Libération


Par nos peurs, nos pensées négatives, par nos remords, nous mettons nous-même des obstacles sur notre route
Nuage

 

Libération

 

Vous ne serez pas libéré tant que vous ne croirez pas que c’est vous qui forgez les chaînes qui vous retiennent.

Gary Renard

Le Saviez-Vous ► Pourquoi la Joconde n’a-t-elle pas de sourcils ?


La Jaconde avait-elle des sourcils à l’origine ? Quelle était la mode de cette époque ?
Nuage

Pourquoi la Joconde n’a-t-elle pas de sourcils ?

 

Mona Lisa, adepte de l'épilation intégrale.

Mona Lisa, adepte de l’épilation intégrale.

JUSTINE KNAPP

Photo: SIPA

DIS POURQUOI – Les plus observateurs auront remarqué l’absence de sourcils de Mona Lisa du tableau de Leonard de Vinci, les autres s’en étonnent à l’instant. Cette pilosité particulière ne relève pas de la coquetterie.

► Les faits

La Joconde, peinte au XVIe siècle par Léonard de Vinci , attire indéniablement l’œil des visiteurs du musée du Louvre. Le regard de Mona Lisa intrigue autant qu’il fascine, accentué par une absence de sourcils mystérieuse.

► Pourquoi ?

Une première explication désignait la mode de l’époque comme responsable de cette épilation exagérée. La jeune femme serait née à Florence, en mai 1479. Or, à la Renaissance, le haut front se veut chic, poussant les femmes à s’arracher une partie des cheveux, les sourcils et les cils.

Une théorie démontée en 2007 par Pascal Cotte. Directeur technique de la société parisienneLumiere Technology, il est invité par le musée du Louvre à numériser La Joconde trois ans plus tôt. Grâce à un appareil photo ultra-perfectionné mis au point par ses soins, il a pu mesurer les spectres lumineux du tableau, de l’infrarouge à l’ultraviolet. Après un travail de fourmi, les couleurs initiales de l’œuvre, ternies par le temps, sont apparues. Les sourcils du sujet également.

Une copie de La Joconde, exposée au musée du Prado, à Madrid, confirme la présence initiale des sourcils en question. Peint par un disciple et contemporain de Leonard de Vinci, le tableau, mieux conservé, présente un regard souligné.

► Conclusion

Réjouissons-nous de l’époque. La photographie moderne ne laissera pas de doute quant à nos préférences épilatoires.

La copie de la Joconde, avec ses sourcils (détail)

La copie de la Joconde, avec ses sourcils (détail)

http://www.metronews.fr/

Hope, une tortue albinos, est née dans un parc des Pyrénées-Orientales


Un magnifique bébé tortue qui est très différente de ses congénères.
Nuage

 

Hope, une tortue albinos, est née dans un parc des Pyrénées-Orientales

 

Hope, une tortue albinos, est née dans les Pyrénées-Orientales - Photo Facebook La Vallée des tortues

Hope, une tortue albinos, est née dans les Pyrénées-Orientales Photo Facebook La Vallée des tortues

Le 16 septembre dernier, dans la Vallée des tortues à Sorède, dans les Pyrénées-Orientales, une tortue albinos, ou plus exactement hypomélanistique, est née. Il s’agit d’un animal rarissime.

Blanche de la tête aux pattes, cette tortue nommée Hope est en passe de devenir une star des réseaux sociaux. Sa photo qui a été publiée sur la page Facebook de la Vallée des tortues a en effet été vue plus de 105 000 fois et partagée plus de 800 fois. La particularité de cette tortue de race Boettgeri est d’être hypomélanistique, ce qui signifie qu’elle ne produit pas assez de mélanine, un pigment foncé de la peau. Elle est donc toute claire, mais contrairement aux albinos, elle n’a pas les yeux rouges et supporte le soleil.

