Les choses qui nous dérangent


Symboliquement, l’automne annonce une fin, que les beaux jours, bientôt, seront choses du passé. C’est le temps des préparations à l’hiver par ses conserves, le bois qu’on entasse, de serrer les accessoires d’été, de faire un ménage intérieur dans nos valeurs, nos inquiétudes, nos remords, nos déceptions, nos reproches ….
Nuage

 

Les choses qui nous dérangent

 

Il n’y a pas de meilleur moment que l’automne pour commencer à oublier les choses qui nous dérangent. Les laisser se détacher de nous comme les feuilles sèches, penser à retourner danser, et profiter de chaque miette de soleil qui brûle encore, se réchauffer le corps et l’esprit à ses rayons avant qu’il n’aille dormir et ne soit plus qu’une faible lueur dans les cieux

Paulo Coelho

3 réponses à “Les choses qui nous dérangent

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s