Syed Adam Ahmed, 6 ans, voyageur à haut risque d’Air Canada


Il me semble que si un nom se retrouve dans une liste de surveillance dans un pays, il devrait avoir certaines informations telles que la photo, date de naissance, etc. Cela éviterait que ce genre de situation arrive surtout quand le nom recherché est le même que celui d’un enfant
Nuage

 

Syed Adam Ahmed, 6 ans, voyageur à haut risque d’Air Canada

 

Sulemaan Ahmed et son fils Syed, qui se trouve sur la liste de surveillance d'Air Canada à six ans.

Sulemaan Ahmed et son fils Syed, qui se trouve sur la liste de surveillance d’Air Canada à six ans. Photo :  Avec la permission de Sulemaan Ahmed

Un texte de Philippe de Montigny

Difficile de voyager quand on partage le nom d’un homme reconnu coupable d’actes terroristes. C’est ce qu’a constaté la famille de Syed Adam Ahmed, un garçon de six ans de Toronto, qui se trouve sur la liste de voyageurs à haut risque d’Air Canada.

Syed Adam Ahmed a six ans. Il est né à Toronto, mais adore les Canadiens de Montréal. Il est d’ailleurs allé à Boston avec son père pour la Classique hivernale.

Un voyage de rêve qui a toutefois bien mal commencé.

À l’aéroport Pearson de Toronto, le petit Ahmed a été interpellé par la sécurité et a bien failli ne pas partir, parce que son nom se trouve sur la liste de surveillance d’Air Canada, raconte son père Sulemaan Ahmed.

« Ce n’est pas mon Canada, ça, ce n’est pas correct », dit-il.

C’est que son fils porte presque le même nom que Syed Harris Ahmed, reconnu coupable en 2009 d’avoir fourni un appui matériel à une organisation terroriste et condamné à 12 ans de prison par un tribunal américain.

La liste de surveillance d’Air Canada s’applique peu importe l’âge, ce qui a même surpris les agents de sécurité.

« Ils ne pouvaient pas croire qu’ils devaient appeler un bureau pour un enfant qui a six ans, qui est né au Canada, qui est Canadien, afin de vérifier qu’il n’est pas un risque », affirme Sulemaan Ahmed, le père d’Adam.

Selon la famille Ahmed, cette histoire se répète presque chaque fois qu’Adam prend l’avion. Ses parents en ont assez.

« C’est épuisant de toujours avoir à prouver l’innocence de son fils. Il est victime de discrimination parce qu’il est musulman », déplore Khadija Cajee, la mère d’Adam, qui estime que son fils est stigmatisé en raison de sa religion.

Ses parents veulent surtout lui éviter des situations embarrassantes à l’avenir.

« Nous avons peur de ce qui va arriver à notre fils quand il sera plus âgé et qu’il aura 15, 16, 21 ans  »— Sulemaan Ahmed, le père d’Adam

Air Canada affirme qu’elle ne contrôle pas la liste en question.

Le ministre de la Sécurité publique du Canada mènera une enquête pour savoir comment le nom du jeune garçon s’est retrouvé sur cette liste.

http://ici.radio-canada.ca/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s