La méchanceté


Je ne suis pas sûr que la méchanceté n’est pas une certaine forme d’intelligence, cependant, si c’est de l’intelligence, elle est vraiment mal utilisée
Nuage

 

La méchanceté

 

J’ai la faiblesse de penser qu’en général, la méchanceté n’est pas une preuve d’intelligence.
 
René Goscinny

Une souris se moque d’un chat enfermé dans une boutique


Que la vie peut-être injuste parfois ! Surtout quand les rôles sont inversés et que la version de Tom et Jerry devient une réalité
Nuage

 

Une souris se moque d’un chat enfermé dans une boutique

 

 

Il arrive parfois que la chaîne alimentaire soit perturbée par un obstacle. Ce chat devra par exemple tirer un trait sur cette souris appétissante à cause d’une porte vitrée.

Des passants ont été témoins d’une scène assez étrange à New York. Dans la vidéo, on remarque un chat enfermé dans une boutique, une souris se balade au niveau de la porte. Soudain, elle se met à sauter contre la vitre.

Véritable animal à ressort, le rongeur ne semble pas du tout effrayé et se rapproche même de la gueule du matou qui ouvre la bouche pour le dévorer. La souris marche sur le rebord alors que le chat essaie de l’attraper avec sa patte.

Elle semble savoir qu’elle ne risque rien puisqu’elle continue de se moquer de son prédateur. Le félin ne désespère pas et poursuit l’animal le long de la vitre.

Mais la vie est cruelle, et la souris poursuit finalement son chemin sous le regard désespéré du chat. Cette scène insolite rappelle évidemment les aventures de Tom et Jerry qui se cherchent constamment.

http://quebec.huffingtonpost.ca/

Le Saviez-Vous ► Top : 8 êtres vivants presque immortels


Chez l’être humain, l’espérance de vie a augmenté grâce aux avancées de la médecine, mais chez les animaux, plusieurs peuvent vivre des années voir même plus d’un siècle ou quelques millénaires
Nuage

 

Top : 8 êtres vivants presque immortels

En attendant que l’homme vive assez longtemps pour traverser plusieurs siècles, voici 8 êtres qui peuvent vivre bien plus longtemps que nous et qui semblent parfois même quasi immortels.

La baleine boréale

Pouvant parfois vivre au-delà de 200 ans, la baleine boréale, aussi appelée baleine du Groenland, peuple les eaux subarctiques et aortiques. Des chercheurs estiment que certains de leurs traits génétiques distincts seraient responsables de leur longévité supérieure à d’autres espèces.

Les éponges hexactinellides

Cette créature marine pourrait facilement être confondue avec la flore océanique, mais elle fait bien partie du règne animal. Et malgré son apparence étrange, cet être vivant possède une espérance de vie incroyablement élevée, de plus de 15 000 années!

La tortue géante des Galápagos

Bien que beaucoup d’espèces de tortues peuvent vivre jusqu’à un âge vénérable, les tortues géantes des îles Galápagos ont une espérance de vie estimée à 100 à 150 ans, mais certains spécimens dépassent les 200 ans. On se souvient d’ailleurs d’Adwaitya, la tortue géante qui a vécu plus de 250 ans. 

La carpe koï

Cette carpe est extrêmement populaire dans certains pays d’Asie, non pas pour sa chaire, mais plutôt comme ornement. Aux couleurs variées, elle est prisée par les collectionneurs et est considérée comme un symbole d’amour et de virilité. Il est étonnant de savoir que bien que la longévité moyenne de ces poissons tourne autour des 50 ans, certains spécimens dépassent la centaine et atteignent parfois 200 ans, comme Hanako, le plus vieux koï connu au monde, décédé à l’âge respectable de 226 ans.

Le tardigrade

Ce petit animal invertébré est exceptionnel : il possède la capacité de tomber dans un état de cryptobiose, ou un état proche de la non-vie, pendant des dizaines d’années pour ensuite revenir à la vie. Le tardigrade a une espérance de vie difficile à évaluer, mais on sait toutefois qu’il peut survivre à des conditions des plus extrêmes et qui tueraient presque n’importe quelle autre forme de vie. Si cette étrange bestiole n’est pas immortelle, elle est en tout cas quasi indestructible.

Le Turritopsis nutricula

Cette méduse possède une caractéristique que plusieurs aimeraient bien avoir, celle d’inverser son processus de vieillissement. Lorsqu’elle approche un âge fatidique, elle retourne à sa forme juvénile. Vous avez bien compris, cette méduse a la capacité de rajeunir, grâce à un processus detransdifférenciation qui lui vaut aussi le petit nom de méduse  »Benjamin Button ».

La moule perlière d’eau douce

Ce mollusque d’eau douce retrouvé dans de nombreuses rivières possède une longévité exceptionnelle. Un scientifique russe aurait découvert que ces moules ne possédaient aucun signe de vieillissement et qu’elles pouvaient atteindre l’âge de 210 à 250 ans. Longtemps exploitée pour sa production perlière, elle est aujourd’hui au bord de l’extinction, bien que protégée.

