Cette série photos pleine d’espoir montre des enfants heureux malgré le syndrôme de Down


Les enfants atteints du syndrome de Down savent sourire et être heureux si on leur donne de l’attention. Il ne demande pas la lune, juste vivre le moment présent
Nuage

 

Cette série photos pleine d’espoir montre des enfants heureux malgré le syndrôme de Down

 

DOWN SYNDROME PHOTO SERIES LAURA KILGUS

LAURA KILGUS/9TEN PHOTOGRAPHY | Laura Kilgus/9ten Photography

La photographe Laura Kilgus a raconté au Huffington Post qu’elle a voulu capturer dans ses photos l’énergie vibrante de ses enfants remplis de vie.

« Les enfants atteints du syndrôme de Down sont les enfants les plus incroyables et amusants que j’ai rencontrés. Leur joie de vivre est incroyablement inspirante. » raconte-t-elle.

« L’inspiration de la photographe lui est venue de son never Tommy également atteint du syndrôme. C’est un petit garçon comme les autres avec deux soeurs et des parents extraordinaires. Il mène donc une super belle vie. »

Découvrez la magie qui se dégage de ses photos par vous-mêmes.

Visitez la page Facebook de Laura Kilgus pour découvrir son projet photos complet.

http://quebec.huffingtonpost.ca/

Le Saviez-Vous ► 12 causes surprenantes de migraines


Les causes des maux de têtes et des migraines peuvent être pour plusieurs raisons comme les odeurs, la charcuterie, la lumière etc … Savoir ce qui les provoque, peut aider à les éviter
Nuage

 

12 causes surprenantes de migraines

 

Tout le monde a déjà eu mal à la tête, un jour ou l’autre. Et de nombreuses personnes souffrent également de migraines chroniques, qui peuvent se déclarer plus ou moins fréquemment. 

Le mal de tête est une chose vraiment fréquente, et pourtant relativement mal connue : si certaines causes peuvent sembler évidentes, d’autres le sont beaucoup moins ! Il faut savoir aussi que l’apparition soudaine d’une migraine extrême et prolongée peuvent être les symptômes de graves problèmes de santé. Mais la plupart des cas de douleurs bénignes trouvent leurs causes dans des choses beaucoup plus simples… et qui peuvent être évitées.

Si certaines de ces causes de migraines peuvent nous paraître familières, comme la lumière ou le café, d’autres sont vraiment… surprenantes.

1. La chaleur

LittleThings / Maya Borenstein 

La météo, et en particulier la température, peut avoir une grande incidence sur les maux de tête ! Bien sûr, comme vous le savez, si vous prenez une insolation, vous aurez mal à la tête, mais ça ne s’arrête pas là. La chaleur et l’humidité peuvent provoquer des douleurs, mais également la pluie ou encore les changements brutaux de temps. Et pour cause, lorsque la pression atmosphérique (le poids de l’air, mesuré par les baromètres) augmente ou tombe de manière soudaine, notre cerveau peut avoir du mal à se mettre à niveau ! C’est également cela qui déclenche des douleurs aux articulations chez certaines personnes.

Bref, lorsque la météo change, que ce soit du beau vers le mauvais temps ou l’inverse, vous encourez plus de chances d’avoir une migraine.

2. La déshydratation

LittleThings / Maya Borenstein

C’est elle que vous devez remercier pour vos fameuses gueules de bois des lendemains de fête. Lorsque vous buvez de l’alcool, votre corps se déshydrate et notamment les tissus de votre cerveau qui « tirent » car ils sont trop secs : conséquence, vous avez mal au crâne.

Mais sachez que même sans boire une seule goutte d’alcool, vous pouvez potentiellement ressentir les effets dévastateurs d’une gueule de bois ! Si vous ne buvez tout simplement pas assez d’eau, ou que vous vous déshydratez d’une quelconque autre manière (nourriture salée, chaleur, etc.), les mêmes causes entraînant les mêmes effets, vous gagnerez une bonne migraine. Alors si vous avez mal à la tête, demandez-vous tout simplement si vous avez bu assez d’eau avant de vous jeter sur les médicaments. La déshydratation est peut-être tout simplement la cause.

