Arrêtée dans un Wal-Mart Brûlée au visage en raison de sa consommation de drogue


Voilà comment on peut se détruire avec des produits vendus dans les magasins. Il faut vraiment être accro pour vouloir se droguer au milieu d’une place publique
Nuage

 

Arrêtée dans un Wal-Mart

Brûlée au visage en raison de sa consommation de drogue

 

Brûlée au visage en raison de sa consommation de drogue

Crédit photo : Police du comté de Johnson

Une femme du Kansas a été arrêtée après avoir été prise sur le fait, en train d’inhaler un produit chimique industriel, du difluoréthane, en plein milieu d’une allée d’un Wal-Mart.

Le difluoréthane est présent notamment dans les produits servant à dépoussiérer les claviers d’ordinateurs, et a eu un regain de popularité chez certains adolescents québécois récemment.

C’est une personne qui se trouvait dans le grand magasin situé dans le comté de Johnson, qui a téléphoné au 911 pour dénoncer la femme, mercredi dernier, selon la station KCTV.

La consommation de ce produit chimique est très dangereuse, voire mortelle. Le difluoréthane irrite le cœur peut provoquer des palpitations cardiaques, et même un arrêt cardiaque.

Outre le caractère particulier de son arrestation, la photo d’identification judiciaire de la suspecte Melissa Ann Wright fait également réagir.

La femme présentait de nombreuses brûlures au visage, en raison de sa consommation excessive de ce dangereux produit.

Les microbrûlures au visage font partie des blessures fréquentes chez les personnes qui consomment ce produit. Les brulûres apparaissent près des lèvres, de la gorge, de la bouche, et même au niveau du cou, indiquent les experts de l’Université du Kansas questionnés à ce sujet.

En plus de ces problèmes, le produit chimique peut faire cesser de fonctionner les reins, ou le foie.

Les policiers qui ont procédé à l’arrestation de la toxicomane lui ont offert d’appeler une ambulance, mais Wright a refusé de se faire soigner.

Il est très rare de voir des policiers arrêter des individus en raison de leur consommation de ce type de produits, puisque ce type de consommation se fait discrètement, dans des endroits privés.

Ceux qui y sont dépendant ne ressentent pas une dépendance physique, mais sont plutôt accro à la sensation particulière qu’il provoque.

Il semble que la sensation s’apparente à celle provoquée par l’alcool, mais beaucoup plus puissante, et rapide.

http://tvanouvelles.ca/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s