Parole d’enfant ► Manger lentement


À 3 ans, avoir un petit frère où une petite soeur qui vit dans le ventre de sa maman, fait voir une réalité assez fantaisiste pour ce bébé. Mais bon, cette petite fille donne de très bon conseils pour tous.
Nuage

 

Manger lentement

 

Je suis enceinte. Pendant le souper ma fille me dit :

– Ne mange pas trop vite maman, le manger tombe sur la tête du bébé

Abella 3 ans

Le Saviez-Vous ► Des “fleurs squelettes’’


Il existe une fleur étonnante, ces pétales deviennent translucides quand la pluie tombe
Nuage

 

Des “fleurs squelettes’’

Une fleur forestière blanche dont les pétales deviennent transparents lorsqu’ils entrent en contact avec de l’eau.

La Diphyllea grayi (le nom scientifique de la fleur) ne peut être cueillie que dans trois régions du globe. Elle pousse en effet sur le sol humide et mousseux des flancs de montagne, dans les régions forestières froides du Japon, de la Chine, ou des Appalaches, aux USA. De plus, elle est facilement reconnaissable à ses grandes feuilles semblables à des parapluies.

Ah, et lorsqu’ils sèchent, forcément, ses pétales redeviennent blancs.

http://bridoz.com/

Retrait sécuritaire d’une clé USB: on perd son temps?


Qui prend la peine d’enlever la clé USB de façon sécuritaire ? En réalité est risqué de perdre des données ? Est-il mieux de prendre quelques secondes de plus et de sécuriser le retrait ?
Nuage

 

Retrait sécuritaire d’une clé USB: on perd son temps?

 

Retrait sécuritaire d'une clé USB: on perd son temps?

Photo Fotolia

Stéphane Vaillancourt

 

Vous utilisez régulièrement une clé USB ou une carte SD dans votre ordinateur? 

On vous a probablement déjà dit qu’il fallait utiliser la fonction «Éjecter de façon sécuritaire»… ou peut-être l’ignoriez-vous et ne le faites jamais.

Est-ce vraiment nécessaire? À quoi ça sert de passer par cette étape?

L’ORIGINE DU PROBLÈME

Au départ, le système d’exploitation (Windows ou Mac OS, par exemple) traitait les disques externes comme étant des périphériques stables, qui allaient permettre la lecture ou l’écriture de données sans disparaitre subitement parce que débranchés. Contrairement à une bande magnétique ou cartouche, les périphériques USB ne nécessitent pas l’activation d’un mécanisme physique pour indiquer à l’ordinateur que quelque chose se fait brancher ou débrancher.

Un lecteur ou graveur CD nécessitait aussi que l’on appuie sur un bouton physique afin de l’éjecter, ce à quoi un logiciel pouvait répondre de patienter, le temps que le travail soit terminé.

Sur un périphérique USB, c’est totalement différent. Si un fichier est «ouvert» en lecture par le système d’exploitation ou un autre logiciel, celui-ci s’attend à pouvoir lire toute l’information. Sinon, un message d’erreur sera envoyé afin d’aviser l’utilisateur que le fichier n’a pu être lu au complet.

En écriture, c’est une tout autre histoire. Si l’écriture n’est pas terminée et que le disque ou le périphérique est retiré, il peut en résulter une perte de données – au minimum, le fichier qui était en train d’être enregistré pourrait être perdu, ou l’ordinateur pourrait «geler» et nécessiter un redémarrage, mais il pourrait parfois arriver que le disque ou périphérique de stockage au complet soit corrompu.

LE RETRAIT SÉCURITAIRE: UTILE OU NON?

Ce que le retrait sécuritaire d’un périphérique fait, c’est de permettre au logiciel ou au système d’exploitation de terminer sa lecture ou son écriture. Le système d’exploitation avise aussi les logiciels ouverts que ce périphérique n’est plus accessible et de l’oublier pour le moment.

Enfin, le système d’exploitation peut aussi aviser l’utilisateur si le retrait n’a pu être complété. Par exemple, si un logiciel n’avait pas terminé de travailler sur un fichier ouvert.

