Prisonnier de son esprit


Dans bien des situations en tout cas, c’est à nous de vouloir changer les choses. On se trouve souvent des excuses pour faire du sur place, des prétextes pour ne pas aller plus loin
Nuage

 

Prisonnier de son esprit

 

 

« Les hommes ne sont pas prisonniers de leur destin. Ils sont prisonniers de leur propre esprit. »

Franklin D. Roosevelt

Un phoque s’invite sur un bateau


Un groupe était a bord d’un petit bateau croisière pour observer les dauphins sur les rives du port de Walvis, à Namibie, Lynton Jennings et sa famille ont eu une belle surprise. Un phoque s’est introduit dans le bateau pour faire connaissance avec les humains. Une belle manière de faire une sortie éducative.
Nuage

 

Un phoque s’invite sur un bateau

 


Le Saviez-Vous ► En 1887, les infirmières devaient suivre ces 9 règles.


La profession d’infirmière a bien changé avec les années. Avant elles devaient bien sûr s’occuper des patients mais aussi de l’entretient, elles devaient démontrer sa grande moralité et n’avaient vraiment pas de vie sociale, ni même de jours de congé
Nuage

 

En 1887, les infirmières devaient suivre ces 9 règles.

 

En 1887, les infirmières devaient suivre des règles strictes pour pouvoir garder leur travail, mais aujourd’hui ceux-ci seraient considérés comme une folie. Mais c’est ça qui les rend fascinant- pour voir le changement radical de notre société au fil de temps.

Non seulement les infirmières ont dû prendre soin de beaucoup plus de patients (presque 50 par infermière), mais en plus elles ont dû suivre ces neufs règles.

1. Les infirmières doivent dépoussiérer les meubles et les fenêtres chaque jour, et passer la serpillière de tout le département.

nurse 1

Boston Public Library

2. Toutes les infirmières doivent porter un seau à charbon pour maintenir une température uniforme dans tout le département.

nurse 2

Pinterest

3. Les infirmières doivent nettoyer les lampes à huile pour assurer que les médecins ont assez de lumière pour travailler.

nurse 3

Affordable Nursing Schools

4. Les infirmières doivent tenir des registres précis sur tous les patients pour aider le médecin à faire son travail.

nurse 4

US Department of Defence

5. Les infirmières commencent à 07:00 et finissent à 20:00 tous les jours, sauf le samedi, quand elles ont du temps libre de 12:00 à 14:00.

nurse 5

Work Wear Essentials

6. Les infirmières nouvellement diplômées qui ont de bons rapports avec leurs supérieurs doivent prendre un soir par semaine pour être courtisé, et deux nuits pour assister à la messe régulièrement.

nurse 6

Powerhouse Museum

7. Les infirmières doivent économiser de l’argent chaque mois pour avoir une pension. La règle de base est d’économiser 50% de son salaire mensuel.

nurse 7

Keene Public Library

8. Les infirmières qui fument, boivent de l’alcool, ou vont aux danses seront interrogées sur leurs intentions, valeurs, et intégrité par leurs supérieurs.

nurse 8

University At Buffalo

9. Les infirmières qui exercent leurs fonctions fidèlement et de manière professionnelle, et sans faute pendant cinq ans recevront une augmentation de salaire de 5 centimes par jour.

nurse 10

Perelman School of Medicine

http://incroyable.co/

Une fillette «bionique» qui n’a jamais faim ni sommeil


Je sais qu’il existe des gens qui ne ressentent pas la douleur, mais cette petite fille est vraiment unique. Sûrement que cela doit avoir un impact sur sa croissance
Nuage

 

Une fillette «bionique» qui n’a jamais faim ni sommeil

 

Une fillette «bionique» qui n'a jamais faim ni sommeil

Olivia Farnsworth souffre d’une anomalie chromosomique.Capture d’écran Gentside

À 7 ans, cette petite britannique est une véritable énigme pour la science. Bien qu’elle paraisse comme tous les enfants de son âge, Olivia Farnsworth ne dort pas, n’a jamais faim et ne ressent pas la douleur.

