Une fourchette électrique qui simule le goût du sel


Encore en prototype, une fourchette pourrait venir en aide à ceux qui peine à diminuer le sel dans l’alimentation. On pourrait toujours apprendre à mieux utiliser les épices et herbes, mais à défaut, cette fourchette serait un atout précieux pour ceux qui souffre d’hypertension
Nuage

 

Une fourchette électrique qui simule le goût du sel

 

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a initié un plan de lutte contre les maladies non transmissibles. Neuf objectifs sont fixés, notamment celui de réduire de 30 % la consommation de sel de la population mondiale d’ici 2025. Une fourchette électrique conçue par des chercheurs japonais pourrait jouer un rôle dans cette lutte. © Africa Studio, Shutterstock

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a initié un plan de lutte contre les maladies non transmissibles. Neuf objectifs sont fixés, notamment celui de réduire de 30 % la consommation de sel de la population mondiale d’ici 2025. Une fourchette électrique conçue par des chercheurs japonais pourrait jouer un rôle dans cette lutte. © Africa Studio, Shutterstock

Marc Zaffagni, Futura-Sciences

Surconsommé, le sel peut s’avérer dangereux pour la santé. Des chercheurs japonais ont mis au point une fourchette électrique qui stimule les papilles pour reproduire le goût du sel au moment où la personne porte les aliments à la bouche. Encore au stade de prototype, cette technologie vise à améliorer le quotidien des personnes soumises à un régime sans sel strict.

De manière générale, nous consommons trop de sel. De 9 à 12 grammes par jour en moyenne, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), soit deux fois l’apport maximum recommandé. Cet apport excessif devient dangereux lorsqu’il est continu car il contribue à l’hypertension artérielle et augmente le risque de maladie cardiovasculaire, d’accident vasculaire cérébral (AVC) et d’infarctus du myocarde. La surconsommation de sel est principalement liée aux modes alimentation modernes qui reposent largement sur des aliments très transformés, des plats préparés plus riches en graisses saturées, acide gras trans, sucre et sel.

Les personnes souffrant d’hypertension doivent suivre un régime alimentaire très stricte dans lequel le sel n’a évidemment pas sa place. Si la santé prime, la notion de plaisir ne saurait être négligée.Or, l’absence totale de sel dans une préparation culinaire appauvrit le goût. Des chercheurs japonais du Rekimoto Lab, de l’université de Tokyo, explorent une solution surprenante pour tenter de redonner la saveur du sel à ces malades sans leur faire courir de risques. Il s’agit d’une fourchette qui va stimuler électriquement les papilles au moment où elle entre en contact avec la bouche.

Le système est dérivé d’une application qui utilise l’électricité pour tester le fonctionnement des papilles gustatives. Soumise à un courant, la langue ressent les sensations de salé et d’aigreur, ce qui a donné l’idée aux scientifiques nippons. Leur prototype de fourchette intègre un circuit électrique et une batterie rechargeable dans le manche. Lorsque la personne porte les aliments à la bouche, elle presse simultanément un bouton qui va déclencher la stimulation électrique et créer un goût de sel pour relever les mets.

La fourchette électrique développée par l’université de Tokyo est munie d’un bouton qui permet de déclencher la stimulation électrique au moment où elle entre en contact avec la langue. © Nikkei Technology
La fourchette électrique développée par l’université de Tokyo est munie d’un bouton qui permet de déclencher la stimulation électrique au moment où elle entre en contact avec la langue. © Nikkei Technology

Une stimulation trop intense provoque un goût métallique

Une molette située à l’extrémité du manche permet de régler trois niveaux de stimulation qui vont produire une sensation de salinité plus ou moins intense. La fourchette peut aussi intensifier le goût aigre d’une sauce. Des essais réalisés à partir de plats japonais préparés sans sel se sont avérés concluants.

Selon ce qu’en rapporte un journaliste du quotidien Nikkei Technology qui a essayé la fourchette, les sensations salées et aigres sont bien présentes, mais une intensité électrique trop importante vire à un goût métallique. S’il devait aboutir à un produit commercialisable, le système devrait sans doute être paramétrable en fonction des habitudes alimentaires et de l’âge pour convenir au plus grand nombre. La bonne nouvelle est que la fabrication de ce prototype a coûté l’équivalent d’une quinzaine d’euros, ce qui pourrait déboucher sur un produit très accessible. Cependant, pour le moment, il n’y a pas de projet de commercialisation.

http://www.futura-sciences.com/

Une réponse à “Une fourchette électrique qui simule le goût du sel

  1. C’est fou tout ce qu’ils pleuvent créer…. Serait-ce vraiment une bonne chose, il me semble qu’avec des épices ça peut régler le cas… Bise et bonne journée toute douce!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s