9 conseils pour devenir une pro des ventes de garage


Sitôt la belle température s’annonce au printemps, les ventes de garages commencent à s’organiser jusqu’en fin d’été et début d’automne. Cela permet de faire un grand ménage en se débarrassant des trucs inutiles pour les uns, et de belles trouvailles pour les autres.
Nuage

 

9 conseils pour devenir une pro des ventes de garage

 

Livre vintage gratuit à l'achat d'un tricycle dans une vente de garage!

Livre vintage gratuit à l’achat d’un tricycle dans une vente de garage!

Par Catherine Clermont

Je ne compte plus toutes les superbes trouvailles que j’ai faites dans les ventes de garage au fil des ans: des meubles, de la vaisselle, des jouets et des vêtements pour ma fille… Je suis étonnamment très patiente et positive quand je fouille dans les vieilles choses des gens! Voici mes conseils pour profiter pleinement de cette super activité estivale :

1. Commencer tôt

Ça va de soi, les plus beaux achats se font tôt le matin, dès que les vendeurs font leur mise en place. Les premiers arrivés auront le meilleur choix.

2. Vadrouiller en fin de journée

Tout le contraire du point numéro 1! Les lève-très-tard qui se promèneront en fin d’après-midi, juste avant que les vendeurs ne rangent leurs invendus, ont de bonne chance de profiter de meilleures aubaines. C’est l’heure de la vente de feu, on se débarrasse de tout!

3. Saisir l’occasion

On aime, on achète, sur le champ! Ce n’est pas le temps d’aller fouiner ailleurs et de revenir. Votre trouvaille aura disparu.

4. Faire une liste

Quand je cours les ventes de garage avec un but précis en tête, je trouve toujours plus rapidement. Je suis plus alerte, mon œil de lynx capte les objets qui m’intéressent. Donc, dresser une courte liste aide. Il n’est toutefois pas interdit de juste flâner!

5. Choisir le bon quartier

Quartier peuplé de jeunes familles = jouets et vêtements pour enfants. Quartiers plus anciens = trouvailles vintage. On choisit ensuite l’endroit selon notre liste.

6. Toujours négocier

Je fais toujours baisser les prix jusqu’à ce que j’atteigne le prix que je veux payer. Sinon, j’ajoute des objets pour le même prix (je me crée mon propre combo ou 2 pour 1) ou bien je quitte. Ça fait partie du jeu!

7. Connaître la valeur à neuf des objets

Ça aide pour la négociation. On demande l’année de l’achat, si l’objet a été beaucoup utilisé, etc. Certaines personnes abusent carrément (surtout dans les trucs pour bébés et enfants). Je n’hésite pas à leur rappeler que le but n’est pas de faire de l’argent, mais bien de faire du ménage !

8. Apporter du petit change!

On vide notre cochon : 25 sous, 1 $, 2 $ et on prévoit des petites coupures. On a l’air plus crédible à payer avec un 5$ au lieu d’un 20$ quand on vient de faire baisser le prix de moitié pour un objet. Aussi, c’est plus pratique et rapide pour les vendeurs.

9. Prévoir le bon moyen de transport

On peut faire les ventes à pied ou à vélo, mais si on trouve l’armoire vintage de nos rêves, on aura du mal à la ramener à la maison. On avertit un ami qui a une camionnette et qui pourra nous aider en cas de belle prise. (Le point 4 aide beaucoup ici, si on cherche des meubles, on prévoit donc de l’aide avant de partir).

Voilà, vous êtes maintenant prêtes pour affronter les nombreuses fins de semaines de ventes de garage et les marchés aux puces en plein air partout au Québec!


Article rédigé par Catherine Clermont

http://www.coupdepouce.com/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s