Les enfants agités avant la tempête: mythe ou réalité?


Que ce soit à l’école ou à la maison, quand les enfants sont anormalement agités, fatigués ou en conflits, on a tendance a penser qu’une tempête est sur le point d’éclater. Il semble que les enfants, surtout les filles semblent être influencées par la météo
Nuage

 

Les enfants agités avant la tempête: mythe ou réalité?

 

Gilles Brien

Bio-météorologue, communicateur scientifique et auteur du livre «Les Baromètres humains: comment la météo vous influence»

 

Demandez à n’importe quel enseignant si la météo influence ses élèves en classe et vous verrez que ces histoires sont loin d’être des mythes de profs fatigués. Sans raison apparente, il y a des jours où les problèmes de discipline sont généralisés. Ces jours-là sont la hantise des enseignants. La météo devient alors le grand coupable.

Même si la preuve absolue n’existe pas encore, c’est un fait reconnu dans les milieux pédagogiques que derrière les fluctuations dans l’agitation et le niveau de compréhension des élèves se cache l’influence de la météo du jour.

Dans l’une des études modernes les plus intéressantes sur l’influence des conditions météo sur les enfants, menée dans les écoles d’Australie en 1993, les chercheurs ont été étonnés de trouver une très grande proportion d’enfants météo-sensibles, soit deux enfants sur trois. Les filles seraient même deux fois à trois plus sensibles que les garçons aux changements brusques à la météo. Le symptôme le plus répandu chez les enfants avant la tempête : une fatigue généralisée, débilitante. Le corps est sans énergie et le mental n’est pas à son meilleur.

Même si une bonne proportion d’enseignants est convaincue de l’influence de la météo sur leurs élèves, certains rejettent ces explications jugées un peu trop faciles. Pour en avoir le cœur net, un psychologue de Montréal a réalisé sa propre enquête dans les années 90. Pendant six mois, François Émond a mené avec 7 enseignants qui ignoraient le but de l’expérience un sondage journalier sur le degré d’agitation de leurs élèves.

L’expérience se passe dans une école spécialisée au niveau élémentaire à Montréal. Tous les paramètres ont été considérés: température, humidité, précipitations, vent, pression. Au bout de l’exercice, 12 journées se sont démarquées comme des jours «troublés» où le niveau d’excitation des classes était anormalement élevé.

Lorsque les dates de ces journées ont été croisées avec les données météo du jour, une surprise attendait François Émond. Ce n’était pas les jours de neige ou de tempête qui semblaient agiter davantage les enfants en milieu scolaire, mais le jour d’avant, quand la pression barométrique se mettait à tomber. Trois fois sur quatre, les journées «difficiles» avaient été marquées par des changements rapides d’au moins 1 kilo-pascal en 24 heures.

Les chutes de pression et brusques ne sont pas le seul facteur de risque d’excitation à l’école. Les journées venteuses, le temps très sec et les orages forts sont aussi pointés du doigt comme des déclencheurs efficaces de comportements et d’attitudes à problème. Lors des jours très venteux, par exemple, les conflits et les escarmouches sur les terrains de jeux augmenteraient de 60%.

Par ailleurs, la température influence beaucoup l’absentéisme, autant à l’école qu’au travail… Les premières masses d’air chaud qui glissent sur le Québec au printemps provoquent toujours une hausse de l’absentéisme. Généralement, plus une ville connait de belles températures, plus l’absentéisme est élevé. À Montréal, le taux d’absentéisme est de 5,8 % chez les cols blancs alors qu’à Québec, une ville au climat plus froid de 2 degrés, le taux est de 4,3 %*.

Pour les mamans qui chercheraient à savoir d’avance quand leurs enfants risquent d’être surexcités avant la prochaine tempête, ou pour les enseignants qui souhaiteraient voir une échelle Richer d’agitation météo-scolaire être lancée sur le marché, bonnes nouvelles! Un truc du genre existe déjà. On peut même l’accrocher au mur.

Ça s’appelle un baromètre.

http://quebec.huffingtonpost.ca/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s