3. Les belles-mères (ou, plus sérieusement : le stress)

LittleThings / Maya Borenstein 

Vous avez un mal de crâne inexpliqué à chaque fois que votre belle-mère passe à la maison ? Ne cherchez pas plus loin la cause de votre douleur soudaine ! Et pour ceux qui n’ont pas de belle-mère, rassurez-vous, il y en a pour tous les goûts, tous les âges et tous les trains de vie : certains profs, votre banquier, des collègues de boulot agaçants, votre copine qui vous parle d’avoir des enfants…

Le pire dans tout ça, c’est qu’on vous reprochera sans doute de vous inventer des excuses, alors que bien au contraire, les causes sont on ne peut plus biologiques ! Selon une étude datant de 2012 et publiée sur le Journal of Health Psychology, les situations déplaisantes et stressantes jouent un rôle dans l’apparition des migraines. En fait, les nerfs situés dans votre cerveau peuvent envoyer des messages de douleur lorsqu’ils sont soumis au stress, comme le ferait n’importe quelle autre partie de votre corps lorsqu’elle se sent agressée.

4. Le vin rouge

LittleThings / Maya Borenstein  

Le vin rouge peut faire des miracles et possède de nombreuses vertus cachées, chose qu’on vous avait d’ailleurs expliqué dans plusieurs articles. Mais il peut aussi provoquer des migraines… et pas seulement le lendemain si vous en avez trop bu ! En effet, le vin rouge contient un composant chimique particulier, la tyramine, qui affecte les vaisseaux sanguins du corps et les dilate. À petite dose, cela a pour effet de faciliter la circulation sanguine. Mais attention, cela peut aussi dilater les vaisseaux situés dans votre crâne, provoquant ainsi une migraine.

5. Le sport

LittleThings / Maya Borenstein

Faire du sport, en général, c’est bon pour la santé (et c’est même plutôt recommandé). En revanche, se livrer à des efforts trop intenses peut avoir des conséquences négatives !

Selon Mayo Clinic, « Les maux de tête liés au sport surviennent souvent après un exercice trop soutenu et trop épuisant par rapport aux capacités d’une personne. Certaines activités associées avec ce type de migraine incluent la course de fond, l’aviron, le tennis, la natation et la musculation. »

Notons au passage que ce type de migraines est habituellement sans conséquences dramatiques, même si elles peuvent avoir l’air inquiétantes lorsqu’elles surviennent. Il s’agit juste des vaisseaux sanguins qui se dilatent un peu sous l’effet de l’effort… Si cela vous arrive, arrêtez immédiatement et reposez-vous un peu !

6. Les odeurs

LittleThings / Maya Borenstein

Votre sens de l’odorat est directement connecté à votre cerveau. En conséquence, certaines odeurs fortes peuvent déclencher des migraines.

Selon WebMD, « les fragrances puissantes, même celles qui sentent bon, peuvent être la cause de migraines chez de nombreuses personnes. On ne sait pas encore exactement pourquoi, mais on pense que certaines odeurs surchargent le nerf olfactif et brouillent le système nerveux. »

De la même façon qu’écouter une musique trop forte peut faire mal à la tête, si votre nez est surchargé d’informations à transmettre à votre cerveau, vous risquez d’obtenir les mêmes effets. Essayez d’analyser attentivement quelles odeurs semblent provoquer des douleurs chez vous. Cela peut être des odeurs puissantes comme certains parfums, l’odeur de peinture, ou même certaines fleurs.

7. Une mauvaise posture

LittleThings / Maya Borenstein

Écoutez les conseils de votre maman : se tenir bien, c’est important, et pas seulement pour votre dos ! Bien sûr, cela peut être difficile de garder le dos bien droit toute la journée, surtout pour ceux qui doivent rester assis pendant de longues périodes au cours de la journée. Mais avoir une mauvaise posture peut être une cause importante de maux de tête !

