Attention aux interactions entre compléments alimentaires et médicaments


Prendre des compléments alimentaires n’est pas sans risques, si on prend déjà des médicaments. Mieux vaut s’informer au près de professionnels
Nuage
 

 

Attention aux interactions entre compléments alimentaires et médicaments

 

compléments alimentaires et médicaments intéraction

© ThinkStock

On sait que certains médicaments ne peuvent pas être pris en même temps de par le fait qu’ils puissent interagirent entre eux. Certaines interactions peuvent aussi exister entre médicament et complément alimentaire.

Certains compléments alimentaires naturels peuvent diminuer ou augmenter les effets de certains médicaments. En voici quelques exemples :

– Le millepertuis, une plante à l’activité antidépressive, interagit avec plus de 70 substances ou familles de substances ; il est notamment contre-indiqué en cas de prise d’anticoagulants, d’antidépresseurs, d’antiépileptiques, de pilule contraceptive, de digoxine (utilisé dans le traitement de diverses affections du cœur), de médicaments immunosuppresseurs (qui traitent les maladies auto-immunes) ou d’antiprotéases (contre le VIH et le virus de l’hépatite C).

– La taurine, qui peut abaisser la pression sanguine, est à prendre avec précaution en cas de traitement hypotenseur.

– La griffe du diable (ou harpagophyton) doit être prise avec précaution en cas de traitement hypoglycémiant car elle peut abaisser le niveau de sucre sanguin.

– L’extrait de thé vert, en cas de prise concomitante d’aspirine, peut augmenter le risque de saignements.

– L’acide alpha-lipoïque, un antioxydant, peut abaisser la glycémie : il convient donc d’être vigilant en cas de traitement hypoglycémiant.

– Le GABA (acide gammaaminobutyrique), un neurotransmetteur qui régule l’anxiété, peut amplifier l’effet des antidépresseurs.

– Les oméga 3 et l’ail ne doivent pas être pris en même temps que les anticoagulants ou avant une intervention chirurgicale, de par leur capacité à prévenir la formation de caillots sanguins.

– Le bacopa, une plante asiatique qui agit sur la mémoire, peut augmenter les effets sédatifs des tranquillisants, barbituriques, benzodiazépines et opiacées.

http://www.topsante.com/

5 réponses à “Attention aux interactions entre compléments alimentaires et médicaments

    • Plusieurs médicaments sont affectés par le pamplemousse et son jus. Entre autres, des médicaments utilisés pour les problèmes de santé suivants :

      anxiété;
      arythmies (rythme cardiaque irrégulier);
      cancer;
      dépression;
      dysfonction érectile;
      greffe d’organe;
      taux de cholestérol élevé;
      hypertension (tension artérielle élevée);
      reflux gastro-oesophagien;
      VIH/sida.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s