Erreur


Mieux vaut faire des erreurs, car elles nous permettent d’avancer, d’apprendre et de faire de nous ce que nous sommes aujourd’hui
Nuage

 

Erreur

 

 

“Le seul homme à ne jamais faire d’erreur est celui qui ne fait rien.”

Theodore Roosevelt

Ils risquent leur vie en sauvant un couguar pris au piège


Dans un parc national de l’Utah aux États-Unis, deux agents ont fait preuve d’un grand courage pour aider un couguar pris au piège. Ils ont usé d’ingéniosité pour le libérer sans le blesser et surtout sans qu’eux-mêmes se fassent mordre.
Nuage

 

Ils risquent leur vie en sauvant un couguar pris au piège

 

Le Saviez-Vous ► Pourquoi la tomate est-elle un fruit et pas un légume ?


On considère la tomate comme un légume, car nous l’employons comme tel, sauf qu’en fait, la tomate est un fruit, et ce n’est pas la seule qui est dans le mauvais groupe
Nuage

 

Pourquoi la tomate est-elle un fruit et pas un légume ?

 

Pourquoi la tomate est-elle un fruit et pas un légume ?[CC / Jinax / Flickr]

Au même titre que la pom­me ou la banane, la tomate est un fruit.

En effet, selon les botanistes, « un fruit est le produit végétal succédant à la fleur et qui renferme les graines de la plante ».

Or, la tomate, originaire du Pérou, rassemble toutes ces caractéristiques et n’est pas un légume, qui est la partie comestible d’une plante potagère.

Mais pour la plupart des cuisiniers, la tomate reste considérée comme un « légume-fruit », car elle se déguste souvent de manière salée. Elle n’est d’ailleurs pas la seule dans ce cas : la courgette, l’aubergine, la courge, l’avocat ou encore le piment sont aussi des légumes-fruits.

Aujourd’hui, la tomate est l’un des aliments les plus consommés au monde. Près de 130 millions de tonnes sont produites chaque année dans 170 pays.

http://www.directmatin.fr/

Cependant, aux États-Unis et par décision de la Cour Suprême, c’est un légume ! La Cour fut amenée à ce verdict lorsqu’une famille s’opposa à payer la taxe sur les légumes au trésorier du port de New York en prétextant que la tomate était un fruit. Les plaignants furent finalement condamnés à payer la taxe.

Dans la même veine, en Europe, la Carotte est considérée comme un fruit en vertu de la loi sur les confitures.

http://secouchermoinsbete.fr/

Le fer et le thé vert ne font pas bon ménage


Cette étude me fait penser aux pamplemousses qui diminuent l’effet de certains médicaments. Ici c’est le thé ver qui pourraient annuler l’effet du fer s’il était pris en même temps
Nuage

 

Le fer et le thé vert ne font pas bon ménage

 

Green Tea in a White Teacup / A Girl With Tea via Flickr CC License by.

Green Tea in a White Teacup / A Girl With Tea via Flickr CC License by.

Repéré par Peggy Sastre

 

À peu près tout le monde connaît les effets bénéfiques sur la santé du thé vert, dus notamment à ses antioxydants utiles dans la prévention des maladies inflammatoires, cardiaques, métaboliques, voire de certains cancers. Le thé vert est en effet riche en catéchines et plus particulièrement en Epigallocatéchine gallate (EGCG), un antioxydant 25 à 100 fois plus efficace que les vitamines C et E.

Mais attention à la manière dont vous le buvez –et, surtout, aux aliments qui accompagnent votre théière. Une récente étude, menée sur un modèle animal de maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), laisse entendre que le thé vert, s’il est consommé en même temps que des aliments ou des suppléments riches en fer, perd de son activité antioxydante. Un mauvais mélange particulièrement délétère chez les personnes souffrant de MICI, vu que l’EGCG permet d’atténuer leurs poussées inflammatoires.

«Si vous buvez du thé vert lors d’un repas riche en fer, le composé principal du thé [l’EGCG] va se lier au fer», déclare ainsi Matam Vijay-Kumar, chercheur en sciences nutritionnelles à l’Université de Penn State et coauteur de l’étude en passe d’être publiée dans The American Journal of Pathology.