Toujours selon WebMD, être avachi ou avoir le dos courbé aura pour conséquence de « créer une forte pression au niveau de la tête et des muscles du cou. »

 Cette tension peut rapidement se développer et se transformer en de violentes migraines ! Si votre travail ou vos études vous obligent à rester souvent assis pendant la journée, profitez des pauses pour faire des étirements, marcher un peu et prendre l’air. Certains étirements peuvent même être exécutés en étant assis, notamment le cou et le haut du dos !

8. La caféine… et l’absence de caféine.

LittleThings / Maya Borenstein

Boire trop de café peut faire mal à la tête, vous le saviez déjà et l’avez sans doute déjà expérimenté par vous-même… Mais sachez que si vous êtes buveur de café et que vous décidez d’arrêter soudainement, vous vous exposez à des douleurs bien pires ! En cause, un effet de sevrage comparable sur le principe à celui que ressentent les personnes qui tentent d’arrêter la drogue (bien que moins violent dans les faits)

Et la dépendance au café peut survenir très vite.

 La Fondation Nationale des maux de têtes américaine explique ainsi que les douleurs liées au sevrage de caféine peuvent survenir « après avoir consommé plus de 200mg de caféine par jour, pendant 2 semaines ou plus ».

Alors, que faire si pas de café = migraine et trop de café = migraine ? Eh bien, si vous voulez arrêter, il est conseillé de diminuer lentement et progressivement votre dose quotidienne de caféine plutôt que d’essayer d’arrêter d’un jour à l’autre.

9. La viande fumée, saumurée ou salaisonnée

LittleThings / Maya Borenstein 

Cela pourrait bien vous surprendre, mais c’est pourtant bel et bien vrai : la viande fumée ou séchée peut provoquer des maux de tête.

Selon WebMD, ce type d’aliment contient, tout comme le vin, de la tyramine qui a pour effet de dilater des vaisseaux dans le cerveau. De plus, les viandes fumées que l’on trouve dans le commerce industriel contiennent souvent des additifs comme des nitrites, qui se traduisent par des maux de tête chez certaines personnes. Le corned-beef ainsi que certaines charcuteries industrielles (jambon cru, saucisson) font partie des aliments qui peuvent être responsables de migraines. Et même si cela n’affecte pas tout le monde, dans le doute, vous pouvez toujours vous rendre chez un charcutier artisanal qui n’utilise pas d’additifs dans ses produits.

10. Le fromage

LittleThings / Maya Borenstein

Ahhh, le fromage… une chose aussi délicieuse pourrait-elle vraiment être responsable de nos migraines occasionnelles ? Ça dépend. Tout comme le vin et la charcuterie, certains fromages contiennent de la tyramine, qui dilate les vaisseaux sanguins. C’est le cas des fromages à moisissure type fourme, bleu ou roquefort, ainsi que certains fromages vieillis comme le cantal.

Si certaines personnes pourront manger des kilos de roquefort sans autre conséquence directe que de puer un peu du bec, d’autres sont moins bien lotis et risquent d’avoir des migraines. Si vous pensez que les fromages sont potentiellement la cause de vos migraines, essayez de réduire vos portions et voyez si cela s’arrange !

11. Attacher vos cheveux

LittleThings / Maya Borenstein

Attacher vos cheveux en arrière provoque des tiraillements au niveau des racines capillaires. Cette tension peut se développer rapidement en maux de tête !

Selon Mayo Clinic, les maux de tête peuvent être également causés par la pression exercée par les objets provoquant un serrement au niveau de la tête, comme les casques ou les lunettes de piscine trop serrés.

12. Certaines lumières trop intenses ou changeantes

LittleThings / Maya Borenstein

La cause de ce phénomène n’est pas clairement définie, mais il faut savoir que le nerf optique est directement lié au cerveau. Lorsque vos yeux travaillent trop, vous avez mal à la tête… mais la même réaction peut être déclenchée par certains types de lumière.

