Des larves de mouches pour se nourrir?


Dégoutant ! Mais aurons-nous le choix un jour ? Je crois que j’aimerais mieux manger des sauterelles que des larves de mouches
Nuage

 

Des larves de mouches pour se nourrir?

 

D’ici 2050, le cap du 9 milliards d’humains pourrait être franchi sur la planète. Pour nourrir la population mondiale, plusieurs scientifiques sont d’avis qu’il faudra modifier nos habitudes de transformations alimentaires. Un projet expérimental a été mis sur pied à La Pocatière.

À compter de 2020, il sera interdit d’enfouir des matières organiques. Déjà, les restes de tables sont recyclés. Mais la science peut aller encore plus loin. Le Centre de développement bioalimentaire du Québec (CDBQ) veut faire du surcyclage.

«Au lieu de prendre la même pomme et d’en faire un produit qui a une moins grande valeur, on veut en faire un produit qui a une valeur égale ou supérieure. «On va prendre la pomme et on va la faire transformer par des insectes, dans ce cas-ci par des mouches, et des mouches vont produire des larves et les larves dont être riches en protéines et en lipides», illustre Charles Lavigne, directeur recherche et développement au CDBQ. «L’intérêt d’utiliser les insectes pour produire des protéines c’est leur taux de conversion des aliments en protéines qui est beaucoup plus efficace que les animaux», soutient la coordonnatrice des secteurs agricoles au CDBQ, Marie-Pier Aubin.

C’est une première au Québec. Le CDBQ travaillera en étroite collaboration avec l’Université Laval.

«On va tester cinq mélanges qui vont être composés de deux ingrédients; les résidus d’épicerie, fruits et légumes, et les drêches de microbrasserie dans des proportions différentes. On veut déterminer quel mélange sera le plus optimal», mentionne Marie-Pier Aubin.

À partir des larves, une farine sera produite pour nourrir les poissons et la volaille. Mais ça ne s’arrêtera pas là selon Charles Lavigne:

«Il faut développer ces protéines et ces lipides-là pour nourrir les humains un moment donné au cours des prochaines années.»

Avant de commercialiser le produit, il faudra d’abord une modification à la règlementation parce que pour l’instant, l’Agence canadienne d’inspection des aliments interdit de le faire.

http://www.tvanouvelles.ca/

3 réponses à “Des larves de mouches pour se nourrir?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s