Le Saviez-Vous ► Les us et coutumes de prendre ses repas au moyen-âge.


Une petite rétrospective des coutumes lors des repas au Moyen-âge, heureusement, le temps a bien changé !
Nuage

 

Les  us et coutumes de prendre ses repas au Moyen-âge.

Contrairement à l'idée reçue, les médiévaux ne sont pas des sauvages à table, et c'est même à la fin du Moyen-Âge que nous voyons apparaître les premiers traités de civilités ou de contenances de table, contenant les règles à respecter pour ne pas se comporter en « vilain » à table.

Contrairement à l’idée reçue, les médiévaux ne sont pas des sauvages à table, et c’est même à la fin du Moyen-Âge que nous voyons apparaître les premiers traités de civilités ou de contenances de table, contenant les règles à respecter pour ne pas se comporter en « vilain » à table.

LA SALLE DU FESTIN

Bien évidemment la disposition des lieux de prise des repas dépend de la couche sociale à laquelle on appartient. Mais en règle générale, jusqu’à la fin du Moyen-Âge, les pièces de la maison restent indifférenciées, on ne leur assigne pas une fonction spécialisée.
On ne trouve donc pas souvent de cuisine et de salle à manger distinctes, car cela reste un privilège aristocratique. Dans les couches les plus modestes, on prends ses repas dans la salle commune de la maison, qui fait office de tout : chambre à coucher, cuisine, salle à manger…

On ne trouve donc pas souvent de cuisine et de salle à manger distinctes, car cela reste un privilège aristocratique. Dans les couches les plus modestes, on prends ses repas dans la salle commune de la maison, qui fait office de tout : chambre à coucher, cuisine, salle à manger

Le plaisir de manger en petit comité ou dans un lieu privé revient aux classes hautes de la société : les princes, les Papes, les bourgeois même, prennent leurs repas dans une petite salle d’usage privée, comme la chambre à coucher par exemple.

Mais il faut penser que les repas sont en général pris dans n’importe quelle pièce indistinctement.

LE MOBILIER

Cette organisation vient sans doute du fait qu’à la période médiévale, on n’a pas encore l’habitude d’utiliser une table fixe.

La table est un meuble mobile, une planche de bois montée sur tréteaux, que l’on dresse lorsqu’on en a besoin pour la retirer ensuite. On peut donc aisément la transporter d’une pièce à l’autre, selon le goût du maître de maison.

La table est un meuble mobile, une planche de bois montée sur tréteaux, que l'on dresse lorsqu'on en a besoin pour la retirer ensuite. On peut donc aisément la transporter d'une pièce à l'autre, selon le goût du maître de maison

La table fixe, à laquelle on consacre une pièce entière, la salle à manger, n’apparaît pas avant le XVIIIe siècle.

On mange donc attablé, assis sur des tabourets, ou des bancs. Les chaises restent au Moyen-Âge un meuble d’apparat, et l’on ne l’utilise pas pour prendre les repas. Les tabourets sont les sièges les plus communs et les plus répandus. Il est aisé pour un paysan d’en fabriquer un, on peut même s’assoir sur un bout de tronc d’arbre séché.

Quant aux bancs, leur usage est partagé par la société dans son entier. Il sont faits de tous bois, et sont de toutes tailles, avec ou sans dossier, ou même avec un dossier modulable. L'emploi du banc dans les grands festins aristocratiques a d'ailleurs donné le verbe « banqueter »...

Quant aux bancs, leur usage est partagé par la société dans son entier. Il sont faits de tous bois, et sont de toutes tailles, avec ou sans dossier, ou même avec un dossier modulable.

L’emploi du banc dans les grands festins aristocratiques a d’ailleurs donné le verbe « banqueter »

LES USTENSILES DE TABLE et de CUISINE

La table médiévale est relativement dénudée.
On n’y entasse pas quantités de couverts et d’objets comme il sera d’usage à l’époque Moderne.

