Angel, le dauphin volé pour être enfermé dans un musée


C’est sidérant ! Autant de dauphins vendus pour sa chair, mais en plus, ils capturent des dauphins pour les aquariums. Un bébé est volé à sa maman et vendu a prix d’or pour un musée qui n’a pas d’espace adéquat pour l’animal et l’eau dans le quel cette petite femelle évolue est nocif pour elle. C’est monstrueux de voir comment des gens se soucient peut des animaux, et on peut penser qu’ils ne doivent pas être très sociaux pour leurs propres semblables
Nuage

 

Angel, le dauphin volé pour être enfermé dans un musée

 

Angel, le dauphin volé pour être enfermé dans un musée

Angel et une des militantes.Capture d’écran Gentside Découverte

Depuis de nombreuses années, la baie de Taiji, située à l’ouest du Japon, fait l’objet de grandes controverses. En cause: la pratique barbare de la pêche au dauphin par rabattage, tuant chaque année des centaines de cétacés.

Théâtre d’un véritable massacre, la région a fait l’objet d’un documentaire sorti et primé en 2010 intitulé The Cove, la baie de la honte. (pour voir la vidéo cliqué ici) Quiconque a eu l’occasion de le visionner est certainement resté choqué face à  la cruauté extrême de cette tradition exécutée tous les ans par par les pêcheurs japonais.

Chaque jour, entre septembre et mars, ces derniers se rendent dans la baie pour attirer des groupes entiers de dauphins et les piéger. La grande majorité est immédiatement tuée. Dans ce pays, un dauphin mort est vendu pour sa chaire aux alentours de 900 dollars.

Toutefois, les plus convoités sont les dauphins de delphinariums. Les parcs aquatiques recherchent en effet des spécimens aux critères bien définis, s’approchant esthétiquement de la célèbre mascotte cinématographique Flipper.

UN BÉBÉ ARRACHÉ À SA MÈRE

Ce genre de cétacé peut être acheté par des parcs d’attraction ou des aquariums à hauteur de 165 000 dollars. C’est ainsi qu’en janvier 2014, un bébé dauphin albinos extrêmement rare a été arraché à sa mère par les pêcheurs et vendu au Taiji Whale Museum.

La sinistre structure, tristement célèbre pour ses mauvais traitements, a placé le mammifère marin dans un de ses minuscules réservoirs remplis d’eau chlorée. Plus de deux ans plus tard, le dauphin, une petite femelle, y est toujours.

Exhibée fièrement par l’aquarium, cette dernière a reçu le soutien de nombreuses organisations et citoyens du monde entier. Ces derniers l’ont surnommée Angel et se battent désormais pour que celle-ci bénéficie de meilleures conditions.

Leur objectif est celui de la voir un jour intégrer un enclos marin. Une campagne aussi juste qu’épineuse, à en croire l’Australia for Dolphins (AFD). Les membres de cette organisation se sont même vu refuser l’accès au musée.

Plusieurs associations ont ainsi porté plainte contre cette discrimination et ont récemment gagné la cause. Les militants peuvent désormais venir visiter régulièrement le dauphin pour s’assurer de son état de santé. Un petit pas en avant.

UNE TRISTE HISTOIRE

Depuis son arrivé à l’aquarium, Angel a été placée dans une petite piscine extérieur. Le bassin était tellement petit que le dauphin pouvait à peine y nager. Après quoi, la femelle à été placée dans un autre réservoir, plus grand mais partagé avec cinq autres pensionnaires.

Le dauphin est régulièrement victime d’attaques conduites par quelques mâles dominants. Comme si cela ne suffisait pas, elle doit également évoluer dans de l’eau chlorée, une substance très irritante pour sa peau et ses yeux extrêmement sensible.

«Elle a souvent les yeux fermés, peut-être parce que les produits chimiques dans l’eau sont trop mauvais», témoigne Sarah Lucas, directrice de l’AFD.

Elle et son organisation luttent désormais pour que le dauphin soit placé dans un enclos au coeur de l’océan.

«Je suis optimiste», confie-t-elle. Elle poursuit: »C’est dans l’intérêt du musée, s’ils veulent assurer à Angel une plus grande espérance de vie.»

Malgré cette lueur d’espoir, Angel appartient toujours à la structure et son avenir dépend totalement des responsables qui ne semblent pas forcément disposés à déplacer le dauphin dans un espace difficilement accessible aux visiteurs.

http://fr.canoe.ca/

2 réponses à “Angel, le dauphin volé pour être enfermé dans un musée

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s