L’âge


Il y a des jours qu’on se sent plus vieux ou plus jeune, tout dépend de nos émotions, de notre forme. Mais je pense, que nous pouvons nous sentir plus jeune simplement en ayant de bonnes habitudes de vie
Nuage

 

L’âge

 

“L’âge, c’est subjectif, et ça varie en fonction de nos sensations et émotions ; aujourd’hui, je me sens très jeune.”

Nana Betty à Quinn

Le Saviez-Vous ► Le poulet qui a vécu pendant 18 mois sans tête


Un peu difficile à croire, mais bon ! Au Colorado aux États-Unis, il y a un festival pour le poulet sans tête. Probablement, le fait que le fermier n’a enlevé que la partie du visage du poulet et du caillot qui a stoppé une hémorragie que ce poulet étrange a pu survivre
Nuage

 

Le poulet qui a vécu pendant 18 mois sans tête

Il y a soixante-dix ans, quand un fermier du Colorado a coupé la tête de l’un de ses poulets, l’animal s’est relevé et a marché. Il est mort seulement dix-huit mois plus tard.

 

Mike, un banal poulet, fit tourner la tête de son propriétaire après avoir perdu la sienne. En septembre 1945, dans une ferme du Colorado, à Fruita, Lloyd Olsen et sa femme Clara en plein abattage de poulet ont assisté à la survie improbable de l’oiseau. La tête coupée, il a déambulé autour du couple. Son énergie n’a pas désamplifié après une nuit passée au fond d’une boîte, rapporte l’arrière petit-fils de la famille pour la BBC. Ce cas de la nature a vécu ainsi dix-huit mois.

Si la scène peut surprendre, la décapitation du poulet n’implique pas forcément la perte totale de son cerveau. Chez Mike, la fréquence cardiaque, la respiration, la faim et la digestion sont restées opérationnelles, grâce à la préservation du tronc cérébral. En 2014, un étudiant anglais avait même proposé de supprimer le cortex cérébral des poulets pour réduire leur souffrance lors de l’abattage, preuve que la tête des volatiles est plus vide qu’elle en a l’air. En revanche, le caillot de sang qui a empêché la saignée à mort de l’animal relève d’une chance inouïe.

Poule aux œufs d’or

La presse s’était rapidement intéressée à cet apparent miracle. Le bouche-à-oreille faisant son effet, les fermiers avaient reçu de l’argent pour soumettre le poulet à une batterie de test à l’Université de l’Utah à Salt Lake City. Ils ont également longuement voyagé dans le pays, leur perle rare comme billet de transport, avant de rentrer pour la récolte.

Au retour, le duo a provoqué malgré lui la mort de cette poule aux œufs d’or. Une seringue oubliée, usitée pour les repas, a entraîné l’étouffement. Pour autant, le succès de la famille est toujours d’actualité. Chaque année dans leur ville d’origine, en mai, un festival est dédié au poulet sans tête.

http://www.metronews.fr/

Des explosions nucléaires pour rendre Mars vivable?


On veut coloniser une planète inhabitable ? Alors pourquoi pas une petite bombe nucléaire. ? Pourquoi l’être humain veut trop souvent passer pardessus de ce qui est naturel ? Pourquoi vouloir absolument habiter la planête Mars ? La planète est hostile à cette idée …
Nuage

 

Des explosions nucléaires pour rendre Mars vivable?

 

Des

Photo NASA

Rendre l’atmosphère de mars propice à la vie ne s’annonce pas comme une tâche facile, mais pour Elon Musk nul besoin de se casser la tête; il suffit de sortir les armes nucléaires et de bombarder la planète!

Bien que saugrenue, l’idée de l’inventeur philanthrope n’est pas totalement folle. De passage à l’émission «The Late Show with Stephen Colbert» le 09 septembre 2015, Musk a mentionné que de lâcher des bombes thermo nucléaire aux pôles de la planète rouge permettrait d’aider à reconstruire son atmosphère et de grandement accélérer sa colonisation.

Musk a du même coup affirmé qu’une fusée de Space X serait en mesure de transporter des humains sur Mars d’ici 2 ou 3 ans.

Comme le rapporte Mashable, d’autres propositions sont sur la table pour revigorer l’atmosphère de Mars, comme importer du méthane gelé de la Lune ou des cyanobactéries sur la planète, pour créer des gaz à effet de serre. Malgré tout, pour Musk, les explosions demeurent plus efficaces.

