Phobie sociale : la crainte de l’autre


Nous avons toutes des peurs à affronter, quelques fois cela peut prendre plus de temps, mais avec de la détermination, on réussit. Alors que d’autres cette peur devint une phobie qui perturbe leur toute leur vie
Nuage

Phobie sociale : la crainte de l’autre

Gênante car invalidante, la phobie sociale concerne 2 à 3 % de la population. Caractérisé par une peur intense des situations sociales, ce trouble psychologique mène parfois à l’échec à répétition ou peut pousser, dans des cas plus graves, à l’autodestruction.

    La phobie sociale : l’autre, ce persécuteur

    Selon le DSM IV, la phobie sociale est « une peur persistante et intense d’une ou plusieurs situations sociales ou bien de situations de performance durant lesquelles le sujet est en contact avec des gens non familiers ou bien peut être exposé à l’éventuelle observation attentive d’autrui. Le sujet craint d’agir, ou de montrer des symptômes anxieux, de façon embarrassante ou humiliante. » L’autre est redouté comme un juge ou un persécuteur dès lors qu’il ne fait pas partie des familiers.

    Les symptômes repérables de la phobie sociale sont :

    • une mauvaise estime de soi,

    • des modes de pensée négatifs, 

    • un cortège de craintes : peur d’entamer des conversations, de s’impliquer affectivement avec autrui, de participer à des petits groupes, de se rendre à des soirées, de s’adresser à des figures d’autorité, de la situation de performance…

        L’exposition à la situation redoutée peut provoquer un rougissement, un tremblement des mains ou des nausées, même si l’individu reconnaît le caractère excessif ou irraisonné de sa peur. Parfois, elle déclenche une anxiété qui peut aller jusqu’à l’attaque de panique, avec d’éventuelles palpitations, accélération du rythme cardiaque, transpiration, tremblements, souffle coupé ou sensation d’étouffement, nausées…

        Chez les enfants, l’anxiété s’exprime par des pleurs, des accès de colère et un repli sur soi.

        Population à risque de phobie sociale

        Les personnes hypersensibles aux frustrations et à tendance dépressive sont prédisposées à la phobie sociale, de même que les grands timides. On a pu établir une corrélation entre des sentiments d’angoisse, de séparation et de timidité vécues pendant l’enfance, un manque de rencontre avec des personnes du sexe opposé, certains évènements traumatisants et une attitude des parents décourageant la socialisation. Mais personne n’est à l’abri. Cette phobie est, en effet, un des troubles psychiques les plus tus et les « phobiques » se croient isolés alors qu’on en dénombre de plus en plus.

        Quant aux conséquences, l’évitement, ou la souffrance intense provoquée par les situations redoutées, peuvent avoir des effets négatifs sur l’activité scolaire, professionnelle ou sociale de la personne, qui « refuse l’obstacle » et fait du surplace.

        Comme le précise en effet le Dr François Chardon, auteur de « Les phobies et leurs traitements » :

        « la phobie sociale devient vite un cercle vicieux qui s’auto-alimente : la peur fait baisser les performances, la baisse des performances entraîne l’évitement. Plus l’évitement est grand, moins la personne a l’occasion de s’exercer, donc ses performances diminuent, etc.

        Comment se libérer d’une phobie sociale ?

        Dans certains cas, les médecins prescrivent des bêtabloquants ou des antidépresseurs qui, en agissant sur la sérotonine, permettent de lever les inhibitions en société.

        Mais pour permettre à la personne de reprendre vraiment confiance en elle et renforcer l’action des médications, une thérapie est vivement conseillée. Les thérapies comportementales et cognitives amènent le patient à affronter une situation d’angoisse et à la dépasser, en la mettant en scène. Il devra se déconditionner de ses anciens comportements inadaptés et en apprendre de nouveaux. Un travail sur l’affirmation de soi et de relaxation y sera entrepris.

      Mis à jour par Isabelle Eustache
      Créé initialement par
      Psychonet Production

      http://www.e-sante.fr/

      Votre commentaire

      Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

      Logo WordPress.com

      Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

      Photo Google

      Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

      Image Twitter

      Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

      Photo Facebook

      Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

      Connexion à %s