Un bébé survit par miracle à une décapitation interne lors d’un accident


C’est vraiment extraordinaire ce que les médecins ont pu faire pour cet enfant. Déjà, le mot décapitation laisse froid dans le dos, cet enfant pourra vivre tout à fait normalement dans quelques semaines
Bravo à toute l’équipe médicale
Nuage

Un bébé survit par miracle à une décapitation interne lors d’un accident

Le petit Jackson Taylor gardera durant huit semaines un corset cervico-thoracique, mais il devrait ensuite pourvoir reprendre une vie normale.

Le petit Jackson Taylor gardera durant huit semaines un corset cervico-thoracique, mais il devrait ensuite pourvoir reprendre une vie normale.

Photo: Capture d’écran 7 News Melbourne

AUSTRALIE – Les médias anglo-saxons saluent un « miracle » après l’opération réalisée avec succès sur un bébé australien de 16 mois, victime d’un grave accident de la route. Alors que son crâne s’était détaché de sa colonne vertébrale, les chirurgiens sont parvenus à le sauver.

De nombreux médias avaient rapporté il y a trois ans l’histoire d’une Américaine de 23 ans, Rachel Bailey, sauvée après avoir été victime d’une décapitation interne lors d’un grave accident de voiture. Un cas similaire agite aujourd’hui les médias anglo-saxons, à une différence (de taille) près : le miraculé est cette fois un bébé australien.

« Beaucoup d’enfants ne survivraient pas »

Jackson Taylor, 16 mois, aurait pu mourir ou garder des séquelles irrémédiables après que la voiture que conduisait sa mère, qui transportait également sa grande sœur de 9 ans, est entrée en collision frontale à plus de 110 km/h avec un autre véhicule, il y a un peu plus de deux semaines. Le neurochirurgien de l’hôpital de Brisbane qui l’a ensuite opéré, Geoff Askin, a déclaré à la chaîne 7 News Melbourne que les blessures du bébé étaient les pires qu’il ait jamais vues : la violence du choc avait occasionné une décapitation interne, c’est-à-dire que son crâne s’était détaché de sa colonne vertébrale. Par chance, les nerfs vitaux n’avaient pas été sectionnés ni irrémédiablement endommagés.

« Beaucoup d’enfants ne survivraient pas à de telles lésions, et ceux que l’on parviendrait à ranimer risqueraient de ne jamais pouvoir marcher ni respirer par eux-mêmes », a assuré Geoff Askin, présenté comme « le parrain de la chirurgie de la colonne vertébrale » en Australie.

Avec lui et son équipe, l’enfant semble en tout cas avoir été entre de très bonnes mains. Après une opération d’urgence de 6 heures, la tête du petit Jackson a été « rattachée » à ses vertèbres grâce à du fil et une partie de l’une de ses côtes. Aujourd’hui, l’enfant se remet peu à peu de l’intervention. Il portera pendant huit semaines un corset de maintien cervico-thoracique, de manière à favoriser la guérison des tissus et des nerfs reliant sa tête à sa colonne vertébrale.Sur les images de la télévision australienne, on voit Jackson, soutenu par son père, parvenir à taper dans un ballon tout en portant cette sorte de halo. Le petit ange devrait ensuite reprendre une vie tout à fait normale.

La belle histoire du jour : un bébé survit par miracle à une décapitation interne lors d'un accident

Capture d’écran 7 News Melbourne

http://www.metronews.fr/

3 réponses à “Un bébé survit par miracle à une décapitation interne lors d’un accident

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s