Problèmes de la vie


Encore une fois, l’attitude que nous avons avec les aléas de la vie permet soit de faire du surplace ou d’avancer
Nuage

 

Problèmes de la vie

 

Personne n’a une vie parfaite. Chacun d’entre nous a ses problèmes, seulement certains choisissent d’avancer malgré tout

Inconnu

Une maman bernache demande l’aide d’un policier


C’est étrange comme comportement, une bernache du Canada est un oiseau qui peut être très agressif, surtout quand il y a des petits à protéger. Cela se passe à Cincinnati aux États-Unis. Un oisillon était dans une bien mauvaise posture. Il était attaché par une ficelle d’un ballon, Sa maman n’arrêtait pas de cogner sur la porte de l’auto de police du Sergent James Givens. Elle lui a fait comprendre qu’elle avait vraiment besoin d’aide.
Nuage

 

Une maman bernache demande l’aide d’un policier

 

Le Saviez-Vous ► Robin des bois a-t-il réellement existé ?


Si Robin des bois a vraiment existé, il serait connu sous un autre nom. D’après certains manuscrits quelques personnes au temps médiéval, auraient le bon profil de ce hors-la-loi.
Nuage

 

Robin des bois a-t-il réellement existé ?


(Source)

Voler aux riches… pour redonner aux pauvres! Se battre contre le vil prince Jean. Habiter en hors-la-loi dans la forêt de Sherwood… peut-être en collants! Le personnage de Robin des Bois est célèbre de par le monde et à la source de nombreux livres, films et séries télévisées. Mais a-t-il réellement existé? Quelles-sont les possibles origines de sa légende? –

L’époque supposée de Robin des Bois:


Photo:
Le roi Richard et Philippe-Auguste

Le plus ancien texte faisant mention de Robin des Bois date de l’an 1377 et s’intitule « Piers le laboureur ». Un texte qui nous parle brièvement de ce célèbre hors-la-loi, nous laissant ainsi comprendre que le personnage était déjà connu à cette époque. Robin des Bois est par conséquent un personnage de l’époque médiévale. Ce texte, et d’autres qui ont suivi, l’associent beaucoup au Roi Richard Coeur de Lion, qui a régné de 1189 à 1199. S’il a vécu, Robin des Bois a selon toute vraisemblance connu l’Angleterre des XIIe – XIIIe siècles.


Photo:
Page originale de « Piers le laboureur »

À cette époque, l’Angleterre était un royaume en guerre, alors que les États européens étaient en construction et conséquemment en luttes territoriales. Il faut noter que sous le roi Richard, le souverain anglais régnait entre autres sur certaines régions de la France et de la Sicile.  Le pays était de surcroît impliqué dans les Croisades afin de libérer et protéger Jérusalem, Richard se voyant comme défenseur de la chrétienté. Un roi au combat qui a, dans les faits, été très peu présent en Angleterre au cours de son règne, ce qui a envenimé ses conflits avec ses frères Jean et Philipe-Auguste.


Photo:
Portrait du roi Jean

À la mort du roi Richard en 1199, c’est le prince Jean qui fut proclamé roi d’Angleterre. Un homme qui a vécu à une époque difficile économiquement pour son royaume et qui a fait face à beaucoup d’animosité tant des contrées voisines que de ses propres chevaliers. Il a en effet eu à augmenter les impôts afin de redresser les finances de l’État et lui fournir des fonds afin de combattre la France, ce qui a soulevé une importante vague d’indignation. 

Au Moyen-Âge, comme l’Angleterre était administrée selon le système féodal, le roi augmentait les impôts des nobles, qui la refilaient à leurs paysans, responsables de la culture des terres de leur seigneurie. 