Pour utiliser le retrait sécuritaire, il suffit de cliquer sur l’icône de la zone de notifications, dans le coin inférieur droit du bureau de Windows

(image ci-dessous).

Cliquez ensuite sur l’icône représentant une prise USB avec un crochet vert (image ci-dessous).

Enfin, cliquez sur le périphérique à retirer de façon sécuritaire, comme le montre l’image ci-dessous (ici, une carte SD).

Vous devriez ensuite voir le message suivant (en anglais ou français, selon la langue de votre version de Windows).

LA VIE EST TROP COURTE POUR UN RETRAIT SÉCURITAIRE

Sachant cela, on peut retirer un périphérique quand on le souhaite, même sans passer par le retrait sécuritaire. Ce n’est évidemment pas recommandé, mais si vous savez que le périphérique n’a pas été utilisé en mode écriture ou qu’il ne contient peu ou pas de fichiers importants, le risque de perdre des données est vraiment minime.

Les habitudes sont difficiles à changer, c’est pourquoi Microsoft a aussi mis en place des processus afin de mieux protéger les données, comme la priorisation de l’écriture de données sur la lecture, afin d’éviter qu’une écriture ne soit interrompue.

Mais les versions de Windows les plus anciennes (on peut penser ici à Windows XP) n’ont probablement pas les outils les plus adaptés pour permettre de débrancher des périphériques à tout moment.

QUE FAIRE?

Il est donc important de prendre le temps de se demander s’il est approprié de retirer le périphérique USB sans effectuer un retrait sécuritaire avant de simplement le débrancher: le périphérique était-il utilisé en lecture, en écriture, ou n’était plus utilisé depuis un bon moment?

Dans un tel cas, on pourrait assumer que le retrait sécuritaire n’est pas nécessaire, mais comme le dit le dicton, mieux vaut prévenir… que d’avoir à récupérer les fichiers sur un périphérique corrompu.

http://fr.canoe.ca/

Le chat des sables : l’espèce où les adultes sont des chatons, et les chatons… sont aussi des chatons.


On aimerait que notre chat reste avec son petit air juvénile, il existe une race de chats vivant en liberté qui ont a peu près le même air de l’enfance à l’adulte
Nuage

 

Le chat des sables : l’espèce où les adultes sont des chatons, et les chatons… sont aussi des chatons.

Image credits: adremeaux

Image credits: adremeaux

Les chats des sables sont un peu des Peter Pans félins : ils conservent leur apparence juvénile toute leur vie, et donnent ainsi l’impression de ne jamais grandir. Bien qu’ils vivent dans les déserts de l’Afrique du Nord, de l’Arabie, de l’Asie Centrale et du Pakistan, ces animaux constituent une espèce en voie de disparition, par la faute de la chasse et d’un trafic illégal intensif.

Ces chats sont parfaitement adaptés à leur environnement hostile. Ils peuvent survivre par des températures comprises entre −5°c et 52°c, et sont capables de passer des mois en se contentant de l’eau contenue dans leurs aliments. Malheureusement, une étude récente a montré que seulement 61% des chats des sables nés en captivité atteignent l’âge de 30 jours, par manque d’attention maternelle ; par ailleurs, ils ont tendance à souffrir de nombreuses maladies respiratoires, ce qui fait d’eux de très mauvais animaux domestiques.

Image credits: home_77Pascale

Image credits: home_77PascaleImage credits: Big Cat Rescue

Image credits: Big Cat RescueImage credits: goodnewsanimal

Image credits: goodnewsanimalImage credits: Big Cat Rescue

Image credits: Big Cat RescueImage credits: makhalifa

Image credits: makhalifaImage credits: surfingbird

Image credits: surfingbirdImage credits: Ami211

Image credits: Ami211Image credits: Tambako

Image credits: TambakoImage credits: Mark Baldwin

Image credits: Mark BaldwinImage credits: mellting

Image credits: melltingImage credits: Tambako

Image credits: Tambako

http://bridoz.com/

Les régimes sans-gluten… et sans intérêt


Le régime sans gluten ne fait pas maigrir et n’aiderait pas le confort intestinal. Ce régime ne devrait être suivi que par ceux qui ont des maladies coeliaques ou sensibilité au gluten et donc en parler par le médecin
Nuage

