus poliocephalus, qui est une espèce menacée. La seule solution abordable pour la déloger est une technique comme l’enfumage, pratiqué en apiculture pour calmer les abeilles. En outre, plus radicale encore, des habitants excédés auraient déjà commencé à couper les arbres où les chauve-souris nichent.

Pourquoi une telle invasion ?

Deux hypothèses pourraient être faites sur les raisons de ce déménagement soudain d’autant de Renards volants à Bateman’s Bay. Entre les mois de mars et mai, ces animaux sont généralement en pleine période de reproduction, et ainsi ont tendance à s’installer dans des endroits adéquats pour ce genre de comportements naturels (à l’instar de la chauve-souris Molosse du Brésil, Tadarida brasiliensis). Autre possibilité : en manque de nourriture (fruits, nectars et pollens essentiellement) dans la forêt humide d’Eucalyptus où elles nichaient, ces chauves-souris ont pu chercher à migrer vers un lieu plus riche – Bateman’s Bay, par exemple. Les habitants de cette ville Australienne doivent donc simplement s’armer de patience, puisque tôt ou tard cette population (20% estimé du nombre d’individus de cette espèce sur le continent) devrait déménager une fois les ressources épuisées ou la période de reproduction achevée. Cependant, en attendant, les autorités tiennent à rester très vigilantes, interdisant toutes sortes de contact avec ces chauves-souris. En effet, Petropus poliocephalus peut être porteur de l’henipavirus, possiblement transmissible à l’homme …

http://www.sciencesetavenir.fr/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s