Ainsi, certaines personnes supportent mal la lumière des néons, ou de certains types d’ampoules. Si vous pensez que la lumière de votre maison ou de votre appartement vous donne mal à la tête, essayez de changer avec des ampoules plus douces pour voir le résultat. Et bien sûr, les flashes de lumière répétés rapidement peuvent vous donner des migraines ou pire, des crises d’épilepsie si vous êtes sensible.

Bien que cette liste ne soit pas exhaustive, cela peut être d’une importance vitale de détecter rapidement la cause des petites migraines. Et comme toujours, si vous ressentez des douleurs sévères ou soudaines, n’hésitez pas à consulter immédiatement un docteur : des problèmes de santé très graves peuvent avoir pour premiers symptômes d’intenses douleurs au cerveau. 

http://www.demotivateur.fr/

Retour vers le futur II : quand la réalité dépasse la fiction


Il y a 26 ans, sortait le film de science-fiction Retour vers le futur II. Je ne me souviens pas d’avoir vu un film qui a été aussi visionnaire des technologies du futur. En effet, beaucoup d’effet futuriste à cette époque sont devenu une réalité aujourd’hui
Nuage

Retour vers le futur II : quand la réalité dépasse la fiction

 

Mercredi 21 octobre 2015 marquera la date d’arrivée de Marty McFly dans le futur. 26 ans après la sortie de Retour vers le futur II, force est de constater que la réalité a parfois dépassé la fiction. Certes, l’Hoverboard et la machine à voyager dans le temps n’ont pas été inventés, mais la « vraie » année 2015 est à bien des égards plus « futuriste » que celle imaginée par Robert Zemeckis et Bob Gale, les scénaristes de la trilogie.

« Les smartphones font maintenant partie de nos vies, pourtant, le fait de naviguer sur Internet et d’avoir accès à toutes les informations de la planète aurait stupéfait les plus futuristes des années 1980 qui n’imaginaient pas qu’un téléphone puisse servir à autre chose que parler ou envoyer des SMS », fait remarquer Rosse Dawson, futurologue basé à Sydney.

En 1989, date de la sortie du deuxième volet de la série, l’apparition du lecteur CD a été vécue comme un tournant de l’histoire par la jeune génération.

« Vu depuis l’année 1989, quand le film a été fait, ce que nous avons aujourd’hui à notre disposition en termes de connectivité, d’information, de divertissement est totalement ahurissant », explique le fondateur du réseau Future Exploration Network.

Tous ces outils technologiques, que nous utilisons aujourd’hui sans y penser, comme Google, Wikipedia, les réseaux sociaux tels que Facebook et Twitter, les GPS de nos smartphones, les sites d’achats en ligne et les services de réservation comme Uber et AirBnB auraient été presque inconcevables quand le film est sorti. Et imaginez un monde sans email ! Le Marty McFly de 2012 reçoit sa lettre de licenciement par fax. Posséder ce bijou chez soi semblait alors à la pointe de la technologie, mais c’était avant la révolution Internet.

Ecrans plats, applications, biométrie…

Petit rappel du chemin parcouru : en 1985, date de lancement du premier épisode de Retour vers le futur, seul un quart des ménages américains était équipé de four à micro-ondes. Les lecteurs CD et de VHS représentaient la haute technologie.

De nos jours, on peut acquérir une imprimante 3D pour le prix d’un réfrigérateur et construire tout ce que l’on souhaite, d’une arme à feu à un jouet pour enfant. On télécharge des chansons et des films à partir d’Internet, on les regarde en streaming. Modifier le génome humain ou créer un laboratoire de la viande de hamburger à partir de cellules musculaires de vaches est devenu possible. Un robot, Philaé, a même été déposé sur une comète à des centaines de millions de kilomètres de la Terre. à

« Les humains se sont très rapidement habitués aux innovations et les tiennent pour acquises », déclare Ross Dawson.