Les convives, quelle que soit leur appartenance sociale, utilise principalement trois types d’ustensiles afin de prendre leur repas :

LE TAILLOIR

Plaque ronde ou rectangulaire, il sert à poser les aliments solides. Il est communément de bois, mais peut être d’argent pour les plus riches. Il est lui-même recouvert d’un tranchoir,

LE TRANCHOIR 

Le tranchoir est une tranche de pain très épaisse sur laquelle on pose les viandes en sauces ou les légumes. Imbibées de jus à la fin du repas, elle peut être consommées ou donnée aux pauvres en charité, ou aux chiens de la famille.

LES ECUELLES

Les écuelles de la table médiévale - Elles servent à consommer les mets liquides, comme les soupes.

Elles servent à consommer les mets liquides, comme les soupes. Là encore, de bois pour le commun, elles peuvent être d’or ou d’argent dans les familles les plus aisées.

LES COUPES et GOBELETS

Les coupes et les gobelets de la table médiévale - De toutes tailles et de toutes matières, elles servent à la consommation des boissons.

De toutes tailles et de toutes matières, elles servent à la consommation des boissons. 

Certaines peuvent être de véritables trésors d'orfèvrerie, être ornées de perles, comporter un couvercle...

Ces trois ustensiles ne sont pas toujours d’usage individuel. Il peut se trouver que les convives aient à les partager.

LES COUVERTS

Viennent ensuite les couverts. À la période médiévale, les principaux
couverts utilisés pour manger sont les propres doigts de chacun…
Mais l’on peut s’aider de quelques autres

À la période médiévale, les principaux couverts utilisés pour manger sont les propres doigts de chacun... Mais l'on peut s'aider de quelques autres :

    LE COUTEAU

C’est un objet personnel avant tout. On le porte le plus souvent sur soi, et lorsqu’on est invité, on l’apporte avec soi. Il est le principal couvert que l’on utilise pour manger.

c'est un objet personnel avant tout. On le porte le plus souvent sur soi, et lorsqu'on est invité, on l'apporte avec soi. Il est le principal couvert que l'on utilise pour manger. Il revêt aussi une symbolique particulière, et dans les riches familles, un écuyer est spécialement formé à l'art de couper les viandes et divers mets (on l'appelle l'écuyer tranchant).

Il revêt aussi une symbolique particulière, et dans les riches familles, un écuyer est spécialement formé à l’art de couper les viandes et divers mets (on l’appelle l’écuyer tranchant)

Il revêt aussi une symbolique particulière, et dans les riches familles, un écuyer est spécialement formé à l'art de couper les viandes et divers mets (on l'appelle l'écuyer tranchant).

   LA CUILLERE

La cuillère sert à tout, dans toutes les classes sociales. De bois ou de métal précieux, elle est d’usage individuel durant le repas, et disposée sur la table avant le service. Lorsqu’elle est de grande taille, elle peut aussi servir à puiser les denrées dans les pots dans lesquels elles sont conservées.

La cuillère sert à tout, dans toutes les classes sociales. De bois ou de métal précieux, elle est d'usage individuel durant le repas, et disposée sur la table avant le service. Lorsqu'elle est de grande taille, elle peut aussi servir à puiser les denrées dans les pots dans lesquels elles sont conservées.

La cuillère sert à tout, dans toutes les classes sociales. De bois ou de métal précieux, elle est d'usage individuel durant le repas, et disposée sur la table avant le service. Lorsqu'elle est de grande taille, elle peut aussi servir à puiser les denrées dans les pots dans lesquels elles sont conservées.

Lorsqu’elle est de grande taille, elle peut aussi servir à puiser les denrées dans les pots dans lesquels elles sont conservées.

La cuillère sert à tout, dans toutes les classes sociales. De bois ou de métal précieux, elle est d'usage individuel durant le repas, et disposée sur la table avant le service. Lorsqu'elle est de grande taille, elle peut aussi servir à puiser les denrées dans les pots dans lesquels elles sont conservées.

LA FOURCHETTE 

La fourchette n’est pas utilisée au Moyen-Âge comme nous le faisons aujourd’hui !

La fourchette est un pic à viande au moyen age médiéval - Elle prends la forme d'un grand ustensile à deux dents, utilisé pour servir les viandes ou piquer des fruits à la fin du repas.

