Règle d’or


Dépendant de notre vécu, de nos expériences, nous avons une conception de la vérité qui peut être différente des autres, mais cela ne veut pas dire que nous avons tort d’ou l’importance de la communication et de la tolérance
Nuage

 

Règle d’or

 

La règle d’or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu’une partie de la vérité et sous des angles différents.

Gandhi 

7 réponses à “Règle d’or

  1. Combien de fois j’ai pu  » prêcher » pour la tolérance ….Rares sont les personnes qui m’ont écoutés ; ne se sont pas moquées …Mon frère militaire ,raciste ,fasciste en particulier ….Je pense que c’est le seul que je ne tolère pas avec ses  » congénères « 

  2. Je ne suis pas grand fan de la tolérance, comme disait Claudel: La tolérance ? Il y a des maisons pour ça !

    La tolérance est reste à mes yeux, l’excuse des vrais intolérants. Un cercle vicieux et pervers. Si on aime, on a pas besoin d’être tolérant et l’amour ca s’entretien et sa se développe. Si tu diffères de moi mon frère etc.. ne s’adresse pas simplement au frère acceptable, mais surtout à l’autre, fut-il l’affreux raciste. Ce qui permet la politique d’asservissement, c’est précisément d’opposer des extrêmes en lieu et place de l’intérêt commun. Les mots ne sont jamais anodins, la tolérance revient à dire j’accepte que tu aies tort et je te demande d’accepter également mes erreurs. Cela revient à mes yeux à vanter l’immobilisme dans la pire expression de l’hypocrisie et de lâcheté humaine. Je vomis la tolérance et toutes ces pseudos vertus vantées par toutes les sectes et politiciens du monde et qui freinent une réelle évolution. On évolue grâce à la dualité, pas grâce à un apaisement artificiel de tensions qui ne fait que confiner les vrais problèmes dans une chaudière qui sera fatalement poussée à l’explosion.

    C’est un sujet qui n’est pas compliqué et l’on l’on pourrait penser que la tolérance devrait aller de soi, je vous en propose une réflexion bien différente.

      • Je pense que vous ne comprenez pas le concept de tolérance. Vous devriez tourner votre langue sept fois dans votre bouche avant d’écrire. On peut rejeter sans invoquer la tolérance, ne pas en avoir m’apparaît plus honnête que d’invoquer un concept qui, en tout état de cause, n’est a utiliser que quand notre lâcheté naturelle ou un intérêt supérieur prend le dessus. Je pensais avoir été clair, opposez-vous donc à la prémisse !

        Vous n’aurez donc pas ma tolérance, c’est un concept qui alimente le laxisme naturel sous un aspect positiviste et un sentiment pervers.

          • Il n’y a pas 50 définitions de ce mots et je l’utilise en pleine conscience. Ce n’est pas tant le mot que je considère comme une lâcheté (quoique..), mais son utilisation concrète. Non je n’ai pas à être indulgent envers ce qui me révolte. J’ai plus d’indulgence (notez au passage la pauvreté de notre vocabulaire qui rend,pour beaucoup, synonyme indulgence et tolérance) pour un raciste, que pour un tolérant. La raison en est que j’assimile le racisme à la bêtise, à ce qu’il y a de primaire. On ne va quand même pas reprocher aux gens d’êtres cons…

            J’estime que l’explication que j’ai pu apporter à la tolérance est assez claire.

            Une tolérance, ne devrait jamais être proposée comme une réponse à une dualité, elle ne saurait-être toute au plus qu’une constatation. Car, là encore, il faut dire que les analogies ânonées par les habituels positivistes en tous genres, restent d’un emploi détourné.

            J’ai réagi à ce billet, car on érige la tolérance à un niveau d’utilisation qui me fait franchement peur.

            Connaissant un peu, l’histoire de l’évolution de ce mot (comme d’autres tours de prestidigitation sémantique dont nos politicards on la recette), je reste particulièrement perplexe quand on me le sert. D’autant que les sectes new-age et autres, on largement contribuées à sa promotion.

            Le sujet est complexe, j’essaye de le simplifier au maximum pour éviter l’emploi d’une terminologie plus appropriée à la philo.

  3. pffffff!
    Comme il est écrit dans la citation : Nous ne penserons jamais tous de la même façon et verrons la vérité sous des angles différents .
    Pour moi , je dirais que tolérer et accepter les différences ( de culture , d’opinion etc….)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s