Bien qu’excitant, Elon devra d’abord réussir à lancer une fusée Space X sans qu’elle explose, avant d’espérer se procurer des armes nucléaires pour attaquer une cible à 225,3 millions de km de la Terre.

http://fr.canoe.ca/

Il vivait avec 26 cafards dans son oreille


Quelle idée d’aller fonder une famille dans une oreille humaine ? C’est peut-être un endroit intéressant pour des cafards, mais, ils sont pourtant des locataires indésirables qu’on voudra à tout prix s’en débarrassé
Nuage

 

Il vivait avec 26 cafards dans son oreille

 

Il vivait avec 26 cafards dans son oreille

Les conséquences auraient pu être graves.Capture d’écran Gentside

Réveillé durant la nuit par des douleurs à l’oreille droite, un jeune chinois a eu la surprise de sa vie en se rendant le lendemain aux urgences sur les conseils de ses parents.

En examinant le patient, les médecins n’ont ni plus ni moins trouvé une famille entière de cafards logée dans l’oreille de Mr Li, âgé de 19 ans.

Sans le savoir, celui-ci abritait en effet une femelle et ses 25 bébés nés après l’éclosion des oeufs. Selon les médecins, s’il ne s’était pas rendu à temps à l’hôpital, l’oreille du jeune homme aurait été sérieusement endommagée.

http://fr.canoe.ca/

Des stéthoscopes fabriqués avec une imprimante 3D pour des hôpitaux de Gaza


Un stéréoscope qui pourrait coûter un peu moins de 3 $ serait tout aussi bon que les stéréoscopes les plus populaires chez les médecins pourront être distribué à Gaza et pourquoi pas a des endroits tout aussi démunis
Nuage

 

Des stéthoscopes fabriqués avec une imprimante 3D pour des hôpitaux de Gaza

 

Le Dr Tarek Loubani avec son stéthoscope à bas prix autour du cou

Le Dr Tarek Loubani avec son stéthoscope à bas prix autour du cou Photo :  Khalil Hamra

Un médecin canado-palestinien a créé un stéthoscope à bas prix à l’aide d’une imprimante 3D, la première d’une série d’inventions qui, espère-t-il, permettra de venir à bout de la pénurie de matériel médical dans la bande de Gaza.

Le docteur Tarek Loubani soutient que son stéthoscope peut être fabriqué pour à peine 2,50 $ – une fraction du prix des grandes marques – et que plusieurs médecins affirment qu’il est tout aussi précis que les autres stéthoscopes sur le marché.

L’objectif du projet Glia – piloté par le docteur Loubani, un urgentologue de London, en Ontario – est de fournir du matériel médical à des régions plus pauvres du globe comme la bande de Gaza, qui est isolée depuis sept ans par le blocus israélien.

Le docteur Loubani espère pouvoir produire ces équipements localement pour qu’ils puissent répondre adéquatement aux besoins de la population, tout en étant indépendants des vents politiques qui balaient souvent les régions pauvres.

L'imprimante 3D utilisée pour fabriquer les stéthoscopes du Dr Loubani

L’imprimante 3D utilisée pour fabriquer les stéthoscopes du Dr Loubani Photo :  Khalil Hamra

L’urgentologue de 34 ans a travaillé au principal hôpital de la ville de Gaza, l’hôpital Shifa, pendant la guerre de huit jours entre Israël et des militants du Hamas en 2012.

Alors que des Palestiniens blessés affluaient à l’urgence, les médecins n’avaient que deux stéthoscopes à leur disposition, raconte-t-il.

De retour au Canada après les affrontements, le docteur Loubani jouait avec le stéthoscope en plastique de son neveu lorsqu’il a pris conscience que l’appareil n’avait pas absolument besoin d’être conçu en acier inoxydable.

Après des années de recherche, de design et de tests, le docteur Loubani et son équipe ont dévoilé un prototype le mois dernier.

Des tests ont été menés sur le premier stéthoscope créé par une imprimante 3D avec l’aide d’un ballon rempli d’eau. Les tests auditifs ont démontré que le prototype Glia était aussi bon que le modèle le plus populaire sur le marché, le Littmann Cardiology III.