Si les vêtements auto-séchants et les robots-serveurs ne hantent pas les rues, le film a quand même prédit des choses justes. Ainsi, nous disposons d’écrans plats, nous passons des appels vidéo et nous utilisons des applications météo. Bien que peu développée, la technologie biométrique par empreinte digitale peut permettre de payer ou de déverrouiller les portes.

Et si les enfants de Marty McFly portaient des lunettes leur permettant, entre autres, de recevoir des appels, le monde actuel compte désormais des lunettes de réalité augmentée…

« C’était assez visionnaire de leur part d’imaginer autant de choses vraies », affirme de son côté Thomas Frey de l’Institut Da Vinci, un groupe de réflexion futuriste. « Ils (Robert Zemeckis et Bob Gale, ndlr) l’ont dépeint d’une façon comique, rigolote, mais je pense qu’ils ont fait un travail phénoménal en anticipant des choses qui devaient sembler insensées à l’époque », ajoute-t-il.

Certaines prédictions du film restent toutefois un peu trop en avance sur notre temps, comme les voitures volantes.

« Il y a trente ans, la plupart des futurologues auraient évalué les chances d’avoir des voitures volantes en 2015 à plus de 50% », précise Jack Uldrich, un futurologue de Minneapolis.

 Ce qui n’empêche pas des entreprises de s’inspirer du film, comme la société Hendo, basée en Californie, qui vient de créer « l’Hoverboard », le skate volant du film. Et Nike travaille sur les chaussures à laçage automatique de Marty McFly.

http://www.ladepeche.fr/

Mongolie Découverte de «bébés» dinosaures encore dans leur nid


Si je ne m’abuse, trouvé des bébés dinosaures dans l’oeuf ou fraichement éclos est plutôt rare. C’est une très belle trouvaille
Nuage

 

Mongolie

Découverte de «bébés» dinosaures encore dans leur nid

 

Découverte de «bébés» dinosaures encore dans leur nid

Crédit photo : Agence France-Presse

Au moins trois squelettes de dinosaures encore dans l’oeuf ou peu après l’éclosion au moment de leur mort ont été mis au jour dans la région appelée «la tombe du dragon» du désert de Gobi en Mongolie, ont annoncé mercredi des scientifiques belges.

Découverts dans cette région célèbre pour sa richesse en fossiles de dinosaures datant de la fin du Crétacé (entre 70,6 et 65,5 millions d’années), les scientifiques décrivent trois ou quatre spécimens périnataux de dinosaures Saurolophus angustirostris, ainsi que deux fragments de coquille d’oeuf.

Les Saurolophus angustirostris, ou «lézard à crête», étaient des dinosaures herbivores de grande taille, allant jusqu’à douze mètres de long et pesant plus de deux tonnes. Un grand nombre de leurs squelettes, bien préservés, ont été découverts.

Les bébés dinosaures se trouvaient probablement dans leur nid, installé sur un banc de sable d’une rivière, lorsqu’ils sont morts, estiment des paléontologues de l’université de Gand et de l’Institut royal des Sciences naturelles de Belgique. Leurs travaux sont publiés dans la revue scientifique américaine PLOS ONE.

La longueur du crâne des bébés Saurolophus est d’environ 5% celle des spécimens adultes les plus grands connus, ce qui indique qu’ils devaient être dans les premiers stades de leur développement.

Leurs os montraient déjà des caractéristiques du Saurolophus angustirostris, dont un museau orienté vers le haut. Mais ces très jeunes spécimens n’avaient pas encore développé la crête caractéristique de leur espèce, et les différentes parties du crâne n’avaient pas encore fusionné.

«La quasi-absence de développement de la crête chez ces bébés saurolophini fournit des indices génétiques sur la croissance de la crête chez ces dinosaures», relève Leonard Dewaele, un des coauteurs de cette étude.

«Les Saurolophilis sont les seuls dinosaures de la famille des sauropodes à avoir une crête sur le crâne quand ils sont adultes», précise-t-il.

