Certains hackers peuvent voir depuis votre webcam …


Quand un ordinateur est piraté, le hacker peut faire n’importe quoi, fouiller partout, et même espionner en temps réel
Nuage

 

Certains hackers peuvent voir depuis votre webcam …

 

 

A l’occasion de la sortie du nouveau film d’horreur « Webcam », basé sur une histoire vraie, voilà une petite histoire qui devrait vous inciter à changer certains comportements

Cette jeune femme a vu son ordinateur piraté, et après avoir discuté à la caméra avec ses parents, ne se rend pas compte que sa webcam continue de tourner

La webcam continuait à tourner pendant des jours, des semaines, des mois. Pendant ce temps la jeune fille continuait à vivre normalement, sans se rendre compte qu’elle était constamment filmée.

Certains hackers vont par exemple saisir des images compromettantes de leurs victimes, et font du chantage ensuite …

Les cas d’espionnage sont de plus en plus fréquemment reportés au FBI, et les autorités publiques commencent à prendre conscience de cette menace …

Alors pensez bien à vérifier que votre webcam est éteinte, et ne dévoilez pas toute votre vie à votre ordinateur

http://histoiresdunet.com/

Le Saviez-Vous ► Et si la Terre était aspirée par un trou noir?


Les trous noirs ont toujours eu un aspect très mystérieux, personne n’a pu voir de l’autre côté de ce trou béant. La terre pourrait-elle être aspirée par un trou noir ? Peut-être, mais les probabilités du moins pour le moment sont faibles
Nuage

 

Et si la Terre était aspirée par un trou noir?

 

Et

Et si un trou noir apparaissait dans le voisinage de la Terre?Capture d’écran Gentside

Aussi gigantesque que redoutable, les trous noirs n’en finissent plus de fasciner les chercheurs. Selon la définition communément admise, un trou noir est un endroit dans l’espace où la force gravitationnelle est tellement intense qu’elle empêche toute lumière ou matière de s’en échapper. Toutefois, les astronomes savent aujourd’hui qu’il existe différents types de trous noirs.

Certains se forment à la suite de la mort d’une étoile par exemple, d’autres apparaissent au centre de galaxie. C’est ce qu’on appelle des trous noirs supermassifs parce qu’il présente des tailles bien plus importantes que les autres, pouvant aller jusqu’à plusieurs milliards de fois celle du Soleil.

Mais que se passerait-il si un tel objet apparaissait à proximité de la Terre? Actuellement, les astronomes estiment qu’il y a une chance sur un trillion pour que cela arrive.

Cela ne les a pas empêchés d’établir le scénario que nous connaitrions si un tel évènement se produisait. La vidéo ci-dessus dévoile la réponse. Comme on peut l’imaginer, l’apparition d’un trou noir serait tout sauf bénéfique pour la Terre et ses habitants, elle conduirait même à une vraie apocalypse.

UN SYSTÈME SOLAIRE COMPLÈTEMENT DÉTRAQUÉ

D’après les astronomes, si un trou noir s’approchait à 1000 années-lumière (1000 billions de kilomètres) ou moins, cela suffirait à conduire l’humanité à sa perte. Mais à cette distance, nous bénéficierons de quelques centaines de milliers de répit avant d’y arriver.

La présence de cet ogre spatial et de son intense force gravitationnelle commencerait par détraquer le système solaire en modifiant l’orbite des planètes.

Peu à peu, la Terre se déplacerait, soit en s’éloignant, soit en se rapprochant du Soleil, ce qui induirait une hausse ou une baisse considérable des températures. Sans surprise, nous n’y survivrions pas et finirions tous brûler ou geler. Mais ceci ne constituerait que la première partie du processus. La seconde encore plus apocalyptique, conduirait à la destruction totale de notre planète.

