Produits miraculeux sur le web «On devrait toujours se méfier», dit l’OPC


Oui, c’est bien dommage que des gens se font prendre pour des tas de choses sur Internet. Pas parce qu’une publicité dit que Céline Dion avoue le secret de sa taille mince que c’est nécessairement vrai. Je trouve déplorable que Facebook laisse ce genre d’arnaque se déployer dans leurs pages .. Car il y a des gens qui croient a n’importe quoi
Nuage

Produits miraculeux sur le web

«On devrait toujours se méfier», dit l’OPC

 

Par Hugo Bourgoin | TVA Nouvelles

L’Office de la protection du consommateur (OPC) rappelle aux internautes d’être prudents lorsqu’on leur propose en ligne des produits à bas prix puisque certaines offres, bien qu’alléchantes, pourraient vous coûter beaucoup plus cher que prévu.

C’est notamment le cas d’une femme de Saint-Jérôme qui a commandé une crème à moins de 10$ après avoir vu une publicité sur le réseau social Facebook et qui a par la suite reçu des factures totalisant plusieurs centaines de dollars. C’est qu’en acceptant le contrat d’achat, la dame a autorisé la compagnie à faire des prélèvements supplémentaires.

«On devrait toujours se méfier et on devrait idéalement lire les conditions d’une offre», affirme le porte-parole de l’OPC, Charles Tanguay, qui explique que les problèmes sont souvent associés à la même catégorie de produits.

«Ce type d’arnaque se trouve surtout pour des produits amaigrissants, des crèmes pour les rides ou des cures de rajeunissement; bref toutes sortes de produits miraculeux dont on cherche à vous vendre les effets extraordinaires. […] On vous attire soit avec un échantillon gratuit ou à très petit prix; ce sont en fait des appâts.»

Illégal

Cette façon de faire est pourtant interdite en vertu de la Loi sur la protection du consommateur.

«Aucun commerçant, fabricant ou publicitaire ne peut, par quelque moyen que ce soit exiger du consommateur à qui il a fourni, gratuitement ou à un prix réduit, un service ou un bien pendant une période déterminée, un avis au terme de cette période indiquant qu’il ne souhaite pas obtenir ce service ou ce bien au prix courant», peut-on lire à l’article 230C.

«Le fait de vous abonner si vous ne faites rien, ce n’est pas permis», résume M. Tanguay.

Recours

Comme seul recours, l’OPC recommande aux gens touchés de réclamer une rétrofacturation à l’émetteur de leur carte de crédit; processus qui consiste en un rappel du paiement. Même si un tel recours doit être exercé dans un délai prescrit, le porte-parole de l’organisme souligne que les compagnies comme Visa ou MasterCard sont souvent compréhensives.

«Ce type d’arnaque se trouve surtout pour des produits amaigrissants, des crèmes pour les rides ou des cures de rajeunissement; bref toutes sortes de produits miraculeux» – OPC

«Quand les émetteurs de cartes de crédit voient que c’est une entreprise pas très correcte avec ses clients, que le client n’a pas donné un véritable consentement, ils finissent généralement par accepter de rétrofacturer», affirme Charles Tanguay.

Malgré tout, le meilleur conseil de l’OPC reste la méfiance.

«Si vous n’êtes pas capable d’identifier l’entreprise avec laquelle vous faites affaire et si elle est en Italie, aux États-Unis ou ailleurs dans le monde, déjà, ce sont des signes qui devraient allumer des feux jaunes. C’est comme si vous recevez un appel de quelqu’un qui veut entretenir votre thermopompe ou si on frappe à votre porte pour vous vendre une balayeuse.»

http://tvanouvelles.ca/

2 réponses à “Produits miraculeux sur le web «On devrait toujours se méfier», dit l’OPC

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s