Il pèse moins de trois kilogrammes, et il se range dans le sac.


Intéressant comme engin. Il est facile à transporter partout et l’utilisation ne semble vraiment pas compliqué
Nuage

 

Il pèse moins de trois kilogrammes, et il se range dans le sac.

 

Si vous déambulez dans les rue de Paris, vous avez sûrement déjà remarqué des personnes se baladant sur une roue gyroscopique, avec plus ou moins d’aisance. Il s’agit d’un monoroue, un segway sans guidon qui se pilote avec le corps.

Mais si l’on en croit l’Agence Reuters, le futur du déplacement urbain pourrait bientôt résider dans le «WalkCar», une planche munie de roues inventé par l’entreprise japonaise Coca Motors. Semblable à un skateboard auquel on aurait coupé les deux extrémités,

Reuters le décrit comme un «transporteur portable assez petit pour être rangé dans un sac à dos», ce qui est difficilement envisageable pour le monoroue.

Alimenté par une batterie en lithium, le WalkCar est fait en aluminium, peut supporter des charges allant jusqu’à 120 kilogrammes, (165 lbs) et pèse en deux et trois kilos, selon les versions. Moins rapide que le monoroue, il peut aller jusqu’à 10 km/h et parcourir 12 kilomètres après trois heures de chargement. Selon ses créateurs, et comme le montre la vidéo, l’engin est extrêmement facile à manier, et jouant avec le poids de son corps, il démarre quand on monte dessus et s’arrête immédiatement dès qu’on en descend.

La vidéo de présentation est assez impressionnante, et comme l’a expliqué son créateur à Reuters, les clients pourront réserver leur WalkCar sur Kickstarter dès l’automne 2015 pour un peu plus de 700 euros (1006 $ cad) et les livraisons commenceront au printemps prochain. 

http://www.slate.fr/