Cette journaliste météo est la nouvelle star du web britannique


Présenter la météo dans des pires conditions, il faut un brin de courage. Cette dame a fait comprendre de ne pas prendre de risque et de ne pas aller dans l’eau pendant cette tempête, c’est courir des risques inutiles et  en plus de risquer le vie, il risque la vie des secouristes. Bref, la météo est déchainer. La journaliste a été très démonstrative que des internautes ont fait un mixages de son discours assez réussit. Reste que la prudence dans de telle conditions est  de mise
Nuage

 

Cette journaliste météo est la nouvelle star du web britannique

 

Elle est devenue la nouvelle coqueluche du web britannique en quelques heures seulement. Alors que l’archipel est en ce moment frappé par Desmond, une tempête terrible qui a causé des dégâts considérables de l’Angleterre à l’Écosse, Teresa Mannion a beaucoup plu aux réseaux sociaux comme aux téléspectateurs.

Employée par la chaîne irlandaise RTE, ce sont ses duplex troublés par les éléments qui ont retenu l’attention des internautes. Sous des trombes d’eau, elle a notamment appelé ses concitoyens à ne pas prendre de risques inutiles, à ne pas mettre leur propre vie en danger et celles des secouristes.

Comme le montre la vidéo au haut de l’article, Teresa Mannion a ainsi livré des discours passionnés face à la caméra, qui lui ont valu les félicitations de très nombreux utilisateurs de Twitter. Et preuve ultime de l’ampleur du phénomène sur Internet, elle a même déjà eu droit à ses détournements.

http://quebec.huffingtonpost.ca/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s