Les chercheurs n’ont pas pu déterminer si ces trois ou peut-être quatre spécimens étaient encore dans l’oeuf ou s’ils venaient tout juste d’en sortir quand ils sont morts. Mais ils étaient déjà en partie décomposés quand ils ont été enterrés dans les sédiments de la rivière durant la saison d’été qui était humide.

Les fragments fossilisés de coquilles d’oeuf retrouvés avec eux ressemblent étroitement à ceux déjà trouvés de la même famille des Saurolophus angustirostris en Mongolie.

Selon ces scientifiques, cela laisse penser que ces «bébés» saurolophini pourraient aider à combler le trou dans les connaissances sur le développement des Saurolophus angustirostris.

http://tvanouvelles.ca/

La Nasa veut ramener des échantillons martiens sur Terre


Ce n’est pas surprenant avec toutes les découvertes de Curiosity, que les scientifiques veulent avoir des spécimens de la planète Mars dans leur laboratoire. Je suis toute aussi emballer par l’idée, plus en tout cas que de voir des hommes et des femmes aller sur Mars, mais point de vue monétaire, je crois que sur Terre seraient une priorité
Nuage

 

La Nasa veut ramener des échantillons martiens sur Terre

 

Vue de la formation "Kimberley" sur Mars prise par le rover Curiosity. Au fond, la base du Mont Sharp. Credit: NASA/JPL-Caltech

Vue de la formation « Kimberley » sur Mars prise par le rover Curiosity. Au fond, la base du Mont Sharp. Credit: NASA/JPL-Caltech

Par Sylvie Rouat

Jim Watzin, le directeur du programme d’exploration de la Nasa, décrit pour Sciences et Avenir l’architecture d’une ambitieuse mission de retour d’échantillons martiens dont la première étape commencerait en 2020.

 

SCÉNARIO. D’ici une à deux décennies, des échantillons de sol martien devraient atterrir sur la Terre. C’est en tout cas le scénario que mijotent très sérieusement les ingénieurs de la Nasa. Cette mission de retour d’échantillons — évoquée dès le milieu des années 1990 — se déroulera en plusieurs étapes. Premier volet : la mission Mars 2020, dont le lancement est prévu précisément pour 2020, et qui doit poser un gros rover à moteur nucléaire à la surface de Mars. S

elon Jim Watzin, directeur du programme d’exploration de la Nasa, “ce rover collectera et préparera des carottes de sols et les stockera en piles pour qu’elles puissent être récupérées par la mission suivante.”

Vue d'artiste du rover de la mission Mars 2020.

 Vue d’artiste du rover de la mission Mars 2020. © Nasa.

“L’architecture précise de la mission de retour est encore à l’étude et pourrait emprunter différentes voies. Néanmoins, toutes les approches doivent fournir les mêmes étapes-clés”, souligne Jim Watzin.

La mission qui suivra Mars 2020 devra en effet se poser sur le même site que ce dernier pour récupérer les échantillons et les charger dans un véhicule d’ascension (Mars Ascent Vehicle ou MAV). Celui-ci devra s’arracher de la surface martienne pour rejoindre l’orbite basse avec sa précieuse cargaison. Il sera rejoint par un orbiteur capable de réaliser les opérations de rendez-vous en orbite et de capture des échantillons qu’il stockera dans un compartiment scellé afin d’isoler les échantillons lors de leur voyage retour et d’éviter toute contamination de notre environnement terrestre par d’éventuels — mais peu probables — organismes actifs. Ce compartiment scellé sera chargé sur un vaisseau de croisière qui assurera le retour au voisinage de la Terre. Un système de descente dans l’atmosphère prendre alors le relais jusqu’au sol, où la précieuse cargaison sera immédiatement prise en charge et conservée en lieu sûr.

