Il découvre qu’il est à la fois le père et l’oncle de son bébé


Il y avait un épisode dans Les Experts que le criminel était justement une chimère et c’est a cause de cette particularité génétique qu’ils ont eu de la difficulté a arrêter l’homme. (Bon, on sait que c’est arrangé avec le gars des vues) Mais, cela doit faire bizarre, point de vue génétique d’être l’oncle de son bébé
Nuage

 

Il découvre qu’il est à la fois le père et l’oncle de son bébé

 

 

Comment un père peut-il ne pas être le père de son propre enfant ?

Comment un père peut-il ne pas être le père de son propre enfant ? © ANGOT/SIPA

PAR CONSTANCE ASSOR

Oui, c’est possible ! Un père de famille américain a découvert qu’il avait en fait un frère jumeau fantôme… véritable père de son enfant.

Il y a quelques années, une telle aventure, relatée par Le Monde , se serait soldée par un divorce. Mais aujourd’hui, c’est la science qui est parvenue à trancher. Car cette histoire de famille a permis de mettre en lumière un troublant hasard de la génétique.

En juin 2014, un jeune couple d’Américains donne naissance à un enfant. À la faveur d’un banal bilan sanguin, le médecin constate que l’enfant est du groupe AB alors que ses parents sont tous les deux du groupe A. Surpris par cette nouvelle, le père se soumet à un test de paternité qui révèle qu’il n’est pas le père biologique du nourrisson. Le mari accuse alors son épouse de l’avoir trompé. Mais la malheureuse jure n’avoir jamais eu d’amant. Le couple écarte donc cette hypothèse et considère la terrible probabilité d’une erreur humaine.

En effet, pour donner naissance à leur fils, il avait eu recours à une fécondation in vitro. Et, à ce stade, force est de constater qu’il y a probablement eu inversion d’éprouvettes. Le couple entame alors une procédure judiciaire contre la clinique où fut pratiquée la FIV. Mais là encore, la responsabilité de l’établissement médical est écartée.

Chimère

Les parents finissent par faire appel à la science pour élucider le mystère. Le professeur Barry Starr, généticien à l’université de Stanford, propose au couple de pratiquer un test généalogique. Le résultat est surprenant : d’un point de vue génétique, le mari n’est pas le père, mais l’oncle du bébé.

Explication : il a cohabité dans le foetus de sa mère avec un frère jumeau qui ne s’est pas developpé. Mais il a reçu une partie de son ADN. D’un point de vue scientifique, le mari est une chimère.

« Le chimérisme désigne un organisme dans lequel cohabitent deux lignées génétiques »

en clair, les gènes du mari sont porteurs de deux génomes au lieu d’un : 10 % de ses spermatozoïdes sont composés de l’ADN de ce jumeau qui n’a jamais vu le jour.

Et c’est ainsi que, devenu adulte, le mari a donné naissance à un enfant porteur des caractéristiques génétiques de son jumeau.

« Le mari est donc bien le père de son enfant, en ce sens qu’il a produit le spermatozoïde qui a fécondé l’ovule. Mais il ne l’est pas complètement, en ce sens qu’il ne lui a pas transmis le matériel génétique qui le constitue principalement », résume le généticien. Il a ainsi donné naissance au bébé du fantôme de son frère.

http://www.lepoint.fr/i

4 réponses à “Il découvre qu’il est à la fois le père et l’oncle de son bébé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s