La palourde Arctica islandica

Originaire du nord de l’océan Atlantique, cette espèce de palourde est extrêmement robuste. Capable de résister à divers climats et changements, la palourde Arctica islandica peut vivre jusqu’à 250 ans. Il semblerait même qu’un de ces mollusques aurait vécu jusqu’à l’âge de 500 ans; pas mal pour une palourde.

http://www.sympatico.ca/

Espoir pour les gens qui souffrent d’acouphène et de douleur chronique


Il y aurait quelque chose en commun entre l’acouphène et la douleur chronique et grâce à cette découverte des thérapies pourraient peut-être venir en aide à ceux qui en souffre
Nuage

 

Espoir pour les gens qui souffrent d’acouphène et de douleur chronique

 

Les millions de gens qui souffrent d'acouphène ou de douleur chronique ont... (PHOTO DIGITAL VISION/THINKSTOCK)

PHOTO DIGITAL VISION/THINKSTOCK

La Presse Canadienne
Montréal

 

Les millions de gens qui souffrent d’acouphène ou de douleur chronique ont maintenant une lueur d’espoir, grâce à une découverte effectuée par des chercheurs américains et allemands. On ne dispose actuellement d’aucun traitement pour ces problèmes.

L’acouphène (un bruit persistant perçu par l’oreille) peut survenir après que les oreilles aient été endommagées par un bruit fort, tandis que la douleur chronique peut découler d’une blessure guérie à l’extérieur mais toujours ressentie par le cerveau.

Les scientifiques de l’Université Georgetown et de l’Université technique de Munich ont déterminé que les mêmes régions du cerveau jouent un rôle dans ces sensations anormales. Ces régions sont notamment responsables des perceptions sensorielles et de l’évaluation des sensations perçues.

L’acouphène et la douleur chronique se produisent apparemment quand ces systèmes sont compromis et que le cerveau reçoit une information erronée.

Cette découverte ouvre la porte à d’éventuelles thérapies, puisque ces systèmes dépendent de la transmission de dopamine et de sérotonine entre les neurones. Des médicaments qui modulent la dopamine pourraient donc être utiles.

http://www.lapresse.ca/

Une éclipse totale jumelée à une super Lune ce week-end


Si  le ciel est dégager dimanche soir au Canada, nous pourrions voir un spectacle en directe de l’espace.  Si  le ciel est dégager dimanche soir au Canada, nous pourrions voir un spectacle en directe de l’espace. L’éclipse commencera vers 21 heures au Québec, avec la super Lune, le spectacle dura environs 3 heures mais l’éclipse complète environs 1 heures d’après le site de tvanouvelle
Nuage

 

Une éclipse totale jumelée à une super Lune ce week-end

 

Cette éclipse totale a été observée depuis Miami... (ARCHIVES AP)

MARCIA DUNN
Associated Press
Cap Canaveral

Cette fin de semaine, préparez-vous à regarder un programme double mettant en vedette la Lune.

Une éclipse totale accompagnée d’une super Lune se produira en effet dimanche soir ou tôt lundi matin, dépendamment d’où vous vous trouvez sur la Terre. La dernière fois que cette combinaison a été observée remonte à 1982 et elle ne se reproduira pas avant 2033.

Lorsqu’une Lune pleine ou nouvelle se trouve au plus près de la Terre, on la surnomme «super Lune».

Même si l’astre sera situé à quelque 358 000 kilomètres de la planète bleue, il aura l’air plus gros et plus brillant.

L’éclipse totale durera un peu plus d’une heure et sera visible, si le temps le permet, en Amérique du Nord, en Amérique du Sud, en Europe, en Afrique et dans l’ouest de l’Asie.

Sur la côte est américaine, le spectacle commencera à 22 h 11, l’heure à laquelle la Terre, le Soleil et la Lune seront parfaitement alignés, l’ombre de la Terre cachant complètement la Lune.

La prochaine éclipse lunaire totale est prévue pour 2018.

http://www.lapresse.ca/

Vietnam Atteint d’une maladie qui «dévore» son visage


On voit la différence entre la pauvreté extrême et les autres. Dans des pays comme le Viêtnam avoir une maladie rare et être pauvre, c’est quasi certain que les gens ne peuvent survivre, a moins que cela fasse le tour du web et encore, il faut que cela ne soit pas trop tard
Nuage

 

Vietnam

Atteint d’une maladie qui «dévore» son visage

 

(CEN)

Un homme originaire de la région du delta du Mékong est aux prises avec une grave maladie, qu’aucun médecin n’arrive à expliquer.

Son visage se désagrège tout autour de son nez et de sa bouche, le rendant inapte à parler ou même à manger. Huynh Van Dat, 51 ans, qui habite le village de Hau Hoa, souffre de cette maladie depuis plus de 11 ans, rapporte le Daily Mail.

Son épouse a raconté à plusieurs médias vietnamiens que les symptômes de cette curieuse maladie sont apparus en 2004, et que tout a débuté avec des saignements de nez qui se produisaient entre 3 et 4 fois par jour.