Photo:
La Magna Carta, signée par le roi Jean en 1215

Il faut dire que l’Église était un grand propriétaire terrien à l’époque et était quant à elle.. exemptée d’obligations fiscales! Le poids de ces levées d’impôts a conduit plusieurs nobles à se rebeller contre le roi Jean. Comme ils risquaient leur vie pour leur patrie, payaient leurs armes et imposaient trop leurs paysans, ils voulaient avoir un mot à dire sur les guerres et les actions du roi.

Comme le roi avait besoin de ses armées, il fut contraint de signer une entente en juin 1215 qu’on appelle la Magna Carta. Une charte de droits unique dans l’Histoire qui a établi plus clairement les relations entre la noblesse et le roi et qui est à l’origine de la future monarchie parlementaire anglaise.

Qui aurait pu être Robin des Bois?

(Source)

L’univers connu dans les légendes de Robin des Bois est somme toute fidèle à la réalité historique, s’il a bien vécu aux XIIe – XIIIe siècles. Avec « Piers le laboureur », nous savons qu’en 1377, il était suffisamment connu et célèbre pour que des ballades soient chantées sur lui.  Son histoire semble donc s’être transmise par la tradition orale.


Photo:
Représentation de Robert Hode, 1474

Certains chercheurs croient que l’inspiration pour le personnage littéraire de Robin des Bois vient possiblement d’un homme du nom de Robert Hode. Il est mentionné dans des textes administratifs de 1225, qui stipulent que cet homme devait de l’argent à un monastère du Yorkshire et qu’il vivait en hors-la-loi dans les bois. 


(Source)

L’inspiration pourrait aussi venir d’un criminel du nom de William Robehod, mentionné dans un rouleau royal de 1262. Ce document est un pardon pour la saisie des biens de ce hors-la-loi, dont le nom de famille évoque un tantinet celui de notre célèbre prince des voleurs.

Mais l’histoire de Robin des Bois pourrait aussi être fortement inspirée d’un brigand du nom de Roger Godberg, qui aurait vécu entre 1230 et 1290. D’après certaines archives administratives du comté de Nottingham, cet homme, avec ses compagnons, aurait pillé plusieurs voyageurs dans la forêt… de Sherwood! Et aurait été poursuivi par le shérif de ce comté. Nottingham et son shérif ne sont toutefois mentionnés que dans quelques ballades anciennes, alors que les contes plus tardifs comme ceux du XVe siècle, situent Robin des Bois dans la région… du Yorkshire. À Doncaster, dans le sud de ce comté, se trouve par ailleurs un puit dit de Robin des Bois, dans la forêt de Skelbrooke Park.

Les constats:


(Source)

Si Robin des Bois a bel et bien existé, il semble avoir vécu vers les XIIe – XIIIe siècles en Angleterre et semble avoir choisi de tenir tête aux autorités locales (de Nottingham ou du Yorkshire), choisissant le pillage et la vie en marge de la société. S’agit-il d’un seul homme ou de plusieurs qui au fil du temps, par les contes et légendes qui divertissaient les gens dans les lieux publics et dans les soirées, en sont venus à être incarnés en un seul et même héroïque personnage?

Mystère! Mais une chose est certaine, vivre dans des forêts royales ou seigneuriales et y chasser aurait déjà été une raison d’être recherché!

Evelyne Ferron, Spécialisée en histoire ancienne

http://www.historiatv.com/

Les nouveaux mots du dictionnaire Larousse 2017


Le dictionnaire que j’ai toujours préféré est le Petit Larousse. Il fut un temps, qu’à chaque fois qu’une nouvelle édition sortait, je m’en procurais un. C’est vraiment un vif plaisir d’avoir un dictionnaire de l’année
Nuage

 

Les nouveaux mots du dictionnaire Larousse 2017

 

AFP

Le pionnier de la nouvelle cuisine Michel « Guérard » utilise-t-il du « yuzu » pour parfumer ses plats? Le Petit Larousse ne donne pas la réponse mais fait croiser ces deux noms dans son édition 2017, année du bicentenaire de son créateur Pierre Larousse.