Quand la Terre serait suffisamment proche, elle commencerait à se fragmenter et tomberait en morceaux. Ces derniers seraient alors aspirés peu à peu, jusqu’à ce qu’il ne reste plus rien de la planète bleue.

http://fr.canoe.ca/

James Holmes, le tueur du cinéma d’Aurora, a reçu des milliers de lettres de fans


C’est à n’y rien comprendre ! Comment peut-on admirer un tueur qui a fait beaucoup de victimes dans un cinéma ou encore à l’attentat de Boston. Qu’est-ce qui se passe dans leur tête pour avoir une telle fascination
Nuage

 

James Holmes, le tueur du cinéma d’Aurora, a reçu des milliers de lettres de fans

 

Extrait d'une des lettres envoyée par une fan à James Holmes.

Extrait d’une des lettres envoyée par une fan à James Holmes.

Ces jeunes fans se sont données le surnom de «Holmies»

En août dernier, James Holmes a été condamné à la prison à vie pour avoir tué douze personnes dans un cinéma de la ville d’Aurora dans le Colorado en 2012. Depuis son arrestation juste après le crime, il a reçu environ quatre mille lettres de soutien en prison, la plupart d’admiratrices, rapporte le New York Daily News.

Le bureau du procureur local vient de rendre publiques des centaines de pages de lettres, qui révèlent la fascination exercée par ce meurtrier schizophrène, non seulement sur des adolescentes, mais aussi sur des mères de famille qui s’identifient plus à lui qu’aux parents des victimes.

«Tu es incroyablement mystérieux et ça m’attire», écrit une admiratrice. Une autre le compare à «une colombe dans la rosée du matin».

Certaines lui écrivent car elles n’ont personne à qui se confier:

«Si je parle à mes amies, elles me jugent et je deviens l’amie bizarre […] J’ai juste besoin de quelqu’un qui m’écoute et me comprenne.»

Une admiratrice venant du Tennessee lui a écrit qu’elle tricotait une écharpe de la couleur de ses cheveux (probablement lorsqu’ils étaient teints en orange). Beaucoup lui disent qu’elles pensent à lui, qu’elles s’inquiètent et qu’il peut leur écrire quand il veut. Les enveloppes contiennent souvent des photos, que Holmes a accroché au mur pour décorer sa cellule de prison.

La plupart des lettres publiées ont été envoyées juste quelques mois après la fusillade, mais selon les officiels de la prison, Holmes continue d’en recevoir assez régulièrement, et lors de son procès, plusieurs fans avaient fait le déplacement, dont une qui s’est mise à hurler «ne le tuez pas», avant d’être évacuée de la salle.

En prison, Holmes a aussi reçu de l’argent: environ 4.600 dollars de personnes qui n’étaient pas de sa famille, selon le shérif local.

Comme le rappelle Amanda Hess sur Slate.com, les Holmies, du nom que ces jeunes fans se sont données, sont aussi actives sur Tumblr, avec une activité qui oscille entre commentaires sur l’apparence du tueur («il était vraiment canon dans son armure pare-balles») et débats sur la maladie mentale et la peine de mort.

On retrouve le même dualité chez les fans de Djokhar Tsarnaev, qui a été condamné à mort en mai pour les attentats de Boston. Ses admiratrices sont à la fois des groupies qui le trouvent mignon, et des complotistes persuadées qu’il est innocent et manipulé par le gouvernement.

http://www.slate.fr/

Le plus ancien fossile de tortue de mer découvert


Les tortues, n’ont guère changer depuis des millions d’années, sauf peut-être leur grosseur, et la séparation entre tortues de mer et tortues terrestres
Nuage

 

Le plus ancien fossile de tortue de mer découvert

 

La tortue dans son élément naturel, il y a 120 millions d'années. Jorge Blanco

La tortue dans son élément naturel, il y a 120 millions d’années. Jorge Blanco

Par Joël Ignasse

L’animal vivait il y a environ 120 millions d’années et présente tous les traits caractéristiques des tortues marines modernes.