UNE ANOMALIE CHROMOSOMIQUE

Originaire de Huddersfield en Angleterre, la petite Olivia est un cas particulièrement étonnant. Incapable d’avoir de l’appétit, celle-ci ne ressent également jamais la fatigue et peut rester parfois éveillée pendant trois jours et trois nuits sans fermer l’œil.

Encore plus étonnant, Olivia est aussi incapable de ressentir la moindre douleur, comme en atteste une anecdote racontée par Niki Trepak, sa maman.

«Une fois, elle a été renversée par une voiture, mais elle ne s’est pas plaint. C’était horrible, je pensais qu’elle n’allait pas s’en sortir. Mais Olivia s’est relevée et a demandé: « Qu’est-ce qui se passe? »», explique-t-elle.

Mais n’allez pas croire pour autant que cette petite fille soit dotée de super-pouvoirs. En réalité, Olivia Farnsworth souffre d’une anomalie chromosomique baptisée «suppression 6p». À l’heure actuelle, elle serait la seule personne au monde atteinte de ce dysfonctionnement.

LA PETITE FILLE BIONIQUE

Se nourrissant tantôt exclusivement de milkshakes ou bien encore de nouilles au poulet, la fillette de 7 ans n’arrive à trouver le sommeil qu’à l’aide de médicaments. Véritable cas à part, l’histoire d’Olivia a été relayée à de nombreuses reprises dans la presse britannique, qui l’a immédiatement rebaptisée la petite fille bionique.

http://fr.canoe.ca/

Que révèlent vos rêves ou vos cauchemars ?


On fait tous des cauchemars de temps à autre, ont-ils une signification ? Peut-être, mais comme nous sommes différents, les interprétations peuvent être différentes aussi. Cependant, dans certaines situations les cauchemars peuvent être un signe annonciateur d’un problème de santé
Nuage

 

Que révèlent vos rêves ou vos cauchemars ?

 

Que révèlent vos rêves ou vos cauchemars ?

 

    Nos rêves sont souvent étonnants, inquiétants voire angoissants. Certains cauchemars perturbent fortement nos nuits…. et jusqu’à nos journées.

    Nous avons aussi parfois l’impression que nos rêves possèdent des significations profondes. Mais que dit la science ? Faut-il s’inquiéter de nos rêves ? Décryptage avec un spécialiste du sommeil.

    Nos rêves ont-ils vraiment une signification ?

    « Oh tu as rêvé d’un train / d’une échelle / d’une forêt ? Cela doit vouloir dire que tu as besoin de changement / du mal à faire face à quelque chose / besoin de retourner à tes racines… »

    Nous avons tous un jour entendu une interprétation des rêves de ce type. Pourtant, selon le Dr Daniel Neu, chef du laboratoire du sommeil et de l’unité de chronobiologie au CHU Brugmann à Bruxelles, elles sont toutes fausses.

     « Il est possible d’interpréter le contenu des rêves, mais seulement dans le cadre d’une démarche thérapeutique avec un patient. Un événement ou un objet n’aura pas la même signification pour tout le monde, ou à tous les moments. »

    Si vous avez l’impression que vos rêves ont quelque chose à vous dire, si vous avez envie de mieux les comprendre, une psychothérapie vous sera peut-être utile. Évitez de dépenser votre argent dans des livres d’interprétation des rêves, ils ne vous apporteront rien !

    Rêves ordinaires ou fantastiques, quel sens ?