Le nouveau cru du célèbre dictionnaire, qui sort en librairie le 26 mai, accueille plus de 150 mots nouveaux qui reflètent les nouvelles tendances culinaires et gastronomiques mais aussi les mutations du monde des arts, les avancées des sciences et de la médecine ou encore du monde informatique, les grandes évolutions sociétales, le monde de l’économie…

Ouvrage traditionnellement le plus vendu de la rentrée, le Petit Larousse s’ouvre par un hommage à son créateur, né le 23 octobre 1817.

« Répandre les Lumières en diffusant le savoir, faire reculer l’ignorance et les préjugés, oeuvrer au progrès démocratique, telle est l’ambition de Pierre Larousse , et telle est sa modernité », écrit le linguiste Bernard Cerquiglini.

Le Petit Larousse est « le seul livre que j’emporterais sur une île déserte », renchérit l’académicien Jean d’Ormesson, parrain de l’édition 2017.

Et c’est vrai qu’il y a de quoi se régaler en feuilletant les nouvelles entrées du dictionnaire. Outre le « yuzu » venu du Japon on pourra saliver devant un « phô » (délicieux bouillon vietnamien) à moins que l’on préfère croquer dans un « wrap » (galette de blé ou de maïs).

Une fois rassasié, on peut se plonger dans un « mook » (revue entre le magazine et le livre) ou préférer assister à un spectacle « seul-en-scène » (ou one-man-show comme on dit en anglais). Evidemment on risque de tomber sur un artiste trop « autocentré ». On préviendra alors ses amis avec un « émoticône ».

Le dictionnaire, ce ne sont pas seulement des mots nouveaux. Certains thèmes s’enrichissent de sens nouveaux. A la notice « loup » s’ajoute ainsi l’expression « loup solitaire », une notion controversée pour les spécialistes du terrorisme, prévient le dictionnaire.

Un « zadiste » est-il forcément « antisystème« ? En tout cas ces deux mots font leur entrée dans le dictionnaire. L’« europhobe » cotoie le « complotiste » tandis qu’une notice nous dit tout sur la théorie du « déclinisme ».

Ci-dessous, découvrez d’autres nouveaux mots présents dans le Petit Larousse 2017:

• burrata
• ciabatta
• argouse
• arty
• cinégénique
• fanfiction
• rétrofuturisme
• spin-off
• flasher
• open source
• troll
• déréférencement
• défaçage
• téléverser
• covoiturer
• socialiser
• Zika
• QR code
• Fablab

Au total, l’édition 2017 du Petit Larousse, dont la devise demeure « Je sème à tout vent » compte plus de 63.000 mots et quelque 5500 dessins, cartes et photographies. « Aucun mot (de l’édition précédente) n’a été retranché du dictionnaire », se félicite Carine Girac-Marinier, directrice du département dictionnaires et encyclopédies chez Larousse.

Comme l’an dernier, le dictionnaire est vendu avec une carte d’activation qui permet d’accéder à une version en ligne du Petit Larousse. Sur l’internet, les lecteurs ont accès à 80 000 mots, 9600 verbes conjugués et plus de 250 vidéos provenant des archives de l’INA.

Le Petit Larousse ne serait pas ce qu’il est sans ses célèbres « pages roses » qui regroupent locutions latines et grecques et les proverbes, sentences et maximes, véritables petits trésors de la culture populaire. Parce que le français est une langue vivante, le dictionnaire s’ouvre largement sur la francophonie avec des mots venus du Québec, de Suisse, de Belgique ou d’Afrique.

Le « balado » venu du Québec deviendra-t-il plus usuel que le podcast? Peut-être permettra-t-il de mieux « s’ambiancer ». En tout cas, gare aux « sans-allure ». On préférera une « yoyette » venue du Cameroun même si elle a un « débit de kalach ».

