Le Saviez-Vous ► Les aurores boréales


Les aurores boréales sont un conflit entre la terre et le soleil, mais laissent un spectacle inouï. Bien des mythes ont été dites sur ce phénomène, moi, je disais petite que c’était les rideaux du paradis qui dansaient au vent
Nuage

 

Les aurores boréales

Description:

De féériques rideaux de lumières aux couleurs vibrantes dansent dans le ciel. Ces feux d’artifices naturels sont en fait des aurores boréales. Si le phénomène d’une grande beauté semble bien paisible, il est pourtant issu d’un combat entre la Terre et le Soleil…

L’explication scientifique:

Leur origine réside à 150 000 millions de km à la surface du Soleil. Lorsque l’activité solaire est intense, elle projette dans l’espace une grande quantité de particules chargées, ou vent solaire. Les particules provenant du Soleil peuvent parcourir jusqu’à trois millions de kilomètres à l’heure et atteindre la Terre en cinquante heures. Le champ magnétique de la Terre fait toutefois, bien heureusement, dévier ce vent solaire. Quand les particules du Soleil entrent en collision avec les particules dans notre atmosphère, elles dégagent de l’énergie, dont une partie se traduit en lumière.

Plus les éruptions sont violentes à la surface du Soleil et plus grande sera l’intensité de l’aurore. Lorsqu’elles se manifestent dans l’hémisphère Sud, on parle alors d’aurores australes. Celles-ci offrent un spectacle tout aussi grandiose. La couleur des aurores dépend des atomes et de l’altitude à laquelle ils se rencontrent. Elles affichent une variété de couleurs, avec une prédominance de vert, accompagnée le plus souvent de jaune et de violet.

Saviez-vous que :

Les aurores boréales se tiennent loin de la pollution lumineuse et donc des grandes villes. Elles sont plus visibles à proximité des pôles, mais peuvent aussi apparaître dans les régions plus centrales. Les régions du monde les plus concernées par ce phénomène restent le Groenland, la Laponie, le nord du Canada, l’Alaska, l’Antarctique et l’Islande.

Mythes et légendes :

Les aurores sont associées à de nombreux mythes. Dans toutes les langues, elles évoquent des « lumières du nord », excepté en Finlande, qui utilisent un terme signifiant « queue de renard rouge » ou « feux du renard ». Ils racontent que le renard polaire, en parcourant les étendues enneigées, soulève de la poussière avec sa queue jusqu’au ciel. Les Inuits du Groenland racontent quant à eux, que les âmes des morts jouent à la balle avec des crânes de morses.

D’autres mythologies nordiques évoquent une danse des esprits de certains animaux, tels que les saumons, les rennes et les phoques ou encore des torches allumées par les esprits des morts pour accueillir les nouveaux arrivants au paradis.

http://www.canald.com/

Aux Etats-Unis, une Miss Météo enceinte se fait vivement critiquer


Je suis sidéré que des gens trouvent dégoutant une femme enceinte qui travaille comme présentatrice à la météo. C’est quoi le problème ??? Faut-il toujours qu’une femme soit parfaite de la tête au pied pour ne pas offusqué les yeux de ces messieurs, car j’ose croire que ce ne sont pas des femmes qui iraient dire de telles aneries. Alors si c’est dégoutant, votre mère devait-elle être dégoûtante de vous avoir porté pendant de longs mois ?
Nuage

 

Aux Etats-Unis, une Miss Météo enceinte se fait vivement critiquer

 

HATERS – Il n’est pas bon d’être une femme enceinte à la télévision américaine. Une Miss Météo de CBS l’a appris à ses dépens mais elle a tenu à répondre à ses détracteurs dans une lettre ouverte publiée sur Facebook.

Aux États-Unis, visiblement, mieux vaut ne jamais tomber enceinte quand on est présentatrice météo. Katie Fehlinger en a fait la méchante expérience. La météorologue de CBS attend des jumelles et la vue de son ventre arrondi dégoûterait certains téléspectateurs qui n’hésitent pas à lui envoyer lettres et mails injurieux.

Suite à cette tornade de critique et méchanceté, la future maman de 41 ans s’est emparée de son clavier et de sa page Facebook pour répondre à ses haters qui estiment que « coller votre abdomen enceinte comme ça est dégoûtant ». Dans une lettre ouverte, partagée déjà plus de 3000 fois, elle fait une mise au point sur ce que sont la maternité et le bonheur d’être enceinte. Elle écrit:

« franchement, je m’en fous d’être moche ou inappropriée. J’ai grossi, je souffre d’insomnie, mais j’ai la chance d’attendre deux petites filles en parfaite santé. Il s’agit d’autre chose que de l’esthétique. Je veux que ces bébés aient le meilleur commencement possible, cela signifie que oui ‘c’est comme si mon ventre allait exploser’ et il va continuer à grossir dans les prochaines semaines ».

L’Amérique n’aime pas les femmes enceintes ? 

Dans son manifeste à la maternité, Katie Fehlinger a tenu a rappelé également, une vérité que beaucoup, semblent oublier:

« pour ceux d’entre vous qui pensent que c’est dégoûtant, souvenez-vous qu’une femme a traversé la même chose pour vous amener dans ce monde ».

La future maman invite donc les téléspectateurs et lecteurs de sa lettre ouverte à célébrer les mamans plutôt que de les critiquer et elle conclut avec une leçon que nombreux ont entendu lorsqu’ils étaient enfants : « si tu n’as rien à dire de bien, alors ne dis rien ».