 

Les régimes sans-gluten… et sans intérêt

 

©Phovoir

©Phovoir

Assimilés à un index glycémique élevé, les aliments à base de gluten sont souvent éradiqués des régimes amincissants. Certains s’en privent, pensant qu’une assiette « sans gluten » est forcément plus équilibrée. Pourtant, selon une étude australienne, le gluten-free ne présente aucun intérêt sur le plan nutritionnel. La seule indication de ce régime vaut pour les personnes atteintes de la maladie cœliaque.

La tendance au « gluten free » prend de l’ampleur. Mais « contrairement aux idées reçues, l’éradication du gluten dans l’assiette ne présente aucun bénéfice nutritionnel », explique le Dr Jason Wu, auteur de l’étude récemment publiée dans le British Journal of Nutrition.

En clair, il n’est d’aucune utilité pour perdre du poids ou pour le confort intestinal.

Sucré, salé

Pour prouver l’absence de bénéfice du zéro-gluten, les chercheurs australiens (George Institute for Global Health, Australie) ont passé au crible 3 200 aliments, avec et sans gluten. Résultat, les valeurs nutritionnelles des deux catégories sont les mêmes. Seule la composition change. 

D’ailleurs « les aliments sans gluten sont aussi concentrés en sucres et en sels comparés aux produits classiques. »

Pour le Dr Jason Wu, « la stratégie marketing va si loin que l’on trouve aujourd’hui des produits chers estampillés sans gluten, alors qu’ils n’en contiennent pas la moindre trace à la base. » Ce système inciterait « les consommateurs – pensant manger sain – à substituer des aliments équilibrés par des chips ou gâteau sans gluten. »

Uniquement pour les intolérants

Rappelons que le régime sans gluten est prescrit dans un cadre strictement médical.

Supprimer de l’assiette le pain, les pâtes ou tout produit à base de farine d’amidon de blé, d’orge et de seigle « ne vaut que pour les patients atteints de la maladie cœliaque (intolérance au gluten) », souligne le Dr Wu.

Provoquée par une incapacité à digérer deux protéines contenues dans ces céréales (la glutamine et la gliadine), cette fragilité impose en effet au patient de supprimer toute exposition du système digestif à l’allergène

  • Source : British Journal of Nutrition,

https://destinationsante.com

10 Signes subtils sur les pieds révélateurs de maladies


Les pieds peuvent devenir des indicateurs pour certaines maladies. Cependant, ce n’est qu’à titre informatif, seuls des examens et un médecin pourront confirmer l’état de santé d’une personne
Nuage

10 Signes subtils sur les pieds révélateurs de maladies

Par Kelsey Kloss

Apprenez à détecter les signes sur les pieds qui peuvent révéler des maladies graves, comme le diabète, des affections de la thyroïde et des maladies cardiaques, avant même que vous ne consultiez un médecin.

Vous remarquez que vos pieds sont secs et squameux

Crédits photo: Shutterstock

Vous pourriez souffrir de problèmes thyroïdiens, à plus forte raison si un hydratant ne corrige pas la situation. Lorsque la thyroïde (une glande en forme de papillon, à la base du cou) devient malade, elle produit moins d’hormones thyroïdiennes régularisant le métabolisme, la pression artérielle, la croissance des tissus et le développement des systèmes ostéomusculaire et nerveux. Marlene Reid, podiatre de Napierville, en Illinois, explique :

« Les problèmes thyroïdiens causent la sécheresse de la peau. Lorsque nous remarquons une fissuration de la peau des pieds ou si un hydratant ne fait pas disparaître la sécheresse en quelques jours, nous suggérons aux patients de voir leur médecin afin de s’assurer que leur glande thyroïde est en santé. »

Des ongles cassants peuvent également signaler des problèmes thyroïdiens.

