Un bébé du Moyen Âge retrouvé dans un sarcophage


En France, à l’époque mérovingien peu de cercueils de jeune bébé ont été trouvés, ils ont été pour la plupart pillés. Mais, les archéologues ont pu en trouver un sarcophage en bonne condition datant du V ème siècles.
Nuage

 

Un bébé du Moyen Âge retrouvé dans un sarcophage

 

Senlis_(60),_musée_d'art_et_d'archéologie,_sarcophage_d'enfant_mérovingien_(Montataire)

Sarcophage d’enfant mérovingien ©WikiCommons

La découverte d’un cercueil de nourrisson à Chartres est l’occasion d’en apprendre davantage sur les rites funéraires des tout-petits.

À quoi ressemblaient les rites funéraires des enfants ? Jusqu’à présent, les chercheurs n’en savaient pas grand-chose. La campagne de fouille annuelle de l’église de Saint-Martin-au-Val, à Chartres, est peut-être sur le point de changer la donne. À la mi-avril, elle a permis de retrouver une série de sarcophages mérovingiens datant du Ve ou du VIIe siècle. La majorité des cercueils avaient été pillés entre le XIIIe et le XIXe siècles. Toutefois, l’un deux était resté scellé depuis environ 1500 ans.

Lors de l’ouverture de ce sarcophage, les archéologues ont fait une découverte rare : les restes d’un bébé âgé de 4 à 6 mois. Des bijoux, des tissus et des objets non identifiés étaient présents à côté du corps.

« On a retrouvé un petit anneau en fer au niveau du poignet gauche, des perles enserrées par un alliage en cuivre au niveau de l’oreille droite, des éléments de tissu très bien conservés, s’enthousiasme Bruno Bazin, responsable des opérations archéologiques de la campagne. Quatre petites pierres rondes colorées avaient été déposées au niveau de l’épaule droite. Il est probable que ces pierres sont des objets de jeu, sûrement des osselets. »

Le sarcophage, resté dans un état de conservation exceptionnel, pourrait révéler aux chercheurs d’autres rites funéraires jusqu’ici ignorés.

Le lieu de la découverte – la nef de l’église – est particulier. Si l’un des premiers évêques de Chartres, Saint Lubin, est enterré dans la crypte,

« il est très rare de retrouver un enfant enterré à l’intérieur de bâtiments saints, explique Bruno Bazin. Les personnages qui y étaient inhumés appartenaient à l’élite de l’époque mérovingienne. Cet enfant en faisait certainement partie. »

Par Pierre Gautrand

http://www.nationalgeographic.fr/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s