    Ajoutons que si certains font des rêves très étranges et fantastiques alors que d’autres rêvent de situations tout à fait ordinaires, cela n’a pas non plus de signification spécifique. En effet, nous faisons tous plusieurs rêves par nuit (environ toutes les 90 à 100 minutes). D’ailleurs, ce n’est pas parce que vous vous souvenez du plus trivial que vous n’avez pas fait de rêve très étrange au cours de la même nuit ! Vous l’avez peut-être simplement oublié…

    Quand les rêves posent problème

    Il y a tout de même une situation où le contenu des rêves peut poser problème, c’est quand ils entraînent un réveil soudain (éventuellement en sueur, avec le cœur qui bat, une panique, etc.) ou systématique. Rappelons que quand nous rêvons, une activité se passe dans notre cerveau de la même manière que lorsque nous vivons ces événements pendant l’éveil. Mais si l’expérience émotionnelle est trop intense, le sommeil n’y résiste pas. C’est pourquoi les cauchemars peuvent nous réveiller et nous mettre dans un état d’angoisse, voire de panique. A la clé, un manque de sommeil si la situation se répète. Essayez de diminuer le stress pendant la journée, cela peut éliminer les cauchemars. Mais si rien ne fonctionne, consultez un médecin : le sommeil est précieux !

    Des rêves annonciateurs de troubles plus sérieux

    Il peut arriver que des rêves soient annonciateurs de vrais problèmes de santé. Certaines maladies neurologiques comme la maladie de Parkinson ou certaines démences peuvent se manifester au début par des rêves violents extériorisés au cours desquels la personne affectée va faire des mouvements brutaux dans son lit. De même, des rêves récurrents extrêmement dérangeants et présentant des scènes sanglantes, d’une grande violence, peuvent être compatibles avec des pathologies mentales comme les psychoses.

    Ce qui doit nous alerter dans nos rêves

    Attention, ces situations sont rares par rapport au nombre de personnes qui font simplement des rêves, ou des cauchemars ! Seules certaines situations bien précises doivent vous alerter :

  • Les rêves sont très différents de ceux que vous avez l’habitude de faire.

  • Leur apparition est brutale alors que votre vie est restée la même.

  • La personne qui partage votre lit est dérangée par votre comportement pendant le sommeil.

Dans ces cas, une visite chez le médecin s’impose. Il pourra, au besoin, vous orienter vers un centre du sommeil pour une analyse de vos nuits.

Mis à jour par Isabelle Eustache
Créé initialement par Marion Garteiser, journaliste santé le 16/05/2013
Sources : Merci au Dr Daniel Neu, spécialiste en médecine du sommeil (somnologie) et en neuro-psychiatre, responsable du laboratoire du sommeil

http://www.e-sante.fr/

Les premières fleurs de l’espace ont éclos à bord de la Station spatiale internationale


Il y a des fleurs dans l’espace ! Des fleurs comestibles ! Ils ont réussi la laitue alors un peu de couleur avec des fleurs. En fait, si jamais la Nasa réussit un voyage habité vers Mars, cela serait sans doute un atout d’avoir des aliments frais
Nuage

 

Les premières fleurs de l’espace ont éclos à bord de la Station spatiale internationale

 

Après la laitue, les fleurs. À bord de la Station spatiale internationale (ISS) pour une mission d’un an, Scott Kelly a publié sur Twitter une photo montrant des zinnias qui viennent d’y éclore. Originaires du continent américain, ces fleurs de formes et couleurs variées ont la particularité d’être comestibles. Elles sont appréciées des jardiniers… et désormais des astronautes.

Il y a donc désormais des fleurs dans l’espace, et c’est une première. Comme l’explique la Nasa, ces plantes n’ont pas été cultivées pour décorer l’ISS, mais dans l’optique de préparer les futures (longues) missions qui emmèneront l’homme vers Mars d’ici deux ou trois décennies.

Concrètement, cette expérience réussie va permettre de « mieux comprendre comment les plantes poussent en micropesanteur« , et aider les astronautes à faire pousser leurs légumes pour se nourrir dans l’espace.

« Oui, il y a d’autres formes de vies dans l’espace! »

« Comment pousse votre jardin? Voici comment ma fleur de l’espace a éclos »

Ces dernières semaines, Scott Kelly avait donné des nouvelles régulières des fleurs dont il s’occupait. Le 27 décembre, il avait tweeté une photo les montrant quelque peu flétries.