Cette mission, qui durerait cinq ans, pourrait être lancée vers 2024

“Nous essayons actuellement de voir comment combiner toutes ces étapes pour minimiser le coût et la complexité d’une telle mission, explique Jim Watzin. Nous envisageons aussi d’engager des partenariats internationaux et commerciaux pour faciliter la mise en œuvre la plus rapide d’une mission de cette ampleur.”

Le directeur du programme d’exploration de la Nasa espère d’ores et déjà faire suivre la mission Mars 2020 par une sonde multifonction à propulsion ionique qui, une fois insérée dans l’orbite de Mars, rétablirait des capacités de communication avec la Terre — en remplacement du vieux satellite Mars Odyssey qui relaie actuellement les données fournies notamment par le rover Curiosity — et de reconnaissance de la surface martienne. Le moment venu, cet orbiteur serait capable d’opérer la manœuvre de rendez-vous avec le MAV afin de récupérer les échantillons. Cette mission stratégique, qui durerait 5 ans, pourrait être lancée vers 2024. Cependant, le financement d’une telle mission — soit quelques 4 milliards de dollars — n’est pas encore inscrit au budget de la Nasa

http://www.sciencesetavenir.fr/

Comment savoir si mon chat est stressé ? Les signes du stress chez le chat


Le stress chez le chat peut être très nuisible pour sa santé. Il y a des signes qui devraient donner puce à l’oreille aux maîtres
Nuage

 

Comment savoir si mon chat est stressé ? Les signes du stress chez le chat

 

chat

Par Sophie Le Roux

Crédits photo : Aldras – Flickr

Le stress chez le chat peut avoir de graves conséquences sur sa santé. Un chat stressé risque en effet de se rendre malade, de se faire souffrir lui-même. C’est pourquoi il est important de savoir en reconnaître les signes, afin d’agir rapidement sur les causes de ce mal-être comme sur ses manifestations.

Un déménagement, l’arrivée d’une nouvelle personne dans la famille ou le départ d’un être cher, l’adoption d’un autre chat ou d’un chien, un simple meuble déplacé ou une nouvelle odeur peuvent grandement perturber le chat, très attaché à son territoire et ses habitudes. Mais comment reconnaître un chat stressé ? Quels sont les principaux signes du stress chez le chat ?

Le chat stressé devient malpropre

Un chat propre qui se met soudainement à uriner et déféquer n’importe où dans la maison est dans la plupart des cas un chat qui souffre, physiquement ou mentalement. Il peut chercher à marquer son territoire suite à un déménagement ou à l’arrivée d’un bébé, d’un chien, d’un autre chat…

Le chat stressé devient fuyant ou agressif

Votre chat très câlin et sociable semble tout à coup vous fuir ? Il se cache, reste prostré, évite les contacts humains ? Il est fort possible qu’il soit soumis à un stress intense. Une soudaine et inhabituelle agressivité envers les humains comme les autres animaux peut aussi être le signe d’un stress chez le chat, comme des miaulements répétés et le fait d’être toujours sur le qui-vive.

photo chat caché
Un chat stressé peut se mettre soudainement à fuir, se cacher, éviter ses humains… (© Flickr – Matt Chen)

Des habitudes alimentaires bouleversées

Votre matou très gourmand délaisse sa gamelle, ou votre chat se met soudainement à manger bien plus d’habitude ? Perte d’appétit ou voracité inexpliquée : ce changement de comportement alimentaire chez le chatest révélateur.

Le pica, trouble du comportement alimentaire du chat qui se met à manger des produits non comestibles, est lui aussi bien souvent le symptôme d’un profond mal-être.

chat croquettes
Si votre chat mange beaucoup moins ou bien plus que d’habitude, il est possible qu’il souffre de stress. (© Flickr – Isabelle Blanchemain)

L’automutilation

Dans certains cas graves, le chat stressé peut se lécher de façon excessive, jusqu’à s’arracher les poils (alopécie) et se faire saigner.

L’alopécie est souvent le signe annonciateur de la dépression chez le chat, très grave car elle peut parfois entraîner la mort de l’animal.

http://wamiz.com/