L’homme s’est rendu à l’hôpital où on lui a diagnostiqué un problème au niveau du septum du nez. On croyait que son cartilage bloquait ses narines, ou du moins l’obstruait. Les médecins ont effectué une chirurgie pour permettre à Huynh Van Dat de mieux respirer et faire cesser les saignements.

Plusieurs mois plus tard, l’homme a réalisé en buvant un verre d’eau qu’un trou s’était formé dans sa cavité nasale. Au cours des mois qui ont suivi, le trou à travers sa mâchoire n’a cessé de s’agrandir.

(CEN)

L’homme a ensuite consulté les médecins de plusieurs hôpitaux, qui lui ont tous dit qu’il avait une «sorte de» fracture du nez.

La maladie peut être soignée, mais à un coût énorme. L’homme a subi de nombreux traitements et chirurgies, mais le problème n’a jamais été réglé.

Le malade s’est retrouvé sans argent, souffrant chez lui, entouré de sa famille. La maladie a continué à se propager et a détruit son nez, sa mâchoire supérieure et ses yeux. La maladie ne cause aucun saignement, mais est très douloureuse.

Aveugle et très malade, Huynh Van Dat passe le plus clair de son temps au lit. Il mange et parle très peu.

Il a toutefois encore toute sa tête.

Après la médiatisation de son histoire au Vietnam, les autorités et les médecins de sa localité lui ont offert de l’aide.

L’homme serait atteint d’un cancer du cartillage, mais aurait trop tardé avant de se faire soigner.

http://tvanouvelles.ca/

Cet étrange village où des filles deviennent des garçons à la puberté


Une maladie génétique très rare a l’échelle mondiale, mais plus marquée en République Dominicaine et en Papouasie-Nouvelle-Guinée : Des enfants naissent fille et deviennent des hommes avec toutes les caractéristiques masculines à la puberté. Cette maladie rare connue depuis plusieurs années a quand même permis de mettre sur pied un médicament pour l’hypertrophie de la prostate, un problème connu par beaucoup d’hommes
Nuage

 

Cet étrange village où des filles deviennent des garçons à la puberté

 

 

Un enfant sur 50 est concerné. © FINE VANIA/SIPA

Un enfant sur 50 est concerné. © FINE VANIA/SIPA

Par Lise Loumé

Souffrant d’une maladie génétique rare, des jeunes Dominicaines voient leurs organes génitaux prendre un aspect masculin vers l’âge de 12 ans.

À Salinas, un village isolé de République dominicaine, environ un enfant sur cinquante naît avec des organes génitaux féminins avant de développer un pénis à la puberté, vers l’âge de 12 ans. Un phénomène incroyable qui vient de faire l’objet d’un documentaire sur la BBC. Des journalistes ont interviewé quelques jeunes concernés par cette maladie rare et surnommés « Guevedoces » (traduisez « pénis à 12 ans »). À l’instar de Johnny, appelé Felicita à sa naissance parce qu’il n’avait ni testicules ni pénis visibles.C’est seulement en approchant de la puberté que ses organes génitaux masculins se sont développés.

Une maladie rare à l’origine d’un médicament couramment prescrit

Comment expliquer ce phénomène ? Dans les années 1970, le Dr Julianne Imperato-McGinley, du Weill Medical College de New York, a été l’une des premières scientifiques à s’intéresser à cette maladie génétique rare. Selon ces travaux, si ces enfants, nés avec des chromosomes XY, n’ont pas d’organes génitaux masculins visibles à leur naissance, c’est parce qu’ils présentent une carence en enzyme 5-alpha-reductase, chargée de convertir la testostérone en dihydrotestostérone. Or cette dernière est à l’origine du développement du pénis. Ainsi, alors que ces enfants ont des chromosomes masculins XY dès leur naissance, ils développent une apparence physique féminine. Mais à leur puberté, une deuxième poussée de testostérone entraîne le développement d’organes génitaux masculins (pénis et testicules) et de caractères sexuels secondaires (muscles du torse, etc.). Dans la plupart des cas, leurs organes sexuels fonctionnent normalement.

En 1974, le Dr Imperato-McGinley a également remarqué que ces enfants avaient des prostates particulièrement petites. Cette information a été portée à la connaissance de Roy Vagelos, directeur de recherche au laboratoire pharmaceutique international Merck. Il décide de lancer des recherches aboutissant à la mise au point du finastéride, un médicament qui bloque l’action de l’enzyme 5-alpha-réductase. Utilisé actuellement par des millions de personnes, il permet de traiter l’hypertrophie de la prostate, véritable fléau pour de nombreux hommes.

COUTUMES. Cette maladie génétique, plutôt répandue à Salinas, serait très rare à l’échelle mondiale, rapporte la BBC. Certains villages en Papouasie-Nouvelle-Guinée connaissent ce même phénomène, et les enfants sont appelés « turnims » (traduisez « ceux qui vont devenir des hommes »), précise The Independant.

Mais contrairement à la République dominicaine où la transformation de l’enfant en homme est marqué par une célébration joyeuse, en Papouasie-Nouvelle Guinée, « ils sont rejetés par leur famille et la société », explique une anthropologue de l’université de Berkeley (États-Unis).

http://www.sciencesetavenir.fr/