En temps normal, l’ECGC inhibe lamyéloperoxidase, une enzyme pro-inflammatoire secrétée par les globules blancs. Liée au fer, l’ECGC n’a plus d’effet sur l’enzyme et perd ainsi son potentiel anti-inflammatoire et anti-oxydant.

Le problème, c’est que les personnes souffrant de MICI se voient souvent prescrire du fer pour pallier l’anémie que peut induire leur maladie. Dans ce cas, prendre ses comprimés en même temps qu’une tasse de thé vert risque de se révéler contre-productif: le fer et la catéchine vont se lier l’un à l’autre et annuler réciproquement leurs effets.

Beng San Yeoh, l’auteur principal de l’étude et chercheur en immunologie, précise:

«Les bénéfices du thé vert dépendent de la biodisponibilité de ses composants actifs. L’important, ce n’est pas uniquement ce que nous mangeons, mais aussi le moment où nous mangeons et ce que nous pouvons manger au même moment.»

Au rayon des aliments riches en fer, on compte la viande rouge, les mollusques (huîtres, palourdes), les lentilles ou encore les légumes-feuilles comme les épinards ou le kale. 

http://www.slate.fr/

Le lourd CV des camarades de podium de Donald Trump


Je ne sais pas qui a été le meilleur Président des États-Unis, mais il me semble que cette fois-ci, que Donald Trump s’il est élu sera sûrement le pire Président des USA, et que ceux qui l’appuient sont des criminels s’affichent ouvertement au public. C’est vraiment ce que veut le peuple américain ?
Nuage

 

Le lourd CV des camarades de podium de Donald Trump

 

Agrandir l’image

Capture d’écran de MSNBC. Illustration: Holly Allen.

Ben Mathis-Lilley

Ce qu’ont à se reprocher les hommes qui entouraient le candidat à l’investiture républicaine lors de son discours de victoire en Floride.

Le GIF ci-dessus affiche les CV des hommes présents sur la scène lors du discours de victoire de Donald Trump en Floride, mardi 15 mars au soir: le chroniqueur conservateur Andy Dean (au fond à gauche), son directeur de campagne Corey Lewandowski (à sa droite), son fils Eric Trump (à sa gauche) et Trump lui-même.

Vous pouvez en savoir plus sur les faits reproché à Andy Dean ici; sur ceux reprochés à Corey Lewandowski ici et ; sur ceux reprochés à Eric Trump ici; et sur ceux reprochés à Donald Trump ici, ici, ici, ici et .

http://www.slate.fr/

Le sosie de l’oiseau de Twitter gravé sur un silex il y a 35 000 ans


L’oiseau de Twitter aurait un jumeau vieux de plus 35 000 ans. À cette époque très lointaine le copyright n’existait pas …
Nuage

 

Le sosie de l’oiseau de Twitter gravé sur un silex il y a 35 000 ans

 

Une gravure retrouvée en Dordogne fait penser à l'oiseau de Twitter. - AFP PHOTO / INRAP / BOURGUIGNON - ORTEGA

Une gravure retrouvée en Dordogne fait penser à l’oiseau de Twitter. AFP PHOTO / INRAP / BOURGUIGNON – ORTEGA

Le petit oiseau bleu emblématique de Twitter a un ancêtre vieux de… 35 000 ans.  Des archéologues ont effet mis au jour en Dordogne la gravure d’un petit oiseau sur un morceau de silex, étrangement similaire au logo du réseau social.

 

Un art « ludique »

L’œuvre a vraisemblablement été sculptée par un Aurignacien durant la période du Paléolithique supérieur, sur le site de la doline de Cantalouette, près de Bergerac.

« L’œuvre diffère fondamentalement des autres expressions artistiques contemporaines comme celles de la grotte Chauvet car elle n’est pas faite pour perdurer », a expliqué l’Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives) qui a fait analyser la gravure de 5 centimètres sur 5 en Espagne.