« Mes plantes n’ont pas l’air très en forme. Ce serait un problème sur Mars. Je vais devoir faire appel à mon Mark Watney intérieur », avait-il écrit en référence au héros de « Seul sur Mars » qui cultive des pommes de terre pour survivre.

« Certaines de mes fleurs de l’espace se redressent! Elles n’ont plus l’air triste! »

Après avoir réussi à faire pousser de la salade, qu’ils ont dégustée dans l’ISS en août dernier, l’éclosion de ces fleurs est un succès important pour les astronautes.

« Le zinnia est très différent de la laitue », souligne un scientifique de la Nasa, précisant qu’elle croît « pendant 60 à 80 jours », ce qui en fait une bonne transition pour l’étape suivante: un plant de tomate.

« Dans les missions futures, les plantes vont devenir indispensables étant donné que les équipages auront une connexion limitée à la Terre », explique une autre chercheuse de l’agence spatiale américaine.

Elle évoque aussi l’importance psychologique de consommer de la nourriture fraîche, mais aussi d’améliorer la vie à bord grâce à des plantes qui rompent la monotonie d’un environnement confiné et artificiel.

http://quebec.huffingtonpost.ca/

Du miel pour atténuer les effets nocifs du tabac ?


Le miel serait une aide pour les fumeurs et ceux qui subissent la fumée secondaire. Sauf que, le miel n’empêchera pas de mourir à cause de la cigarette. Donc cela ne donne pas le feu vert pour continuer à fumer
Nuage

 

Du miel pour atténuer les effets nocifs du tabac ?

 

Le miel aide à lutter contre les radicaux libres. 

Le miel aide à lutter contre les radicaux libres.

Photo: SUPERSTOCK/SIPA

CLARA SAER

ALIMENTATION – Le miel est consommé par l’homme depuis des millénaires. À travers les âges on lui a trouvé de plus en plus de vertus. La dernière ? Il aiderait les fumeurs à se protéger des effets nocifs du tabac.

Vous fumez ? Et bien mangez du miel ! C’est en substance ce qu’il faudrait désormais faire quand on est accro à sa dose de nicotine.

En effet, selon une étude malaisienne, les antioxydants présents dans le fameux nectar produit par les abeilles aurait le pouvoir de contrer le processus de vieillissement des cellules. Car les fumeurs et plus généralement les personnes exposées aux radicaux libres sont plus sujettes aux affections telles que les maladies cardiovasculaires, le diabète etc.

Un bouclier contre les radicaux libres

En cause la fumée inhalée par les fumeurs. Celle-ci a pour conséquence de générer dans l’organisme un stress oxydatif qui accélère le vieillissement prématuré des cellules. Pour arriver à ces conclusions, les chercheurs ont fait prendre quotidiennement du miel à 32 non-fumeurs et à la moitié d’un groupe de 64 fumeurs. L’autre moitié n’en a pas consommé.

Trois mois plus tard, les cobayes qui avaient consommé du miel avaient vu leur taux d’antioxydant (beaucoup plus bas que celui des non-fumeurs à la base) largement remonter. Ce qui ferait du miel un formidable bouclier contre les radicaux libres.

En attendant d’écraser sa dernière cigarette

A noter que cette théorie peut également être appliquée aux fumeurs passifs. Ainsi, si vous fumez, pensez à consommer du miel, certes, mais également à en faire consommer à votre entourage. Mais attention, si le miel possède de puissants pouvoirs protecteurs ce n’est pas non plus une potion magique. En fumant, vous vous exposez à de graves problèmes de santé (cancer, maladies cardiovasculaires, maladies respiratoires etc.) qu’une consommation de miel ne pourra pas, à elle seule, empêcher.

Rappelez-vous, miel ou pas miel, il n’est jamais trop tard pour arrêter de fumer ( lire nos conseils pour en finir avec la nicotine ici) mais en attendant de franchir le cap, mettez toutes les chances de votre côté avec une alimentation équilibrée et un peu d’exercice régulier et bientôt vous vous régalerez de miel juste pour le plaisir !

http://www.metronews.fr/