Vous remarquez des orteils sans poils

Vous pourriez être atteint d’une maladie artérielle. Si les poils de vos orteils disparaissent soudainement, cela pourrait indiquer une mauvaise circulation causée par la maladie artérielle périphérique (MAP).

« Les symptômes en sont la diminution de la croissance des poils sur les pieds et les chevilles, des orteils violacés et une peau mince ou brillante », dit Suzanne Fuchs, chirurgienne podiatrique au North Shore University Hospital de New York.

La MAP, une accumulation de plaque dans les artères des jambes, touche environ 8 millions d’Américains. Les symptômes sont quasi imperceptibles, mais les médecins peuvent la détecter en prenant le pouls du coussinet plantaire ou par une tache sur une radiographie.

« Lorsque je remarque un durcissement des artères sur une radiographie de pied fracturé, je suis à 99 % certain d’une affection similaire des vaisseaux sanguins du myocarde », dit Gary A. Pichney, chirurgien podiatrique de l’Institute for Foot and Ankle Reconstruction au Mercy Medical Center.

Vous remarquez des plaies qui ne guérissent pas

Crédits photo: Shutterstock

Ce pourrait être un indice de diabète. La glycémie non contrôlée endommage les nerfs et provoque une mauvaise circulation, de sorte que le sang ne parvient pas aux pieds. Lorsque le sang ne se rend pas à une blessure causée, par exemple, par des chaussures qui frottent, la peau ne guérit pas correctement.

De nombreux diabétiques sont diagnostiqués en raison de problèmes aux pieds », dit la Dre Reid.

Les autres symptômes du diabète sont des picotements ou un engourdissement des pieds. Demandez à votre médecin de faire un test de glycémie.

Vous ressentez une inflammation douloureuse du gros orteil. 

Ce pourrait être une crise de goutte, un type d’arthrite qui touche généralement l’articulation du gros orteil. Vous ne mangez que du steak et du vin ? Les aliments riches en purine, un composé chimique présent dans les viandes rouges, le poisson et certains alcools, peuvent déclencher une attaque de goutte en élevant le niveau d’acide urique dans le corps. L’acide urique est normalement éliminé dans l’urine, mais peut être produit en grande quantité ou insuffisamment excrété, chez certaines personnes.

« Le plus souvent, on constate le dépôt d’acide urique dans le gros orteil ou la cheville, dit Bob Baravarian, podologue et spécialiste du pied et de la cheville au Providence Saint John’s Health Center, à Santa Monica, en Californie. Le patient se réveille avec une articulation rouge et gonflée. C’est extrêmement douloureux. »

Le cas échéant, un médecin prescrit des anti-inflammatoires pour soulager et propose un régime faible en purine en prévention.

Vous remarquez de minuscules lignes rouges sous un ongle

Crédits photo: Shutterstock

Il pourrait s’agir d’une infection cardiaque. Des stries rouges sous les ongles des orteils ou des doigts attestent de la rupture de vaisseaux sanguins, des hémorragies filiformes. Elles se produisent lorsque de petits caillots sanguins endommagent les capillaires sous les ongles. Elles peuvent indiquer une endocardite, une infection de la paroi interne du cœur. Les gens qui souffrent d’une maladie cardiaque, qui portent un stimulateur cardiaque ou dont le système immunitaire est affaibli (tels que les cancéreux sous chimiothérapie, les séropositifs et les diabétiques) sont plus à risque de développer une endocardite. Cette infection entraîne une insuffisance cardiaque lorsqu’elle n’est pas traitée. Si vous remarquez des hémorragies filiformes sous vos ongles, sans traumatisme préalable, consultez votre médecin et demandez une évaluation de votre cœur et de la circulation sanguine.