Le stéthoscope du Dr Loubani (à droite) à côté d'un stéthoscope traditionnel

Le stéthoscope du Dr Loubani (à droite) à côté d’un stéthoscope traditionnel Photo :  Khalil Hamra

« Le stéthoscope Glia est un instrument de haute qualité », a révélé le Dr Jonathan Dreyer, directeur de recherche en médecine d’urgence à l’École Schulich de médecine de l’Université Western Ontario, qui n’était pas membre du projet Glia.

Il a même ajouté que ce nouveau stéthoscope « est aussi bon, voire meilleur », que le Littmann Cardiology III.

De passage dans la bande de Gaza cette semaine, le Dr Loubani a assisté à l’impression de stéthoscopes. Tranquillement, il distribue son invention dans les hôpitaux palestiniens. Il s’agit d’un long processus, explique-t-il, puisque plusieurs médecins à Gaza ne sont pas habitués à utiliser des stéthoscopes. Il espère toutefois que la qualité et le prix convaincront les médecins de Gaza et d’ailleurs.

« Je suis vraiment très content de savoir que des patients à Gaza et à travers le monde peuvent maintenant, avec l’aide de ces stéthoscopes, recevoir les meilleurs soins possibles. » Le Dr Tarek Loubani

http://ici.radio-canada.ca/

Faire travailler les gens avant 10h, c’est de la «torture», disent les experts


Je peux comprendre que l’hiver, se réveiller et se préparer à la noirceur, que le travail est encore plus difficile. Mais, je pense qu’il y a d’autres facteurs qu’on devrait tenir compte : L’heure du coucher, l’alimentation et les activités pour être en forme
Nuage

 

Faire travailler les gens avant 10h, c’est de la «torture», disent les experts

Réveil | Francis Bourgouin via Flickr CC License by

Réveil | Francis Bourgouin via Flickr CC License by

Repéré par Leïla Marchand

Selon Dr Paul Kelley de l’université d’Oxford, notre corps est réglé sur un cycle qui ne peut être changé.

Forcer les gens à travailler avant 10 h s’apparente à de la torture et rend les employés malades, épuisés et stressés, affirme le Dr. Kelley, de l’université d’Oxford.

Avant l’âge de 55 ans, le rythme circadien des adultes n’est pas du tout en adéquation avec les horaires traditionnels de travail, de 9h à 17h. En nous obligeant à le suivre, cela a des conséquences sur nos performance, notre humeur et notre santé mentale.

Même chose pour les enfants: plusieurs expériences ont montré qu’ils n’arrivent pas à se concentrer correctement sur leur travail avant 8h30. À l’adolescence, le besoin de sommeil devient encore plus important. Un jeune de 16 ans devrait commencer à 10h pour obtenir les meilleurs résultats et un étudiant à 11h.

«Une société en manque de sommeil»

Lorsqu’il était directeur du collège Monkseaton, en Angleterre, le Dr Kelley a pu vérifier ses hypothèses. Il faisait commencer les cours à 10h du matin, plutôt qu’à 8h30. Résultat: les notes des élèves ont augmenté de 19%. Une étude de grande ampleur sur 30.000 étudiants est en train d’être menée pour confirmer ces résultats.

«La privation de sommeil est une torture», a-t-il déclaré au British Science Festival, à Bradford:

«Nous vivons dans une société en manque de sommeil. C’est extrêmement préjudiciable pour l’organisme, vous affectez vos systèmes physiques et émotionnels. Votre foie et votre cœur vivent à un certain rythme et vous les privez des deux ou trois heures de repos dont ils ont besoin. (…) Vous ne pouvez pas modifier votre rythme de 24 heures. Vous ne pouvez pas apprendre à vous lever à une certaine heure. Votre corps est réglé sur le soleil et vous n’en êtes pas conscient car cela dépend de votre hypothalamus.»

Cancer colorectal, cancer du sein, risque d’obésité, risque d’AVC, perte de masse cérébrale, plus grande émotivité, plus de risque d’attraper un rhume… Les études sur le sommeil ont largement prouvé à quel point le manque de sommeil pouvait être un danger pour le corps.

Le Dr Kelley considère ces résultats avec optimisme:

«Juste en décalant un horaire, vous pouvez améliorer la qualité de vie. Nous avons l’opportunité de faire quelque chose qui bénéficierait à des millions de personnes sur Terre.»

http://www.slate.fr/