Victime d’une infection au genou à cause… d’un fil dentaire


Je savais que les bactéries buccales pouvaient être néfastes côté coeur, d’où l’importance de voir le dentiste une fois l’an, mais qu’ils affectent des porteurs de prothèses est assez surprenant. Heureusement, c’est très rare
Nuage

 

Victime d’une infection au genou à cause… d’un fil dentaire

 

Une infection liée à l'utilisation de fil dentaire. © West Coast Surfer / Moo/REX/SIPA

Une infection liée à l’utilisation de fil dentaire. © West Coast Surfer / Moo/REX/SIPA

Par Lise Loumé

Des bactéries normalement présentes dans la bouche peuvent provoquer des infections à des endroits inattendus du corps humain.

STUPEUR ET GONFLEMENTS. De +manière surprenante, des bactéries présentes naturellement dans la bouche peuvent provoquer de l’arthrite septique, c’est-à-dire une infection des articulations. La preuve avec un cas clinique que rapportent des médecins de la Mayo Clinic,dans la revue BMJ. Il s’agit d’une femme, âgée de 65 ans, qui s’est présentée aux urgences de cet hôpital avec le genou gonflé et douloureux depuis plusieurs mois, la douleur s’étant aggravée au fil des semaines. En explorant le dossier médical de la patiente, un fait a retenu l’attention des médecins : cinq ans auparavant, alors qu’elle souffrait d’arthrite dégénérative au genou gauche (une destruction par usure du cartilage), elle avait subi une arthroplastie totale du genou, une intervention chirurgicale ayant pour but de rétablir la mobilité d’une articulation en créant un nouvel espace articulaire grâce à l’implantation d’une prothèse.

Les médecins ont donc réalisé un scanner qui a mis en évidence un soupçon de relâchement de la prothèse. En prélevant du liquide synovial, ils ont alors découvert l’origine de l’infection : autour de la prothèse proliférait une colonie de bactéries Streptococcus gordonii. Étrange, étant donné que cette bactérie se trouve généralement dans la bouche ! Alors, comment s’est-elle logée autour de la prothèse de genou ?

Moins de 2 % des patients portant des prothèses de genou seraient concernés

Selon les médecins, la faute revient tout simplement… au fil dentaire, que la patiente appliquait vigoureusement tous les jours depuis quelques temps, au point d’entraîner le saignement de ses gencives. Le fil dentaire aurait ainsi introduit la bactérie dans son sang par le biais de petites coupures dans les gencives. Streptococcus gordonii serait passé par la circulation sanguine pour se loger sur la prothèse du genou de la patiente.

D’autres cas d’infection bactérienne au niveau des prothèses de genou ont déjà fait l’objet de publications scientifiques (mais elles n’avaient jamais été liées à des soins dentaires intensifs). Un peu moins de 2 % des patients portant des prothèses de genou seraient concernés. En fait, les bactéries seraient plus à même de se loger et de proliférer sur la prothèse plutôt qu’à un autre endroit du corps. Tout simplement car les cellules du système immunitaire sont absentes à proximité de ce corps étranger, qui se retrouve donc incapable de repousser les agents potentiellement pathogènes

. Les prothèses de genou ne seraient ainsi pas les seules concernées : »Streptococcus gordonii est bien connu pour sa capacité à coloniser les valves cardiaques endommagées », expliquent des médecins des Cliniques Universitaires de Saint-Luc, à Louvain (Belgique) dans une étude publiée en 2012 dans la revue BMC Infectious Diseases.

Ce type d’infections doit être traité rapidement car à long terme, les bactéries peuvent s’agglomérer et former une structure gluante nommée « biofilm » autour de la prothèse, expliquent les médecins américains dans cette nouvelle étude. Outre le risque que l’infection se complique, le biofilm rend la prothèse incroyablement difficile à enlever. Pour traiter l’infection, les médecins ont prescrit à la patiente des antibiotiques, qu’elle devra prendre aussi longtemps qu’elle porte la prothèse.

Même si ce type de cas -rare- ne doit absolument pas décourager les patients d’utiliser du fil dentaire, les médecins déconseillent de s’en servir jusqu’à ce qu’il provoque un saignement des gencives, pour éviter tout risque d’infection bactérienne.

http://www.sciencesetavenir.fr/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s