Quand l’hypnose nous met en danger


C’est flippant, ce n’est plus un spectacle comme Messmer, ou une aide lors d’un traitement, l’hypnose peut se pratiquer par n’importe qui, et donc, peut en faire n’importe quoi, n’importe quand …
Nuage

 

Quand l’hypnose nous met en danger

L'hypnotiseur Messmer a fait de l'hypnose un véritable spectacle. Mais la discipline qui tend à se diffuser aux particuliers n'est pas sans risque. ©BALTEL/SIPA

L’hypnotiseur Messmer a fait de l’hypnose un véritable spectacle. Mais la discipline qui tend à se diffuser aux particuliers n’est pas sans risque. ©BALTEL/SIPA

HYPNOSE. Alors qu’elle est maintenant devenue une technique médicale à part entière, l’hypnose continue de gagner du terrain et vise désormais les particuliers.

En effet, il n’est plus besoin d’être un professionnel de santé pour se former à cette technique qui consiste à plonger une personne dans un état psychologique à mi-chemin entre la veille et le sommeil. Bien sûr, on connaissait déjà le « Fascinateur » Messmer qui a fait de l’hypnose un véritable spectacle, à la télévision ou ailleurs. Mais la diffusion de plus en plus large des techniques d’hypnose permet désormais à n’importe qui de suivre une formation de quelques jours « pour s’amuser ». Sauf que la capacité à manipuler la conscience d’autrui ne devrait probablement pas être laissée à n’importe qui, sous peine de déconvenue. Pourtant, la « street hypnose » – le fait de se soumettre à un hypnotiseur de rue – est un phénomène émergent qui prend de l’ampleur. L’expérience peut s’avérer très désagréable comme le montre le reportage d’Envoyé spécial réalisé par Laurent Dy et Guillaume Birot diffusé jeudi 21 avril 2016 à 20h50 sur France 2.

En effet, les faits divers se multiplient. En Picardie, une lycéenne a fait des malaises sur la voie publique après une séance mal maîtrisée. Aux Etats-Unis, six plaintes pour agressions sexuelles visent un avocat qui pratiquait l’hypnose. Une enquête aux frontières de la conscience, de Laurent Dy de l’agence Bangumi.

Pour voir un extrait  Envoyé spécial. Se faire dérober sa montre sous hypnose, c’est facile

http://www.sciencesetavenir.fr/

4 réponses à “Quand l’hypnose nous met en danger

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s