Du côté des personnalités, 50 nouveaux noms font leur entrée dans le dictionnaire. L’artiste chinois Ai Weiwei s’expose aux côtés d’Elisabeth Badinter. Du côté du cinéma le réalisateur Brian De Palma côtoie Xavier Dolan et Robert Guédiguian tandis que chez les acteurs Sandrine Kiberlain est à l’affiche avec Vincent Lindon.

L’économiste Thomas Piketty entre dans le dictionnaire en même temps que « néokeynésianisme » tandis que le footballeur portugais du Real Madrid Cristiano Ronaldo est présenté comme « l’un des plus talentueux buteurs de sa génération ». Les joueurs du club rival de l’Atletico Madrid qui affronteront le Real en finale de Ligue des Champions le 28 mai sont prévenus.

http://quebec.huffingtonpost.ca/

Un détenu irlandais incapable d’expulser le portable caché dans son estomac


Faut vraiment avoir de drôle d’idée d’avaler un téléphone ! C’est quand même gros pour aller s’installer dans l’estomac. Maintenant, comment le sortir ? Par voie naturelle ? Pas si évident
Nuage

 

Un détenu irlandais incapable d’expulser le portable caché dans son estomac

 

PAR FRÉDÉRIC LEWINO

Amené d’urgence à l’hôpital, il doit être opéré, car l’appareil refuse de sortir par la bouche ou par l’anus. Un cas révélé par une sérieuse revue médicale.

Les détenus ne sont pas avares d’imagination pour planquer les objets interdits en prison. L’anus ou le vagin peut se révéler une agréable cachette pour de petits objets. Mais pas pour un téléphone portable ! Quoique… Un prisonnier irlandais de 29 ans a choisi une cachette plus large, à savoir son estomac. Sans se poser la question de comment le récupérer. Attendre d’avoir besoin de déféquer pour téléphoner n’est pas ce qu’il y a de plus pratique.

Déjà, le premier exploit de cet homme fut d’avaler cet objet de 68 x 23 x 11 millimètres. Un sacré morceau. Comment s’y est-il pris ? Les chirurgiens qui l’ont pris ultérieurement en charge ne le mentionnent pas dans leur article publié par la revue International Journal of Surgery Case Reports. En tout cas, deux heures après cet exploit, l’homme commence à être pris de vomissements. Après quatre heures de souffrances, il est conduit à l’hôpital, où les médecins ne décèlent aucun autre symptôme. Pas de fièvre, pas d’hypertension. Mais quelle n’est pas leur surprise de découvrir sur une radiographie la présence d’un portable dans l’estomac. Ils avaient déjà tout vu – stylo, dé à coudre, batteries, drogue, médaillon de la Vierge, étui à lunettes, stérilet –, mais un portable, jamais !

Téléphone dans l'estomac vu par endoscopie © convert-jpg-to-pdf.net (c) 1999 Adobe Systems Inc.

Téléphone dans l’estomac vu par endoscopie © convert-jpg-to-pdf.net (c) 1999 Adobe Systems Inc.

L’équipe médicale décide de patienter quelques heures, espérant une sortie naturelle. Ils ont beau guetter à la sortie du tunnel, rien ne se présente. Au bout de dix-huit heures, il faut se rendre à l’évidence : le portable n’a pas l’intention de sortir. Il faut donc aller le chercher. Les chirurgiens commencent par une gastroscopie. Ils introduisent dans la gorge du détenu un endoscope à l’extrémité duquel ils ont fixé un grappin. Peine perdue. Ils connaissent aussi peu de réussite que des gosses jouant à la machine à pince dans une fête foraine. Finalement, ils doivent se résoudre à percer le ventre du malheureux pour récupérer l’appareil. Aujourd’hui, le portable a retrouvé sa liberté et le détenu, sa cellule. Allô, quoi !

http://www.lepoint.fr/

Voici Scooter, le chat le plus vieux du monde à 30 ans


C’est le chat le plus vieux au monde présentement. Il vient de la même ville, le Texas qui aurait vécu 38 ans. Peut-être, il battra le record de Crème Puff, qui sait .. En tout cas, pour ses 30 ans, il est très en forme
Nuage

