La pneumonie : définition, symptômes, traitement


Une pneumonie peut être virale ou bactérienne. Dépendant de sa nature, les traitements sont différents et bien sûr, cela demande une consultation médicale
Nuage

 

La pneumonie : définition, symptômes, traitement

 

Pour diagnostiquer une pneumonie, une analyse du sang et une radiographie des poumons sont nécessaires. B. BOISSONNET / BSIP / AFP

Pour diagnostiquer une pneumonie, une analyse du sang et une radiographie des poumons sont nécessaires. B. BOISSONNET / BSIP / AFP

Rédaction : Pascal Nguyên

La pneumonie tue chaque année 1,2 millions d’enfants de moins de 5 ans dans le monde selon l’ONU. A quoi est-elle due ? Quand est-elle dangereuse ?

Qu’est-ce que c’est ?

La pneumonie est une infection respiratoire touchant les poumons. Elle est causée des virus (la grippe, par exemple), des bactéries ou, plus rarement, des champignons. C’est la bactérie streptococcus pneumoniae (ou pneumocoque) qui est responsable du plus grand nombre de cas. Le germe pénètre dans les poumons par les voies respiratoires jusqu’aux alvéoles, les petites poches situées aux extrémités des bronchioles. Ils provoquent une inflammation des alvéoles qui se remplissent alors de pus et de liquide inflammatoire, ce qui réduit les échanges gazeux entre l’air et le sang. La maladie est généralement circonscrite à l’un des cinq lobes que comptent nos deux poumons. Il est alors question de pneumonie lobaire.

La pneumonie peut être grave. Elle est la première cause de mortalité infectieuse dans les pays développés.

Quels sont les symptômes ?

Les manifestations les plus courantes d’une pneumonie sont : une sorte de fièvre accompagnée de frissons, une toux grasse, des difficultés respiratoires, des douleurs thoraciques lors de la respiration ou de la toux, une respiration sifflante, un manque d’appétit.

L’intensité de ces symptômes varie en fonction du type et de la sévérité de l’infection. Pour diagnostiquer une pneumonie, une analyse du sang et une radiographie des poumons sont nécessaires.

Quel est le traitement ?

Le traitement varie selon la cause de la pneumonie. Si elle est d’origine bactérienne, une antibiothérapie est nécessaire. Si elle est d’origine virale, seuls les symptômes peuvent être soulagés (médicaments contre la fièvre, expectorant…).

Il faut généralement deux semaines au maximum pour guérir d’une pneumonie. Dans les cas graves, l’hospitalisation est requise notamment pour placer le malade sous assistance respiratoire.

Quelles sont les complications ?

La pneumonie peut donner lieu (rarement) à certaines complications :• pleurésie (inflammation aiguë de la plèvre),

• détresse respiratoire aiguë,

• sepsis (propagation de l’infection à tout le corps).

Comment l’éviter ?

Une bonne hygiène de vie permet de limiter les risques. Notamment, la consommation de tabac est un facteur de vulnérabilité. Se laver les mains à l’eau et au savon régulièrement permet de chasser les germes.

En outre, il existe un vaccin anti-pneumococcique recommandé chez les personnes présentant un risque élevé d’infection à pneumocoque. Enfin, comme la pneumonie peut découler d’une grippe, la vaccination antigrippale est conseillée chez les plus de 65 ans et les personnes sujettes à des complications de la grippe.

http://www.sciencesetavenir.fr/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s