« C’est la première fois qu’on a un tel animal ! Nous allons lui apporter tous les soins et toute l’attention nécessaire », a déclaré Julien Quies, responsable animalier du parc. « Elle a toutes les chances de grandir normalement mais elle aura besoin d’un peu plus d’attention. Elle est spéciale mais normale. Normale car on la nourrit et on s’en occupe exactement comme les autres », a-t-il ajouté.

http://www.ladepeche.fr/

Les corbeaux apprennent à rester en vie grâce à la mort de leurs semblables


Les corbeaux se ressemblent près d’un semblable mort en croassant. Ce n’est pas de la compassion qui les font agir ainsi mais bien des informations qu’ils relèvent du cadavre
Nuage

 

Les corbeaux apprennent à rester en vie grâce à la mort de leurs semblables

 

Repéré par Robin Verner

Lorsqu’ils aperçoivent le corps sans vie d’un de leurs congénères, les corbeaux se rassemblent auprès de lui en croassant. Un curieux deuil que décryptent une étude scientifique.

Longtemps, on a donné aux employés de pompes funèbres le triste surnom de«corbeaux», la faute à leurs mines contractuellement contrites et à leurs tenues sombres. Il se pourrait que leur présence rituelle aux funérailles ait aussi joué dans la formation de ce sobriquet car on sait que les corbeaux se rassemblent bruyamment autour des cadavres des leurs. Une étude à paraître en novembre conduite par la doctorante Kaeli N. Swift sous la direction du docteur John Marzluff de l’université Washington (située à Seattle) a cherché à percer le secret de ce deuil animal, comme l’explique le New York Times.

La chercheuse a donc sélectionné des portions des trottoirs de Seattle afin de mener à bien ses expériences. Toutes les semaines pendant deux ans, la même scène, un rien terrifiante pour les riverains, se répétait. Kaeli Swift s’approchait pour donner de la nourriture aux corbeaux, derrière elle se tenait un volontaire le visage caché derrière un masque et, dans la main de celui-ci, parfois, un cadavre de corbeau empaillé. Aussi étrange que le port du masque paraisse, il était nécessaire car les corbeaux pouvant reconnaître les visages et les volontaires alternant régulièrement, ils ne devaient pas savoir à qui ils avaient affaire. 

«C’était un truc à la Hannibal Lecter. On avait l’impression avec ce masque que vous aviez arraché le visage de quelqu’un puis en aviez recouvert le vôtre», détaille benoîtement Kaeli Swift.

Plusieurs fois, des passants ont voulu appeler à la police malgré un écriteau mentionnant le caractère scientifique de l’expérience.

L’information oui, la compassion non

Pourtant, les savants ont réussi à recueillir nombre d’informations et à formuler des conclusions. Lorsque le volontaire s’avançait avec son corbeau mort dans les bras, il était près de la moitié du temps bombardé en piquet par une escadrille hurlante. Sans le défunt oiseau, les corbeaux se contentaient de fuir. Le site Inverse rapporte que les oiseaux étaient plus agités encore autour du porteur si celui disposait en plus de son corbeau d’une buse à queue rousse, prédateur de leur espèce. De plus, après avoir noté la présence du cadavre d’un de leurs semblables, les corbeaux pouvaient montrer des réticences à revenir au même endroit pour s’y nourrir.

Kaeli N. Swift retire de l’examen de ces noirs corvidés plusieurs informations. Le rassemblement des corbeaux à la mort de l’un d’entre eux et les cris poussés autour de cet événement auraient des vertus didactiques. En agissant ainsi, ils semblent s’alerter mutuellement à la fois de l’endroit du danger et de la nature de celui-ci. En revanche, apparemment, ce n’est pas le chagrin qui les étouffe.

http://www.slate.fr/

Cet homme n’a pas coupé ses ongles en 62 ans et vient de remporter un record du monde


Un record du monde qui a quand même limité les gestes de cet homme.Pendant toutes ses années, il a dû renoncée à des actes très simples, est-ce que cela en valait la peine ?
Nuage

 

Cet homme n’a pas coupé ses ongles en 62 ans et vient de remporter un record du monde

 

TozxxuT

Un Indien du nom de Shridhar Chillal ne s’est pas coupé les ongles depuis 1952.

Il avait 16 ans lorsqu’il a arrêté de se couper les ongles de sa main gauche, aujourd’hui il a 78 ans et il détient les ongles les plus longs du monde!

