ADN : une dent permet de créer un portrait-robot 45 ans après un meurtre


Une technologie qui pourrait enfin raccourcir le temps de recherche des criminels pour faire face à leur crime. Sur ce cas, je ne peux comprendre qu’une personne puisse vivre avec un meurtre sordide d’un enfant. Malgré, les années, espérons que ce portrait-robot puisse aboutir au meurtrier de cette petite fille
Nuage

 

ADN : une dent permet de créer un portrait-robot 45 ans après un meurtre

 

POLICE DE WINDSOR

La police de Windsor a dévoilé le portrait-robot d’un suspect concernant le meurtre non résolu de Ljubica Topic, une jeune fille de 6 ans, tuée brutalement il y a 45 ans. Les caractéristiques et l’apparence physique probable du suspect sont faites à partir de l’ADN d’une dent retrouvée sur les lieux du crime en 1971 et conservée depuis.

La police de Windsor a fait appel à l’entreprise américaine Parabon NanoLabs, spécialisée dans une nouvelle technologie de phénotypage, appelée snapshot, qui permet la création de portraits-robots à partir d’ADN. Un portrait robot semblable à l’identité du suspect selon le constable Scott Chapman de la police de Windsor:

«Ce n’est pas une réplique exacte, car cette technologie ne peut pas prendre en compte les facteurs liés au mode de vie, qui peuvent influencer l’apparence d’une personne x
Scott Chapman, police de Windsor

Scott Chapman précise que le portrait-robot ressemble à celui qui avait été dessiné il y a 45 ans à partir d’éléments fournis par un témoin. Le suspect aurait aujourd’hui environ 70 ans.

ljubica topic

À l’époque, selon la police, la jeune fille de 6 ans s’était fait leurrer par un homme, qui l’avait convaincu de quitter sa demeure et de le suivre peu après 21 heures, alors que le suspect se trouvait devant un restaurant l’autre côté de la rue. Quatre heures plus tard, la police découvrait le corps de Ljubica Topic, ainsi qu’une dent d’adulte qui serait celle du suspect.

Une technologie de plus en plus utilisée

La semaine dernière, la police d’Hallandale, en Floride, s’est servie aussi servie de ce type de technologie pour générer le portrait-robot d’une femme soupçonnée du meurtre d’un couple ontarien en 2013, grâce à l’ADN trouvé sur les lieux du crime. Les corps, ligotés, des retraités Rochelle Wise et David Pichosky avaient été trouvés dans la maison d’Hallandale Beach, près de Miami, où ils passaient l’hiver.

http://quebec.huffingtonpost.ca/

2 réponses à “ADN : une dent permet de créer un portrait-robot 45 ans après un meurtre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s