Des scientifiques trouvent le monstre du Loch Ness… mais pas celui qu’ils cherchaient


Serait-ce la fin de Nessie ? La science a pourtant trouvé le monstre du Loch Ness, enfin presque, car après avoir sondé grâce à la technologie de pointe, il ne semblerait pas que ce monstre va rester qu’une légende qui continuera probablement à attirer le tourisme
Nuage

 

Des scientifiques trouvent le monstre du Loch Ness… mais pas celui qu’ils cherchaient

 

Cette photo très contestée est devenue une « preuve » de l’existence du monstre, il y a plus de 80 ans.

Photo : MARY EVANS/SIPA

SCOOP – En bouclant la plus grande enquête scientifique jamais menée dans le mystérieux Loch Ness en Ecosse, des chercheurs prouvent que le célèbre monstre n’existe pas. Ils sont en revanche tombés sur le mannequin géant de Nessie utilisé dans un film de 1970.

 

Serait-ce la fin d’un mystère planétaire ? Après des années de chasse au monstre, visiblement vaines, la plus grande sonde du Loch Ness jamais effectuée vient de prouver que Nessie, la célèbre et insaisissable créature aquatique qui squatte les eaux douces d’Ecosse, n’existe pas. Ou du moins, aucune trace du monstre dans ces iconiques profondeurs. Toutefois, les chercheurs ne sont pas rentrés bredouille, selon leurs conclusions publiées le 13 avril.

L’enquête la plus précise du loch faite par un robot

Le lac profond de près de 230 mètres et connu pour ses reliefs compliqués à observer, a été passé au crible par un robot très précis, baptisé Munin, précise Kongsberg Maritime, la société de technologie marine qui a mené l’enquête, associée à l’office de tourisme VisitScotland sur le « projet Loch Ness ». Le robot équipé d’un sonar en forme de torpille a nagé sous l’eau à des profondeurs encore jamais explorées dans le fameux point d’eau, prenant des photos en haute définition.

Le robot Munin a photographié le mannequin de Nessie à 130 mètres sous la surface depuis 1970.

Le robot Munin a photographié le mannequin de Nessie à 130 mètres sous la surface depuis 1970.

Photo : Kongsberg Maritime

Et Munin a bien ramené un cliché de Nessie (le nom affectueux donné au monstre) à 180 mètres sous la surface. Sauf que cette créature-ci est en carton-pâte – ou presque. Il s’agit du mannequin taille réelle qui avait servi au tournage du film La Vie privée de Sherlock Holmes en 1970. Les techniciens de l’équipe s’était débarrassé de cette imposante statue en la rejetant… dans son habitat « naturel ».

Le mannequin du monstre a été construit pour le film "La Vie privée de Sherlock Holmes".

Le mannequin du monstre a été construit pour le film « La Vie privée de Sherlock Holmes ».

Photo : Phalanx Productions / Mirisch Films Limited / Sir Nigel Films

Point de nid pour Nessie

Mais la vraie Nessie aurait très bien pu s’en faire un doudou et rien n’empêche l’existence d’un véritable monstre, direz-vous. Là encore, la science va vous décevoir. Après avoir sondé le lac avec son matériel en janvier, un pêcheur passionné par le mythe affirmait qu’une crevasse profonde de 40 mètres supplémentaires se cachait dans les profondeurs du Loch Ness. Un nid douillet pour notre légendaire Nessie ?

Un pêcheur avait analysé les fonds du Loch Ness avec sa propre sonde et pensait avoir trouvé une crevasse.

Un pêcheur avait analysé les fonds du Loch Ness avec sa propre sonde et pensait avoir trouvé une crevasse.

Photo : Peter Jolly/Shutterstoc/SIPA

Le robot tranche : il n’existe apparemment  « aucune fissure particulière », selon Adrian Shine, chef du projet interrogé par Sky News.

Encore plus loin, vous souvenez-vous du monstre observé deux fois dans la Tamise à Londres fin mars ? Contrairement aux spéculations hasardeuses, cette créature filmée (et vue plus de 4 millions de fois sur YouTube) n’aurait donc rien à voir avec le monstre du Loch Ness.

Un mystère bon pour le tourisme

Rappelons toutefois que la mystérieuse créature attire chaque année des centaines de milliers de visiteurs. Le mystère autour de Nessie représenterait plus de 75 millions d’euros dans l’économie écossaise. Malcolm Roughead de VisitScotland ajoute :

« Peu importe ce que révèle l’équipement de pointe, il y aura toujours une part de mystère et d’inconnu autour de ce que se cache réellement sous la surface du Loch Ness ».

Qui sait, le monstre est peut-être passé maître en camouflage ?

Le Loch Ness.

Le Loch Ness.

Photo : REX/REX/SIPA

http://www.metronews.fr/

6 réponses à “Des scientifiques trouvent le monstre du Loch Ness… mais pas celui qu’ils cherchaient

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s