Vous constatez une déformation des pieds

Il pourrait s’agir du cancer du poumon ou d’une maladie cardiaque. La déformation des épiphyses osseuses en canne de golf, dans les orteils et les doigts, est souvent synonyme de cancer du poumon, d’une infection pulmonaire chronique, d’une maladie cardiaque ou d’une maladie intestinale. Le cancer du poumon et les maladies cardiaques diminuent la résistance vasculaire, ce qui augmente le flux sanguin vers les petites artères des ongles des orteils et des doigts, gonfle les tissus et provoque une déformation des épiphyses osseuses (doigts et orteils deviennent plus ronds et plus larges). Bien que les patients soient généralement conscients qu’ils ont une maladie à l’origine de la déformation, il vaut mieux consulter son médecin.

Vous constatez que la surface des ongles est criblée de trous

Crédits photo: Shutterstock

Ce pourrait être le psoriasis. Si vous voyez de petits trous, des rainures ou des stries dans vos ongles d’orteils, vous pourriez souffrir du psoriasis des ongles. Bien que la plupart des gens qui souffrent de psoriasis des ongles soient aussi atteints de psoriasis généralisé (une maladie auto-immune qui parchemine et irrite la peau), 5 % des personnes atteintes de psoriasis des ongles ne sont pas touchées ailleurs.

« Si on n’a jamais constaté le psoriasis chez vous, mais que vos ongles sont crevassés, vous devriez consulter », dit Pichney.

Les autres symptômes sont des taches blanches et des lignes horizontales sur les ongles. Pour traiter le psoriasis, votre médecin peut prescrire des crèmes ou des stéroïdes topiques à injecter sous l’ongle.

Vous avez des ongles en cuillère

Vous pourriez souffrir d’anémie ou de lupus. Y a-t-il, dans votre ongle, une dépression assez profonde pour contenir une goutte d’eau? Aussi connue sous le nom de koïlonychie, la déformation des ongles en forme de cuillère peut indiquer une carence en fer, l’hémochromatose (une surproduction de fer), la maladie de Raynaud (qui affecte l’apport sanguin aux extrémités) et, parfois, le lupus érythémateux (une maladie auto-immune qui porte le système immunitaire à s’attaquer aux cellules, aux tissus et aux organes). Les ongles en cuillère apparaissent parfois chez les nourrissons, mais cela se corrige au cours des premières années de vie. Si vous remarquez un ongle en cuillère, consultez votre médecin. Celui-ci fera un test sanguin pour en déterminer la cause exacte.

Vous remarquez une ligne droite sous vos ongles

Crédits photo: Shutterstock

Ce pourrait être le cancer de la peau. Une ligne verticale sombre sous un ongle pourrait indiquer un mélanome malin des extrémités ou mélanome caché, une forme de cancer de la peau qui apparaît sur les parties du corps moins visibles. Les autres mélanomes cachés sont les mélanomes de l’œil et de la bouche.

« Une ligne noire apparaît, qui court de la base de l’ongle à l’extrémité, dit Pichney. Le patient doit consulter un podiatre ou un dermatologue pour s’assurer que ce ne n’est pas un champignon (généralement de couleur jaune brunâtre, et dont la ligne n’est pas continue). »

Bien que seulement 5 % de tous les cas de mélanome diagnostiqués soient du genre caché, celui-ci est le plus fréquent chez les personnes à la peau foncée.

Vous remarquez une accentuation de la cambrure du pied

Il pourrait s’agir de lésions neurologiques.

« La plupart des pieds très arqués sont associés à une forme d’affection neuromusculaire sous-jacente, dit Pichney. Si quelqu’un constate un amincissement des muscles plantaires, cela pourrait indiquer une maladie neurologique appelée Charcot-Marie-Tooth (CMT). »

Cette maladie héréditaire endommage les nerfs périphériques (nerfs autres que ceux du cerveau et de la moelle épinière). Le CMT peut aussi entraîner des changements dans la démarche, des engourdissements, de la difficulté à garder l’équilibre, la perte de musculature dans les jambes et, plus tard, des symptômes similaires dans les bras et les mains. Consultez votre médecin si vous remarquez des anomalies. « Chaque fois que vous constatez des changements dans vos pieds, consultez immédiatement un podiatre », suggère la Dre Reid.

http://selection.readersdigest.ca/