 

Voici Scooter, le chat le plus vieux du monde à 30 ans

 

Photo : Guinness World Record

Cette nouvelle a secoué l’actualité bestiaire, mardi 10 mai. Corduroy, un chat à poils longs avait défrayé la chronique pour son incroyable santé à l’âge de 26 ans. Mais ce résistant félin vient de se faire détrôné par Scooter, un chat siamois de 30 ans et 14 jours, sacré « le plus vieux chat vivant du monde » par le livre Guinness des records.

Une pèche d’enfer

Le félin né le 26 mars 1986 sous la présidence de Ronald Reagan aux Etats-Unis, vit au Texas avec sa maîtresse, Gail Floyd, qui l’a vu naître il y a trois décennies. Et selon le site des records Guinness, Scooter est aussi fringant que dans sa prime jeunesse.

Il adore jouer avec les cheveux de sa maîtresse (qu’il réveille consciencieusement tous les matins à 6h en « parlant » et en « sautant partout »), ou encore grimper sur ses épaules. Pour Gail, le secret de son touffu compagnon, c’est l’activité.

« Il aime découvrir de nouveaux endroits et rencontrer de nouvelles personnes », explique-t-elle.

Voici Scooter, le chat le plus vieux du monde à 30 ans

Photo : Guinness World Records

Le baroudeur qui aime se faire des amis

Et depuis le temps, le matou a vu du pays. Précisément 45 états nord-américains, toujours aux côtés de sa maîtresse bien sûr. Pour les vétérinaires, et malgré une jambe cassée en octobre 2014,

« Scooter est un chat vraiment extraordinaire, doté d’une vraie joie de vivre ».

Parmi ses petits plaisirs : le poulet et profiter du sèche-cheveux après un bon bain. Peut-être pourra-t-il goûter la vie jusqu’au prochain record, celui du plus vieux chat qui ait jamais vécu, attribué à Crème Puff au Texas également, décédé à l’âge de 38 ans et 3 jours.

http://www.metronews.fr/

Un rongeur mort dans une bouteille de boisson gazeuse


C’est étrange comme évènement ! Est-ce possible ? Dans un des commentaires, sur un des réseaux sociaux, une personne disait que cela lui est déjà arrivé dans une canette, une souris s’y est glissée
Nuage

 

Un rongeur mort dans une bouteille de boisson gazeuse

 

 

Voyez le reportage en anglais de la chaîne américaine CNN dans la vidéo ci-dessus

Un homme de Houston au Texas affirme avoir trouvé un rongeur mort à l’intérieur de la bouteille de boisson gazeuse qu’il venait de donner à son petit-fils.

John Graves a acheté une bouteille de Dr Pepper pour son petit-fils de 3 ans, Kayden, qui était assis dans son siège pour enfant sur la banquette arrière de la voiture.

Comme ce dernier n’avait pas terminé la boisson gazeuse, ils ont remis le bouchon sur la bouteille. Quand ils ont rouvert le contenant, une dégoutante surprise s’y trouvait.

«C’est assez gros et ça avait une queue de sept centimètres», de dire le grand-père.

La vue de ce rongeur mort a rapidement inquiété les grands-parents qui ont tout de suite amené le jeune Kayden chez le pédiatre. Il a passé une batterie de tests.

La famille a contacté Dr Pepper qui souhaite ravoir la bouteille pour faire des examens, mais les Graves veulent la conserver pour faire analyser son contenu.

«Je veux que le rat soit testé pour savoir d’où il vient et comment il s’est ramassé là. Je veux savoir s’il y a des raisons médicales de m’inquiéter», poursuit M. Graves.

La compagnie Dr Pepper affirme qu’il est pratiquement impossible que quelque chose s’infiltre dans ses bouteilles.

http://www.tvanouvelles.ca/