Selon les experts, cela montre que les créations artistiques de l’époque n’étaient « pas exclusivement liées au renforcement des réseaux sociaux et aux croyances mais (étaient) aussi des expressions créatives éphémères voire ludiques ».

http://www.ladepeche.fr/

 

Les gens qui souffrent d’anxiété ont une perception du monde fondamentalement différente


Les maladies mentales sont encore aujourd’hui un sujet tabou, et pourtant plus la science avance, plus on constate que cela est causé par la génétique ou physiologique
Nuage

 

Les gens qui souffrent d’anxiété ont une perception du monde fondamentalement différente

 

The Huffington Post | Par Lindsay Holmes

Les gens qui croient encore que guérir d’une maladie mentale est une question de volonté ont une raison de plus de changer d’avis : selon une toute nouvelle étude publiée par la revue Current Biology, les personnes souffrant d’anxiété ont une perception différente du monde qui les entoure en raison d’une variation physiologique au niveau du cerveau.

Tout dépend de la plasticité du cerveau, de sa capacité à se modifier et se réorganiser en formant de nouvelles connexions. Ces changements inhérents dictent la manière dont une personne réagit aux stimuli. Des chercheurs de l’Institut Weizmann des sciences, en Israël, ont constaté que les personnes traitées pour des problèmes d’anxiété étaient moins susceptibles de faire la différence entre stimuli neutres (ou «sans danger») et menaçants.

Elles montraient une plasticité sur la durée, bien après la fin de l’expérience angoissante. Cela signifie que leur cerveau était incapable de faire la différence entre des situations nouvelles, sans importance particulière, et des choses familières ou non menaçantes, ce qui générait une sensation d’anxiété. En d’autres termes, les individus anxieux ont tendance à généraliser leurs expériences émotionnelles, qu’elles impliquent ou non une menace.

Plus important encore, les chercheurs ont remarqué que cette réaction n’était pas contrôlable, car elle est liée à une différence fondamentale au niveau cérébral.

Pour cette étude, ils ont demandé aux participants d’associer trois sons spécifiques à l’un des trois résultats suivants : perte d’argent, gain d’argent ou aucune conséquence. Dans la phase suivante de l’étude, les volontaires ont écouté une quinzaine de sons. On leur a ensuite demandé s’ils les avaient déjà entendus.

Le meilleur moyen de «gagner» ce jeu était d’éviter de généraliser ou de confondre les nouveaux sons avec ceux qu’ils avaient entendus dans la première phase de l’étude. Les chercheurs ont constaté que les sujets souffrant d’anxiété avaient plus de chances de penser qu’ils avaient déjà entendu un son.

Cette circonstance n’était pas due à un trouble de l’audition ou de l’apprentissage. Elle survenait parce que leur souvenir des sons antérieurs, associés à une expérience émotionnelle de perte ou de gain d’argent, était différent de celui des autres participants.

Les chercheurs ont également découvert que les personnes souffrant d’anxiété présentaient des différences au niveau du complexe amygdalien, la partie du cerveau associée à la peur. Selon les auteurs, ces conclusions pourraient expliquer pourquoi ce trouble se développe chez certaines personnes et non chez d’autres.

«Une tendance à l’anxiété peut être complètement normale, et même avantageuse du point de vue de l’évolution. Mais un événement émotionnel, même mineur, peut provoquer des changements cérébraux susceptibles de mener à de véritables troubles», indique Rony Paz, le directeur de l’étude, dans un communiqué.

Tout ceci nous rappelle une fois de plus que personne n’est responsable de sa maladie mentale : des preuves indubitables démontrent que les troubles psychologiques ont des origines génétiques et physiologiques. Une étude datant de 2015 suggère quel’anxiété est peut-être héréditaire; d’autres, que la dépression pourrait être une maladie inflammatoire.

Cependant, et malgré des recherches de plus en plus poussées dans ce domaine, les maladies mentales sont toujours fortement stigmatisées. Selon le Centre américain de contrôle et de prévention des maladies, seules 25 % des personnes souffrant de troubles mentaux ont la sensation que leur entourage fait preuve de compréhension à leur égard.

http://quebec.huffingtonpost.ca/