Ses ongles mesurent au total 909.6 centimètres ensemble, le plus long est celui de son majeur qui fait 186.6 centimètres à lui seul.

Tout a commencé lorsque lui et son ami se sont fait punir par l’un de ses enseignants pour lui avoir brisé un ongle, les adolescents ne comprenaient pas pourquoi ils avaient mérité une punition et l’enseignant leur a dit qu’ils ne comprendront pas tant qu’ils n’auront pas des ongles aussi longs.

Il ajoute qu’il a l’intention de les couper dans un avenir rapproché et d’en faire don à un musée.

 

UKSkxO4

EjsEfuk

http://www.insoliteqc.com/

Un bébé survit par miracle à une décapitation interne lors d’un accident


C’est vraiment extraordinaire ce que les médecins ont pu faire pour cet enfant. Déjà, le mot décapitation laisse froid dans le dos, cet enfant pourra vivre tout à fait normalement dans quelques semaines
Bravo à toute l’équipe médicale
Nuage

Un bébé survit par miracle à une décapitation interne lors d’un accident

Le petit Jackson Taylor gardera durant huit semaines un corset cervico-thoracique, mais il devrait ensuite pourvoir reprendre une vie normale.

Le petit Jackson Taylor gardera durant huit semaines un corset cervico-thoracique, mais il devrait ensuite pourvoir reprendre une vie normale.

Photo: Capture d’écran 7 News Melbourne

AUSTRALIE – Les médias anglo-saxons saluent un « miracle » après l’opération réalisée avec succès sur un bébé australien de 16 mois, victime d’un grave accident de la route. Alors que son crâne s’était détaché de sa colonne vertébrale, les chirurgiens sont parvenus à le sauver.

De nombreux médias avaient rapporté il y a trois ans l’histoire d’une Américaine de 23 ans, Rachel Bailey, sauvée après avoir été victime d’une décapitation interne lors d’un grave accident de voiture. Un cas similaire agite aujourd’hui les médias anglo-saxons, à une différence (de taille) près : le miraculé est cette fois un bébé australien.

« Beaucoup d’enfants ne survivraient pas »

Jackson Taylor, 16 mois, aurait pu mourir ou garder des séquelles irrémédiables après que la voiture que conduisait sa mère, qui transportait également sa grande sœur de 9 ans, est entrée en collision frontale à plus de 110 km/h avec un autre véhicule, il y a un peu plus de deux semaines. Le neurochirurgien de l’hôpital de Brisbane qui l’a ensuite opéré, Geoff Askin, a déclaré à la chaîne 7 News Melbourne que les blessures du bébé étaient les pires qu’il ait jamais vues : la violence du choc avait occasionné une décapitation interne, c’est-à-dire que son crâne s’était détaché de sa colonne vertébrale. Par chance, les nerfs vitaux n’avaient pas été sectionnés ni irrémédiablement endommagés.

« Beaucoup d’enfants ne survivraient pas à de telles lésions, et ceux que l’on parviendrait à ranimer risqueraient de ne jamais pouvoir marcher ni respirer par eux-mêmes », a assuré Geoff Askin, présenté comme « le parrain de la chirurgie de la colonne vertébrale » en Australie.

Avec lui et son équipe, l’enfant semble en tout cas avoir été entre de très bonnes mains. Après une opération d’urgence de 6 heures, la tête du petit Jackson a été « rattachée » à ses vertèbres grâce à du fil et une partie de l’une de ses côtes. Aujourd’hui, l’enfant se remet peu à peu de l’intervention. Il portera pendant huit semaines un corset de maintien cervico-thoracique, de manière à favoriser la guérison des tissus et des nerfs reliant sa tête à sa colonne vertébrale.Sur les images de la télévision australienne, on voit Jackson, soutenu par son père, parvenir à taper dans un ballon tout en portant cette sorte de halo. Le petit ange devrait ensuite reprendre une vie tout à fait normale.

La belle histoire du jour : un bébé survit par miracle à une décapitation interne lors d'un accident

Capture d’écran 7 News Melbourne

http://www.metronews.fr/