Elle prends la forme d’un grand ustensile à deux dents, utilisé pour servir les viandes ou piquer des fruits à la fin du repas.

Elle prends la forme d'un grand ustensile à deux dents, utilisé pour servir les viandes ou piquer des fruits à la fin du repas.

En aucun cas elle n’est un outil individuel utilisé pour manger.

LE LINGE DE TABLE 

Le linge de table joue un rôle essentiel dans le déroulement du repas, à la fin comme décoration, mais aussi et surtout comme garant d'une certaine hygiène, puisque l'on mange avec ses mains.

Le linge de table joue un rôle essentiel dans le déroulement du repas, à la fin comme décoration, mais aussi et surtout comme garant d’une certaine hygiène, puisque l’on mange avec ses mains.

La nappe blanche immaculée déroulée sur la table sert surtout d’élément de décoration et d’apparat.

Par dessus elle, pour ne pas la tâcher, on dispose d’autres nappes plus petites, appelées « longières », qui, placées sur le rebord de la table, permettent aux convives de s’essuyer la bouche et les mains.

Dans certaines maisons, les longières sont remplacées par de serviettes grandes individuelles, appelées « guardanappi » en Sicile et « touailles » en France.

Pour d’autres informations Très intéressante sur ce site

Présentation cuisine du Moyen Age
Maîtres-Queux et Cuisiniers au Moyen-âge
Menus Festin Repas médiéval
Organisation d’ un Festin médiéval
Dresser la Table médiévale
Mise en bouche, assiette de table
Brouet, Porez, Soupe médiévale
Tourtes, Pastes, Pâtés et Friands médiévaux
Pastes, Terrines et Pâtés médiévaux
Poissons, Crustacés, Coquillages
Volailles, Poulailles et Voletailles
Rôts de Gibiers, Viandes et Venaisons
Légumes, Racines, Féculents médiévaux
Céréales médiévales
Entremets, Plat ou Spectacle médiéval
Fruits frais ou secs au Moyen Age
La Desserte, Desserts du repas médiéval
L’ Issue, Yssue, confiseries médiévales
Le Boute-Hors médiéval aux épices
Hypocras, Cervoise, boissons médiévales
Verjus et Sauces médiévales
Epices et Condiments médiévaux
Plantes et Herbes aromatiques
Glossaire, Dictionnaire cuisine médiévale
Bibliographie cuisine médiévale

Ref :

Association FER DE LANCE
Association LE TAILLOIR
Association LION DE GUERRE
Restaurant LE CASTELET à Blois
WIKIPEDIA : La cuisine médiévale
www.medieval-moyen-age.net
Association LE FAISEUR DE RIPAILLES
Auberge LES VOUTES
VIVRE-AU-MOYEN-AGE
Les GUERRIERS D’AVALLON

http://www.voyageurs-du-temps.fr/

2 réponses à “Le Saviez-Vous ► Les us et coutumes de prendre ses repas au moyen-âge.

  1. Intéressant ..
    Des souvenirs me reviennent en te lisant ( non pas que j’ai vécu au moyen âge lol )
    Mais chez moi ( mes parents ) , quand j’étais enfant ….donc il y a très longtemps , il n’y avait que trois pièces : Une où étaient préparés les repas , repas que nous consommions là aussi ( assis sur des tabourets fabriqués par le père ,qui était bûcheron ) ; sur une table qui n’en était pas une puisque faite de quelques planches de bois couvertes d’une toile cirée , posées sur des tréteaux eux aussi de bois .
    Pour le reste : Il y avait une chambre pour les parents et une pour les trois enfants ( ma soeur n’était pas encore née ) …Et nous n’avions qu’un lit pour les trois ! ( dont un , le futur militaire faisait  » pipi  » au lit ) !…..Les pseudo matelas étaient des paillasses , poches de tissu bourrées de foin !
    Bien entendu , pas de salle de bain : La toilette se faisait dans la cuisine et un bain seulement par semaine dans un baquet plein d’eau ,eau qui servait pour les trois ( elle était tirée du puits )…..Les toilettes ? ……Un seau pour la nuit et une cabane dehors pour le jour ….
    Bahhh nous n’en sommes pas morts …..

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s