Le Saviez-Vous ► Les 7 plantes les plus dangereuses du monde


Des plantes qui peuvent être attirantes, mais leurs fruits, leur sève ou leur graine peut être très toxique
Nuage

 

Les 7 plantes les plus dangereuses du monde

 

Les baies d’Actae pachypoda sont toxiques. © Creative Commons

Les baies d’Actae pachypoda sont toxiques. © Creative Commons

Par Lise Loumé

Si certaines plantes sont connues pour leurs vertus curatives, d’autres le sont pour… leur toxicité. Ces dernières peuvent entraîner de graves conséquences pour la santé, voire conduire au décès.

 

Certaines plantes sont connues pour leurs vertus curatives. La caroube, par exemple, dont les graines brunes contenues dans une cosse en forme de haricot plat constituent un excellent antidiarrhéique. On extrait des molécules contenues dans le gingko biloba (nommé également l’abricotier d’argent) pour synthétiser des médicaments contre les varices, les crampes et les hémorroïdes. La Belladone, connue sous le nom de belle dame, cerise enragée ou morelle furieuse, possède des baies noires dilatant les pupilles et entrant dans la composition de collyres. Mais cette dernière ne doit surtout pas être utilisée en dehors d’une préparation pharmaceutique, car elle peut se révéler autant salvatrice que toxique. En effet, ses baies noires contiennent une substance nommée atropine et paralysant les voies respiratoires, conduisant parfois au décès de l’individu. Certaines plantes se révèlent ainsi très toxiques pour l’homme. Et si l’on a pris l’habitude de vérifier systématiquement les champignons ramassés dans nos contrées avant de les consommer, l’on oublie parfois de surveiller quelles baies les plus jeunes ingurgitent lors d’une ballade en forêt. Afin de ne prendre aucun risque, découvrez les plantes (présentes dans nos contrées ou exotiques) les plus dangereuses pour l’homme dans notre diaporama ci-dessous.

Le Pois rouge

Le Pois rouge (Abrus precatorius) est un arbuste originaire d’Indonésie et se trouve notamment en Amérique du Sud. Contenant un poison nommé « abrine », la graine s’avère hautement toxique, voir mortelle. Les graines furent même autrefois utilisées en Inde pour faire des flèches empoisonnées et au VietNam pour… se suicider. © Creative Commons

La berce du Caucase

Présente en Europe (aussi au Canada ndlr) et considérée comme une espèce invasive, la berce du Caucase (ou Heracleum mantegazzianum) peut mesurer entre 2 et 5 mètres de haut. Sa sève contient des toxines qui, activées par la lumière, provoque des inflammations et brûlures de la peau. Les cloques peuvent même atteindre la taille d’une pomme de terre ! © ARDEA/MARY EVANS/SIPA

L’Aconitum napellus

Réparties dans les régions tempérées de l’hémisphère Nord, les Aconits sont pratiquement toutes toxiques. L’Aconitum napellus, aussi appelée la reine des poisons, serait la plus toxique : ingérer 1 à 3 grammes de sa racine pourrait entraîner la mort dans l’heure qui suit. © Creative Commons

La Ciguë tachetée

Elle est connue pour avoir servi de poison au philosophe grec Socrate, condamné à mort. Présente en Europe, la Ciguë tachetée (aussi nommée Grande Ciguë) est une plante très toxique, pouvant entraîner la paralysie temporaire de la moelle épinière, un ralentissement du cœur, des convulsions, le délire et finalement la mort par arrêt respiratoire. © Creative Commons

La Belladone

La Belladone (Atropa belladonna), aussi appelée Belle Dame, Bouton-noir ou Cerise du diable, peut se révéler très toxique : ses baies noires contiennent de l’atropine, substance agissant sur le système nerveux et paralysant les voies respiratoires (ce qui peut entraîner la mort de l’individu). Elle était jadis associée à la magie noire. Bien dosée, la belladonne peut toutefois servir de calmant et d’antidouleur. © Karelj / Creative Commons

Les baies d’Actae pachypoda

Présente dans l’ouest et le centre du Québec, les baies d’Actae pachypoda contiennent des toxines qui peuvent avoir un effet sédatif immédiat sur le tissu musculaire du coeur, pouvant ainsi conduire à un arrêt cardiaque. © Creative Commons

Le laurier-rose

Le laurier-rose (Nerium oleander), arbuste présent dans nos jardins, est toxique puisqu’il recèle des molécules appelées hétérosides cardiotoniques, capables de ralentir le rythme cardiaque et de diminuer la résistance artérielle. L’ingestion d’une seule feuille peut être mortelle. © Creative Commons

http://www.sciencesetavenir.fr/

6 réponses à “Le Saviez-Vous ► Les 7 plantes les plus dangereuses du monde

    • il y a des beaucoup de plantes qui peuvent être toxiques et ornementales

      moi j’avais depuis des années un philodendron qui est toxique je m’en suis débarrassé juste cette semaine a cause de la petite soeur de Mlle ..bientôt elle va être a 4 pattes et a tendance a mettre des choses dans sa bouche

  1. il y a des fleurs je savais, mais pas à ce point,
    en plus on se méfie des fleurs ou baies rouges, cela nous alerte, mais les belles fleurs comme le laurier rose, ou l’autre fleur jolie comme toute violette, les gens qui ne savent pas, pourraient les cueillir

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s