La science le confirme, la double trempette est risquée


L’éthique veut qu’on ne trempe pas la même croustille, légumes ou autre dans une trempette. Alors, que point de vue santé, le fait de manger un aliment et la replonger dans la trempette propage des bactéries dans la sauce.
Nuage

 

La science le confirme, la double trempette est risquée

 

Une étude scientifique américaine confirme les dangers de faire double trempette.

Une équipe de l’Université Clemson, en Caroline du Sud, a clairement démontré que la pratique des personnes qui replongent leur croustille, ou leur carotte, dans un bol de trempette est non seulement impolie, mais, surtout, très malpropre.

L’expérience a révélé qu’il y a 1000 fois plus de bactéries, par millilitre, dans une tasse d’eau dans laquelle a trempé une croustille déjà entamée que dans une tasse où l’on a trempé des croustilles intactes.

Les chercheurs ont ensuite procédé de la même manière avec des croustilles et des bols de trempette. Pour obtenir des résultats semblables.

George Costanza dans l'émission Seinfeld dans une scène d'anthologie sur le « double dipping »

George Costanza, l’un des quatre protagonistes de l’émission Seinfeld, dans une scène d’anthologie sur le « double dipping ». « Tu as trempé la croustille. Tu as pris une bouchée. Et tu l’as trempée de nouveau! » lance le personnage de Timmy. Photo :  YouTube/NBC

« Nous avons comparé trois sortes de trempettes : salsa, chocolat et fromage, qui diffèrent en acidité et en consistance. Nous avons aussi testé les trempettes deux heures après y avoir plongé des aliments pour voir comment progressaient les niveaux de bactéries », explique le professeur de sciences alimentaires Paul Dawson.

Résultat : sans double trempette, pas de bactérie détectée. Les bactéries nageaient dans les autres bols.

« La salsa dans laquelle les croustilles entamées ont été retrempées comportait cinq fois plus de bactéries que dans la trempette au chocolat ou au fromage », affirme le chercheur en expliquant la différence par la consistance des sauces.

« Les trempettes au chocolat et au fromage sont plus épaisses que la salsa. La sauce qui retombe d’une croustille entamée laisse aussi retomber dans le bol les bactéries qui proviennent de la bouche de celui qui a replongé sa croustille dans la trempette », a conclu le chercheur.

Avec CBC

http://ici.radio-canada.ca/

2 réponses à “La science le confirme, la double trempette est risquée

  1. Je suis bien de cette avis moi aussi, c’est drôle car je disais toujours à mes enfants de prendre assez de trempette sur leur morceau car je ne voulais pas qu’ils le trempent à nouveaux pour cette cause… Bise et bon vendredi dans la joie et la tendresse!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s