Des scientifiques découvrent une nouvelle espèce de dinosaures


Un nouveau dinosaure a été identifié de la même famille que les tricératops. Il devait avoir fier allure avec ses cornes sur la tête
Nuage

 

Des scientifiques découvrent une nouvelle espèce de dinosaures

 

Jordan Mallon à côté d'une reconstiturion d'un crâne... (Photo Martin Lipman, Associated Press/Musée canadien de la nature)

Jordan Mallon à côté d’une reconstiturion d’un crâne de Spiclypeus shipporum.

PHOTO MARTIN LIPMAN, ASSOCIATED PRESS/MUSÉE CANADIEN DE LA NATURE

La Presse Canadienne
Ottawa

Une équipe de scientifiques dirigée par un Canadien a officiellement identifié une nouvelle espèce de dinosaure, dont les os avaient été découverts au Montana, il y a dix ans.

Jordan Mallon, du Musée canadien de la nature à Ottawa, a complété l’analyse scientifique requise pour confirmer sa découverte.

Le scientifique a donné le nom de «Spiclypeus shipporum» à la créature, qui comptait quatre pattes et qui était sur Terre il y a environ 76 millions d’années.

Le «Spiclypeus shipporum» – ce qui signifie, en latin, «bouclier à épines» – était un dinosaure à cornes et il possédait une couronne d’épines triangulaire sur la tête.

Selon les chercheurs, le dinosaure avait au moins 10 ans à sa mort. L’espèce est dans la famille des cératopsidés, dont faisait partie aussi le tricératops.

Représentation artistique du Spiclypeus shipporum, un dinosaure identifié par Jordan Mallon, du Musée canadien de la nature à Ottawa

Représentation artistique du Spiclypeus shipporum, un dinosaure identifié par Jordan Mallon, du Musée canadien de la nature à Ottawa    PHOTO : MIKE SKREPNICK

Jordan Mallon et son équipe disent avoir fait neuf autres découvertes de dinosaures à cet endroit, soit dans la rivière Judith au Montana.

La nouvelle espèce, dont on peut voir la moitié du crâne et des parties de jambes, de hanche et de colonne vertébrale, est maintenant exposée dans la collection de fossiles du Musée canadien de la nature. Selon le musée, la collection fait partie des meilleurs exemples de dinosaures à cornes au monde.

«Ce spécimen vient enrichir de façon spectaculaire notre collection de dinosaures à cornes qui vivaient en Amérique du Nord il y a de 85 à 66 millions d’années. Ce nouveau fossile témoigne de la diversité qui existait chez les dinosaures de la fin du Crétacé dans une région qui vraisemblablement offrira encore de nouvelles découvertes», s’est réjoui Jordan Mallon, dans un communiqué.

http://www.lapresse.ca/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s