Ce n’est pas la première fois qu’une présentatrice météo se fait insulter à cause de sa grossesse. Cette année, la canadienne Kristi Gordon a aussi été victime de lettres mesquines et grossières. Elle avait pris le parti de les lire sur le plateau télé de Global News :

« Nulle part ailleurs à la télévision nord-américaine avons-nous vu présentatrice météo aussi grosse que vous »

mais aussi « achète des vêtements décents et aie un peu plus de respect pour ton futur enfant », a-t-elle ainsi lu.

Des lettres envoyées anonymement qui ont fait rire les présentateurs qui accompagnaient la météorologue sur le plateau. Jaune, le rire.

 

http://www.metronews.fr/

Londres, une piscine en verre suspendue entre deux immeubles


Il ne faut vraiment pas avoir le vertige pour se baigner dans une telle piscine. Cette impression de nager dans le vide doit être éprouvante., et gare au coup de soleil. Bref, c’est du vrai gaspillage de temps et d’argent, ce n’est que pour épater la galerie
Nuage

 

Londres, une piscine en verre suspendue entre deux immeubles

 

Dessin de la «Sky pool» à Londres | Ballymore Group

Dessin de la «Sky pool» à Londres | Ballymore Group

Repéré par Benjamin Delille

C’est le grand projet de l’Embassy Garden pour 2018: une piscine entre deux immeubles de dix étages à trente-cinq mètres de haut, avec le vide en dessous.

Si vous êtes amateur d’innovations et de sensations fortes, le projet du promoteur immobilier Ballymore pourrait vous intéresser.

 Prévue pour pour 2018 dans à l’Embassy Garden, dans le quartier de Nine Elms, à Londres, la «Sky Pool» sera «la première dans son genre dans le monde» selon Sean Mulryan, directeur de Ballymore.

Dessinée par Arup Associates avec l’aide des spécialistes d’Aquarium Reynolds, la piscine mesurera 25 mètres de longueur et sera épaisse d’une couche de 20 centimètres de verre. Totalement transparente, les quelques chanceux qui s’y baigneront auront la sensation de flotter au-dessus des 35 mètres de vide en dessous

http://www.slate.fr/

Alter Ur Ego: les jeans conçus pour les personnes en fauteuil roulant


J’imagine qu’être en chaise roulante, les vêtements ont une importance capitale pour se sentir bien. Enfin, c’est sûrement une bonne idée, surtout que celle qui a pensé ce jean est elle-même dans un fauteuil roulant
Nuage

 

Alter Ur Ego: les jeans conçus pour les personnes en fauteuil roulant

 

Heidi McKenzie souhaite répondre à des besoins bien particuliers avec ses jeans Alter Ur Ego, ceux des personnes en fauteuil roulant.

Présentement en période de financement sur Kickstarter, Alter Ur Ego a vu le jour après que McKenzie ait constaté la difficulté de trouver des jeans adaptés pour les personnes constamment assises. Elle s’est alliée à la designer Kristin Alexandra Tidwell pour créer le pantalon parfait.

« À la base, je voulais avoir un commerce, mais une fois que je me suis rendue compte que je pouvais faire une vraie différence en étant en chaise roulante et en concevant des vêtements adaptés, j’ai été déterminée à le faire », a confié McKenzie à Mashable.

Le jean n’a pas de poche arrière, une taille élastique et un panneau arrière plus haut. Des ganses sont placées à l’intérieur pour aider à l’habillage, une ouverture a été intégrée pour les cathéters, alors que les poches ont été placées à des endroits accessibles.

alter ur ego

Sur son Kickstarter, sa mission est claire.

« Nous voulons nous sentir confiants, mais nous avons aussi besoin de confort et de fonctionnalité qui viennent avec les vêtements faits spécialement pour nous. »

Les jeans devraient être disponibles dès le mois d’octobre.

http://quebec.huffingtonpost.ca/

Alien existe… en poisson


Pas besoin d’aller très loin pour imaginer des aliens, juste à plonger au plus profond des océans, dans les abysses pour voir des créatures dignes des films d’horreur
Nuage

 

Alien existe… en poisson

 

 

Le "black dragonfish" ou une restitution d'Alien dans l'océan. © WWF

Le « black dragonfish » ou une restitution d’Alien dans l’océan. © WWF

Dans la famille des bestioles effrayantes, je demande le « black dragonfish » ! Un poisson impossible à croiser pour le plus grand bonheur de tous, excepté peut-être pour les fans d’Alien.

INSOLITE.  L’océan grouille de bestioles plus ou moins effrayantes : requin-lézard, poisson à crocs, poisson vipère… et poisson alien. Que les fans du film Alien se réjouissent, il existe et se nomme le « black dragonfish » ! Aussi connu sous le nom d’Idiacanthus atlanticus, ce poisson vit dans des eaux subtropicales à 2000m de profondeur.

Comme les créatures vivant dans les abysses, il est capable de produire sa propre luminosité grâce à des photophores (organes électroluminescents), placés sous ses yeux. Contrairement aux autres espèces, il peut émettre aussi bien en rouge (voire infrarouge) qu’en bleu et percevoir sa propre lumière. Cet avantage oculaire lui permet de traquer sa proie, alors que la plupart des espèces de cet environ usent de leur lumière bleue pour attirer leur futur repas. En outre, ces créatures possèdent un dysmorphisme sexuel assez remarquable : la femelle mesure 40 cm de long et possède une belle rangée de dents à vous faire pâlir. Alors que le mâle semble tout à fait inoffensif avec sa taille de 5 cm et son absence de dentition. Sans compter qu’il n’a pas de système digestif. Bien que ces bêtes fassent peur à l’âge adulte, il en est tout autrement à l’état de larve. Leurs yeux sont totalement écartés de leur corps, et reposent sur de longues tiges, leur donnant ainsi un faux air de Jar Jar Binks dans Star Wars. 

© Carole Baldwin

© Indoona

http://www.sciencesetavenir.fr/