GEANTE. Elle mesurait au moins la taille d’un homme et dépassait peut-être les deux mètres,Desmatochelys padillai vivait dans les mers du Crétacé, il y a 120 millions d’années. Cette nouvelle espèce de tortue de mer a pu être décrite par les paléontologues de l’Institut de recherche Senckenberg à Francfort grâce à la découverte de fossiles appartenant à plusieurs individus, près de la commune de Villa de Leyva en Colombie.

Les restes fossilisés des anciens reptiles ont été découverts et recueillis par une famille de paléontologues amateurs puis confiés à deux musées l’un à Villa Leyva et l’autre en Californie. C’est là qu’ils ont été examinés par les scientifiques de l’Institut Senckenberg.

En tout, les chercheurs ont retrouvé un squelette presque complet, quatre crânes et deux carapaces partiellement conservées. Les analyses morphologiques et anatomiques, publiées dans la revue PaleoBios, placent cette nouvelle espèce dans le groupe des Chelonioidea, composé d’espèces qui vivent dans les océans tropicaux et subtropicaux.

Le fossile découvert comparé à la taille d’un homme. PaleoBios/Cadena.

EVOLUTION. Les tortues de mer descendent des tortues terrestres et d’eau douce apparues il y a environ 230 millions d’années. Au cours du Crétacé, certaines ont gagné la mer mais les témoignages fossiles de cette période sont extrêmement rares et l’époque de la scission entre tortues terrestres et marines difficile à dater précisément.

« Cela donne une importance particulière à chaque découverte de fossile qui peuvent permettre de clarifier la phylogénie des tortues de mer » conclut Edwin Cadena, principal auteur de l’étude. 

http://www.sciencesetavenir.fr/

Risque accru de criminalité chez des jeunes au pouls lent au repos


Un rythme cardiaque lent au repos à l’adolescence ne veut pas dire qu’une personne est plus calme, au contraire, il semble que ce soit une caractéristique que plusieurs d’entre eux seront des criminels
Nuage

 

Risque accru de criminalité chez des jeunes au pouls lent au repos

 

Les scientifiques pensent que des pulsions violentes résultent... (Photo d'archives La Presse)

Les scientifiques pensent que des pulsions violentes résultent de l’impact psychologique d’un coeur qui bat très lentement.

PHOTO D’ARCHIVES LA PRESSE

Agence France-Presse

WASHINGTON

Des jeunes en fin d’adolescence dont le rythme cardiaque au repos est lent paraissent courir un risque nettement accru de devenir à l’âge adulte des criminels, selon des chercheurs en Suède dont l’étude est publiée mercredi aux États-Unis.

Cette étude, menée sur un groupe de plus de 700 000 hommes, montre que ceux dont le coeur battait le plus lentement au repos quand ils étaient encore adolescents (60 pulsations par minute ou moins) avaient 39% plus de probabilité en vieillissant d’être inculpés de délits violents comparativement à ceux dont le pouls était plus rapide (au moins 83 pulsations/minute) dans leur prime jeunesse.

Ils couraient également 25% plus de risque de commettre des délits non-violents.

Les scientifiques pensent que ces pulsions violentes résultent de l’impact psychologique d’un coeur qui bat très lentement.

On sait que les personnes dont le rythme cardiaque est lent éprouvent de plus grandes difficultés à s’enthousiasmer ou à ressentir de l’excitation. De ce fait, ils auraient plus tendance à rechercher des expérience enivrantes et à prendre davantage de risques.

Un pouls apathique au repos est déjà lié à des comportements anti-sociaux chez des enfants et adolescents mais jusqu’alors on ignorait que cela pourrait être aussi un indicateur d’actes violents à l’âge adulte.

«Nos résultats confirment le fait qu’un coeur lent au repos est lié non seulement à des attitudes agressives et anti-sociales dans l’enfance et l’adolescence, mais accroît aussi le risque d’actes violents et de comportements antisociaux chez les adultes», souligne Antti Latvala du Karolinska Institute à Stockholm, le principal auteur de ces travaux parus en ligne dans le Journal of the American Medical Association, Psychiatry.

