Pour combattre sa dépression, il parle à un inconnu par jour


Le problème quand une personne fait une dépression, il s’isole et sociabilisé avec Internet n’est pas vraiment une bonne idée. Sortir, voir des gens, engagés la conversation face à face permet de se changer les idées
Nuage

 

Pour combattre sa dépression, il parle à un inconnu par jour

 

Le Vancouvérois Colin Easton a décidé de se battre contre sa dépression en parlant à au moins un inconnu par jour afin de sortir de l’isolement dans lequel il était tombé progressivement. Sa résolution est devenue The Stranger Project, une plateforme en ligne où il raconte ses rencontres.

Depuis le jour où il a reçu un diagnostic de dépression en 2013, Colin Easton n’a jamais voulu se laisser abattre.

« Il fallait que je fasse quelque chose pour me forcer à quitter mon domicile chaque jour. Alors je suis sorti et j’ai décidé de voir si je pouvais engager la conversation avec un inconnu », raconte-t-il.

Plus de 400 personnes ont discuté avec lui à ce jour. Certains pendant quelques minutes, d’autres pendant une heure, confiant parfois leurs secrets enfouis.

« On peut trouver un certain réconfort en racontant ses histoires à un étranger parce que potentiellement, vous le ne reverrez plus », explique Colin Easton.

Dans l’ensemble, ses rencontres ont été assez amicales, taclant au passage la réputation des Vancouvérois de ne pas être des plus chaleureux.

« C’est surtout de la faute aux technologies. Nous nous sommes habitués à baisser les yeux et ne plus avoir de contact visuel avec les gens », selon lui.

Des conférences, un documentaire

Colin Easton avait initialement prévu de mener son projet tout au long de l’année 2014, mais il l’a poursuivi encore cette année. Plus qu’une thérapie, le Vancouvérois donne désormais des conférences à propos du Stranger Project. Il a notamment parlé de son expérience lors des conférences TEDx il y environ un an.

Contacté par un réalisateur durant sa campagne, Colin Easton a également transformé The Stranger Project en un documentaire intitulé « Not A Stranger », présenté en avant-première fin septembre dans un festival en Californie. Il espère désormais des projections pour le grand public canadien.

http://quebec.huffingtonpost.ca/

5 réponses à “Pour combattre sa dépression, il parle à un inconnu par jour

  1. Il y a bien des années, la presse parlait d’une dame qui se rendait tous les jours au jardin des Tuileries, Paris, afin d’engager la conversation avec une personne. Il n’était pas question alors de blog ! Elle ne parlait pas de dépression, mais voulait simplement avoir des contacts humains. Qu’est-elle devenue ?

  2. Je ne sais si je suis dépressif ? Mais il est sur que les dials et blogs sur le net aident beaucoup quand on vit seul …..Ce qui n’empêche pas de discuter avec des inconnus ( même si dans un petit village comme le mien et pour l’ex commerçant que je suis , des inconnus il y en a peu )

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s