Ces chercheurs ont analysé des données provenant de 710 264 hommes en Suède nés entre 1958 et 1991 qui ont été suivis pendant une période allant jusqu’à 35 ans.

Le pouls et la tension artérielle des participants ont été mesurés lors de leur visite médicale pour le service militaire obligatoire quand ils avaient 18 ans.

Les résultats révèlent que 40 000 ont été plus tard inculpés de crimes violents.

http://www.lapresse.ca/

Pour accélérer les files d’attente, il faut servir les derniers en premier


Pour éviter la congestion de la file d’attente, que direz-vous, si on servait les derniers arrivés, premiers servis? Cela diminue de beaucoup le temps d’attente et évite la congestion.
Nuage

 

Pour accélérer les files d’attente, il faut servir les derniers en premier

 

File d'attente | Xiaojun Deng via Flickr CC License by

File d’attente | Xiaojun Deng via Flickr CC License by

Repéré par Leïla Marchand

Des chercheurs danois ont montré que le principe du «premier arrivé, premier servi» allongeait le temps d’attente pour tout le monde.

À l’ère de l’immédiateté, faire la queue s’apparente parfois à un vestige des temps anciens dont on aimerait bien se passer. Pour cela, il faudrait peut-être commencer par se débarasser du principe du «premier arrivé, premier servi». Un «fléau», rappelle le site Qartz, qui s’est penché sur la littérature se rapportant au sujet.

Pour leur étude publiée dans Discussion Papers on Business and Economics en mai 2012, des chercheurs de l’université du Danemark du Sud ont imaginé une situation purement théorique où les personnes peuvent s’engager dans la file d’attente à tout moment, à partir d’une certaine heure d’ouverture. C’est ce qui arrive par exemple quand l’embarquement à bord d’un avion commence, ou quand un match se termine et que tout le monde veut quitter le parking en même temps.

Dernier arrivé, premier servi?

Dans ces situations, il y a beau avoir la même «place» pour tout le monde à l’arrivée, chacun se rue dans la file d’attente, de crainte d’être le dernier de la file et d’attendre plus longtemps. En résumé, le concept de «premier arrivé, premier servi» incite les gens à arriver le plus tôt possible… Ce qui fait qu’ils attendent pendant une plus longue période de temps.

En réalité, pour arriver à cette conclusion, les chercheurs se sont livrés à de nombreux calculs 

Et si, suggèrent les chercheurs, on remplaçait cette incitation par un système «dernier arrivé premier servi»? Les gens seraient alors forcés de changer leur comportement et d’arriver dans la queue à un rythme plus lent, de façon continue. Cela évite un «goulot d’étranglement», il y a moins «d’embouteillages» dans les queue.

Dans une autre étude, elle aussi publiée dans Discussion Papers on Business and Economics, en juillet 2014, les chercheurs ne se pas seulement appuyés sur des calculs en laboratoire. Ils ont organisé un test grandeur nature avec 144 participants tous «impatients d’être servis» et «détestant les files d’attente». Trois systèmes de file d’attente ont été expérimentés: «Premier arrivé premier servi», «dernier arrivé premier servi» et «service aléatoire».

Un impératif de justice

Résultats: le système «premier arrivé, premier servi» congestionne de nouveau la file d’attente, qui s’allonge. Mais quand on dit aux participants qu’ils seront servis de manière aléatoire, le temps moyen d’attente diminue. Il diminue encore plus avec le système «dernier arrivé, premier servi». Le flux devient plus continu et donc plus rapide.

Malgré tout, lorsque les chercheurs ont demandé aux participants quel système leur semblait le plus équitable, le bon vieux système «premier arrivé premier servi» faisait toujours l’unanimité. Et peu importe s’il faut attendre plus longtemps.

http://www.slate.fr/